logos-lpl-separator-blc

Communique de Mgr André Fort, Evêque d’Orléans

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Sauf avis contraire, les articles ou conférences qui n’émanent pas des
membres de la FSSPX ne peuvent être considérés comme reflétant
la position officielle de la Fraternité Saint-Pie X

« Servir l’unité et la paix de l’Eglise »

Le Pape Benoît XVI a demandé au Cardinal Batista Ré, Préfet de la Congrégation des Evêques, de lever l’excommunication des 4 évêques ordonnés sans mandat pontifical par Mgr Lefebvre le 30 juin 1988, par un décret publié le 24 janvier 2009.

Cette décision vient en réponse à une démarche de Mgr Fellay affirmant leur volonté de rester catholiques et leur reconnaissance de la primauté et des prérogatives du Successeur de Pierre. Elle a été prise au cours de la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens et manifeste clairement la volonté du Pape de tout faire pour qu’un schisme ne vienne pas infliger à l’Eglise catholique une nouvelle blessure dont elle mettrait longtemps à guérir

L’acte de généreuse charité du Pape veut inaugurer une nouvelle étape du processus de rencontres et de dialogue avec les membres de la Fraternité Saint Pie X auxquels il s’est appliqué depuis la fracture de 1988, en vue de la réconciliation que nous devons tous souhaiter et à laquelle il nous appelle à travailler.

Cette réconciliation ne pourra se faire que dans le respect mutuel, la fidélité commune à l’authentique Tradition de l’Eglise dans laquelle s’inscrit l’enseignement du Concile Vatican II.

Dans cette perspective, je renouvelle ma conviction que la vérité ne demande pas à être défendue mais à être servie car ce qui fait la force de la vérité, c’est qu’elle est la vérité. Pour moi, la Vérité, c’est le Christ que je veux servir pour qu’Il nous garde dans Sa lumière.

Je sais que notre réponse à l’appel du Pape sera fructueuse au service de l’unité et de la paix si elle est animée par un véritable amour du Christ et de Son Eglise.

Quant aux propos négationnistes de Mgr Williamson, ils doivent être dénoncés comme odieux et scandaleux et, en conséquence, sanctionnés.

+ André Fort, Evêque d’Orléans