logos-lpl-separator-blc

Connaître saint Pie X

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le saint patron de la Fraternité Saint-Pie X est fêté le 3 septembre. Connaissons-nous vraiment la vie de ce pape exceptionnel ?

Pie X (Biographie – Père Jérôme Dal Gal) – 23 euros

Cet ouvrage écrit par le père Jérôme Dal Gal et publié pour la première fois en 1953 est sans doute l’une des meilleures biographies du pape saint Pie X. L’auteur commence par rappeler l’humble prélude au destin extraordinaire de Joseph Sarto : des parents modestes et authentiquement chrétiens, une enfance simple dans un petit village près de Trévise, et un appel de Dieu arrivé tôt. Nous suivons les pas de Joseph Sarto, séminariste de Padoue, vicaire de Tombolo, curé de Salzano, chanoine de Trévise, évêque de Mantoue, patriarche de Venise, et finalement successeur de Léon XIII sous le nom de Pie X.

Le père Dal Gal examine les vertus qui ont caractérisé son pontificat, montre que le « doux pontife », le « pape des enfants », savait aussi faire preuve d’une fermeté invincible. La devise de Pie X, « Omnia instaurare in Christo », est analysée au regard de ses encycliques et de son engagement pour le règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Enfin, l’auteur recense les miracles attribués à Pie X, qui reste un véritable modèle pour tout le clergé et singulièrement pour la papauté, et un repère en matière de rectitude doctrinale.

« Pie X, né pauvre et formé dans un humble milieu, dut à son âme d’élite d’être élevé à la plus haute position du monde et il apporta sur la Chaire de Pierre son immense amour pour les pauvres et pour les plus humbles du troupeau confié à ses soins.
« Semblable au Christ dès ses débuts, il lui ressembla d’une façon parfaite durant toute sa vie : dans sa jeunesse, par la pauvreté et l’humilité de son milieu ; dans les années qui suivirent, par les terribles tribulations qu’il supporta, comme le Divin Maître, avec patience et en silence.

« Son infatigable attachement au devoir et sa rectitude d’intention, soutenus par un courage indéfectible, l’ont soulevé à une grande hauteur.
« Son amour intense pour l’Eucharistie avait allumé dans son cœur magnanime une flamme ardente qui le poussa à élargir la dévotion de l’Eucharistie en exhortant tous les fidèles à la communion fréquente et en faisant participer au Pain de Vie, dès l’âge tendre, les enfants qu’il aimait tant.

« J’ai une profonde reconnaissance à Dieu tout-puissant qui m’a procuré le privilège de connaître aussi bien et aussi intimement ce saint pontife. Il fut pour moi et restera toujours le modèle du saint prêtre et du saint pontife.
« Quand je pense à sa bonté fascinante, à son âme affectueuse et paternelle qui était comblée de toutes les vertus, je me sens encore étreint par l’émotion. »

Cardinal Guillaume O’Connell
Archevêque de Boston
10 octobre 1934

14 x 21 cm – 400 pages (éditions Clovis)

Avec 3 cahiers de photographies d’époque

Commander le livre ici

Pie X – Essai historique (Pierre Fernessole) – 12 euros

« Cet homme était un des plus doués de son temps. On ne peut dire qu’il excellait en doctrine, sans entendre affirmer qu’il excellait aussi en charité ; ni qu’il excellait en charité, sans que la preuve soit fournie qu’il avait une étonnante puissance d’assimilation, la connaissance la plus étendue de l’histoire religieuse et de l’histoire profane, un goût très sûr d’artiste, et le sens inné et déjà la longue pratique de l’autorité.

« L’extrême développement d’une des ces qualités est communément appelé génie. N’est-il pas également un homme de génie, celui qui les possède toutes au plus rare degré, et ne peut-on pas prétendre qu’un tel ensemble de dons naturels et de richesses acquises constitue le génie de perfection ou de gouvernement, et que ce fut le partage, la marque et la gloire de Giuseppe Sarto ? Non pas toute la gloire cependant, ni toute l’explication de ce grand homme.

« Avant tout, il était un ami de Dieu, une âme sans aucun orgueil, toute souple, dès lors, entre les mains de la grâce divine. Et la grâce vigilante, qui l’avait préparé de loin, voyant que, jamais, il ne lui avait été rebelle, allait, à cause de cela, lui donner à gouverner les trois cents millions de catholiques – et combien d’âmes au-delà ? – qui remplissent le monde. » (René Bazin)

Biographie illustrée avec 48 pages de photographies d’époque !

14 x 21 cm – 720 pages (éditions Clovis)
 

Commander le livre ici

Saint Pie X – Réformateur de l’Eglise (Yves Chiron) – 21,01 euros


Saint Pie X est, avec saint Pie V, le seul pape de l’histoire moderne à avoir été canonisé. L’Église l’a porté sur les autels à cause des vertus qu’il a pratiquées dans sa vie privée comme dans les charges successives qu’il a occupées : vicaire, curé, chanoine, chancelier épiscopal et directeur spirituel de séminaire, évêque, patriarche de Venise, pape, enfin, de 1903 à 1914.

La biographie que publie Yves Chiron est la plus complète et la plus précise parue en français. Elle s’attache à restituer une image exacte et juste de saint Pie X. Souvent, et aujourd’hui encore, on le présente comme un pape pieux, d’une grande foi, mais qui aurait été rétrograde et trop fermé face aux « aspirations modernes » et aux « idées nouvelles ».

En fait, l’œuvre accomplie par saint Pie X a été considérable. Il a été l’ardent défenseur de la foi face au modernisme qui envahissait l’Église et au libéralisme qui minait certains clercs et certains fidèles. Il a été le défenseur des droits de l’Église face au laïcisme et à l’anticléricalisme qui caractérisaient l’époque. Mais aussi, il fut un grand pape réformateur : il restaura le chant grégorien et la musique sacrée, il réforma la Curie, il entreprit la codification du droit canon et il s’attacha, avec un soin particulier à restaurer les séminaires et à former un clergé pieux et zélé.

Pour rédiger son ouvrage, Yves Chiron a utilisé les nombreux travaux parus, notamment en Italie, sur le pontificat de saint Pie X. Il a consulté aussi diverses sources d’archives, en particulier les Archives Secrètes Vaticanes.

Yves Chiron, né en 1960, professeur d’histoire, membre de la Société d’Histoire ecclésiastique de la France. A publié de nombreux travaux d’histoire religieuse, notamment Padre Pio, le stigmatisé, Perrin, 1999, 2e édition; Paul VI, le Pape écartelé, Perrin, 1993; Enquête sur les apparitions de la Vierge, Perrin/Mame, 1995; Pie IX, pape moderne, Clovis, 1995 ; Enquête sur les canonisations, Perrin, 1998.

14 x 21 cm – 370 pages (éditions du Courrier de Rome)

Commander le livre ici

Saint Pie X (Chemins de lumière n° 3) – 7,50 euros

Texte : Abbé Clerc – Illustrations : Pierre Decomble

Le mardi 4 août 1903, un nouveau pape était élu sous le nom de Pie X. Né dans une famille pauvre de l’Italie, il était devenu successivement, après son ordination sacerdotale à l’âge de 23 ans, vicaire, curé, chanoine, évêque de Mantoue, enfin cardinal et patriarche de Venise.

Or, dès les premiers mois de son pontificat, une conviction se répandit parmi les fidèles de toute la chrétienté : « L’Eglise est gouvernée par un saint ! » Chacun ressentait dans sa vie personnelle le rayonnement de la sainteté du pape Pie X, qui l’entraînait vers la vertu.

Défense de la foi catholique, rénovation de la liturgie et de la musique sacrée dans le sens le plus traditionnel, primauté de la liberté de l’Eglise, souci de sanctification des prêtres, attachement à l’enseignement du catéchisme, et surtout désir que chaque chrétien, y compris les enfants, s’approche le plus souvent possible, l’âme pure et fervente, de la sainte Eucharistie : tout cela ne pouvait s’expliquer que par la présence sur le trône de Pierre d’un pape saint, d’un pape entièrement donné à Dieu.

L’Eglise, par la voix du grand pontife Pie XII, a ratifié ce jugement spontané des catholiques et a proposé saint Pie X comme une grande lumière dans la situation présente de l’Eglise.

Album de 44 pages, 4 images par page, avec un texte sous chaque image.

44 pages – 18 x 27 cm (éditions Clovis)
 

Commander le livre ici

La réforme de l’Eglise selon saint Pie X et selon Vatican II (Actes du Congrès du Courrier de Rome) – 24 euros

T

Actes du Congrès théologique du Courrier de Rome (9-11 janvier 2015)

Le centenaire de la mort de saint Pie X (1914-2014) a été l’occasion d’une réflexion sur les réformes de l’Eglise, et plus précisément d’une comparaison entre la réforme menée à bien par le saint pape et celle voulue par le concile Vatican II. Plus personne ne nie que la crise actuelle, issue du Concile, est l’une des plus graves de l’histoire de l’Eglise : les ruines sont sous les yeux de tous. Pour sortir de cette situation désastreuse, Rome aura besoin de s’inspirer de celui qui fut le plus grand réformateur des temps modernes, et de revenir aux principes qui l’ont toujours guidé.

Les sujets abordés lors de ce XIIe congrès du Courrier de Rome furent très variés : de la notion de réforme à la volonté réformatrice de saint Pie X, du catéchisme aux relations entre l’Eglise et l’Etat, du Droit canonique à la formation sacerdotale…

14 x 21 cm – 310 pages (éditions du Courrier de Rome)
 

Commander le livre ici

Source : Editions Clovis-diffusion