logos-lpl-separator-blc

Communiqué de Leo Darroch, Président d’Una Voce France International

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Sauf avis contraire, les articles ou conférences qui n’émanent pas des
membres de la FSSPX ne peuvent être considérés comme reflétant
la position officielle de la Fraternité Saint-Pie X

DECLARATION
Concernant le décret de la Congrégation pour les Évêques

La Fédération Internationale Una Voce accueille avec joie le décret de la Congrégation pour les Évêques qui lève l’excommunication latae sententiae de quatre évêques de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X.

Dans sa lettre aux Évêques de l’Église (7 juillet 2007) qui accompagnait le Motu proprio Summorum Pontificum, notre Saint Père Benoît XVI donnait la raison positive qui avait motivé sa décision de rédiger ce document, à savoir « parvenir à une réconciliation interne au cœur de l’Église ». Le Saint Père expliquait qu’en passant en revue les divisions passées qui avaient lacéré le Corps du Christ à des moments critiques de l’Histoire de l’Église, « ses chefs ne s’étaient pas suffisamment impliqués pour maintenir l’unité ou obtenir la réconciliation. » Personne ne peut douter que notre Saint Père, dans la décision courageuse qu’il a prise de lever les excommunications, a prouvé son intention de panser les blessures de la division.

Notre Saint Père a agi comme on l’attendrait d’un bon berger qui aime son troupeau. Avec une grande sollicitude pastorale, le Vicaire du Christ souhaite réunir sa famille avant que les divisions ne se creusent. Les membres de la Fédération Internationale Una Voce, répartis dans le monde entier, qui assistent à la messe selon l’usus antiquior célébrée par toutes les sociétés sacerdotales et par les prêtres diocésains dans leurs paroisses, prient pour une coopération fraternelle et un but commun dans l’éventail de la tradition. Il appartient désormais à tous – dirigeants et prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, autres sociétés traditionnelles et évêques du monde entier – de s’unir derrière le trône de Pierre en ces jours difficiles pour notre Sainte Mère l’Église qui est de plus en plus attaquée par le monde laïque.

Le Pape Benoît XVI a montré un grand courage moral en recherchant la réconciliation et l’unité. La Fédération Internationale compte sur tous les dirigeants de l’Église pour qu’ils montrent équitablement courage et charité.

Il y a beaucoup de travail à accomplir mais nous ne pouvons rien faire d’autre que de répondre avec ferveur et obéissance filiale à l’appel du Souverain Pontife.

Leo Darroch , Président

24 janvier 2009