logos-lpl-separator-blc

Communiqué de Belgique et Chrétienté du 3 juin 2006

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Tout le monde n’était pas d’accord…

samedi 27 mai – une soixantaine de personnes créent la surprise

Ce samedi 27 mai, jour de la Gay Pride à Bruxelles, manifestation de revendication du lobby homosexuel, une messe était annoncée à leur programme, organisée par la Communauté du Christ Libérateur connue pour ses chasubles aux couleurs arc-en-ciel (drapeau homosexuel) et ses brochures “Dieu nous aime homos”.

Lors de la célébration, un drapeau homosexuel fut déployé sur l’autel de l’église. A l’heure où 100.000 cartes postales avec pour slogan “sale hétéro !” sont distribuées dans tout le pays, témoignant d’une totale volonté d’inversion des normes, nous ne pouvions rester passifs et admettre que puisse se dérouler un tel office religieux en pleine contradiction avec la doctrine de l’Eglise sans que des catholiques ne réagissent.

C’est pourquoi, au même moment, nous avions rassemblé une soixantaine de personnes devant l’Eglise Notre-Dame du Bon Secours, rue Marché au Charbon à Bruxelles. Une banderole “un enfant = un papa + une maman” rappelait le combat que nous avons mené contre la proposition de loi visant à permettre l’adoption d’enfants par les homosexuels (adoptée à une voix près au Sénat).

La bannière de “Belgique et Chrétienté”, le drapeau belge et quelques affichettes “pour un retour à l’ordre moral” ajoutaient à la visibilité de notre petit groupe.

Alors que les préparatifs de la messe pour la gay pride se mettaient en place, nous avons récité un rosaire réparateur devant l’entrée de cette église. Rosaire qui fut entamé de façon très audible pour tout le quartier grâce à un excellent et puissant mégaphone. Si bien qu’après les premières vingt minutes la police nous autorisa à continuer notre action à condition de reculer un peu et de ne plus utiliser le mégaphone. Après la négociation d’usage qui permet de gagner quelques minutes, nous avons obtempéré. Mais, même sans mégaphone, une soixantaine de personnes qui donnent de la voix, cela s’entend.

La surprise que nous avions créée eut quelques effets immédiats : il fallait montrer sa carte d’identité pour assister à cette messe et le reste des activités de cette journée de Gay Pride se déroula sous haute surveillance policière.

Un bel exemple d’une action catholique bien réussie. Et qui donna l’occasion à notre porte-parole Alain Escada de répondre à quelques interviews pour la télévision et la presse écrite.

“De nos jours plus que jamais, la force principale des mauvais c’est la faiblesse et la lâcheté des bons, et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens”. Saint Pie X

Belgique & Chrétienté asbl

Lobby accrédité auprès du Parlement Européen

Rue de la Cible 48
1030 Bruxelles
Belgique

02.503.55.21

02.734.80.55

Adresse du site de Belgique et Chrétienté