logos-lpl-separator-blc

Profanation à Bergerac : les ciboires volés retrouvés avec les saintes hosties !

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Mardi 19 mai, dans la chapelle de Bergerac, le tabernacle avait été forcé et les deux ciboires qui qui y reposaient avaient été ravis ; et seulement ces deux ciboires, ce qui indiquait une intention profanatrice.

Chers confrères, chers fidèles,

Chers amis qui avez formé depuis le mardi 19 mai dernier, une formidable chaîne de messes, de prières et de pénitences, vos supplications ont touché le Cœur de Dieu qui est Jésus-Christ ; Satan a été vaincu par votre Foi.

Alors que nous étions dans le deuil et la douleur, appréhendant la violation irréparable du Corps eucharistique de Jésus, monsieur l’abbé Michel Morille a retrouvé les deux ciboires qui avaient été pris en fracturant le tabernacle.

Ce dimanche 24 mai, au matin, il les a sortis de leur cachette au fond de l’église. L’un d’eux était ouvert, les deux contenaient leurs saintes hosties. Et ce matin 25 mai, les deux pavillons blancs qui couvraient les ciboires ont été sortis d’un carton qui était à l’entrée de l’église, avec un chausse-pied probablement utilisé pour forcer le tabernacle. Nul ne saura si des hosties ont été prises.

Toutes les déclarations et démarches nécessaires ont été faites auprès de la Police nationale.

Il ne nous reste plus qu’à obtenir de Notre-Seigneur, la conversion du larron.

Au nom de toute la communauté des prêtres et des fidèles de notre église Saint-Jean-des-Cordeliers, à Bergerac, je remercie le Dieu des miséricordes qui sait si bien “mêler la joie aux pleurs”. Et vous tous, recevez l’expression de ma profonde gratitude pour votre soutien spirituel si précieux en cette terrible épreuve.

Abbé Sébastien Gabard, prieur du Prieuré Sainte-Jeanne d’Arc à Bergerac (24)