logos-lpl-separator-blc

LAB du séminaire St-Curé-d’Ars n° 84 – Les fruits du Saint-Esprit, par Mgr Lefebvre

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

La vie spirituelle dépeinte par Mgr Lefebvre

Abbé Patrick Troadec,
Directeur du séminaire

Après les livres posthumes de Mgr LEFEBVRE, La messe de toujours et La sainteté sacerdotale, édités en 2005 et en 2008 chez Clovis, va paraître au mois de novembre un troisième ouvrage intitulé La vie spirituelle et présenté selon la même forme. Il réunit en un volume les propos de Mgr LEFEBVRE qui ont trait à la vie de l’âme. Les paroles du grand évêque sont en effet une source inépuisable de méditations propres à alimenter en vous, chers amis et bienfaiteurs, l’union à Dieu, à vous encourager sur le terrain du combat spirituel et à vous faire grandir dans la pratique des vertus chrétiennes.

Parmi les retraites, homélies et conférences du prélat, qui s’étalent sur une période de plus de cinquante ans, entre 1938 et 1990, il a fallu faire une sélection pour mettre en valeur certains principes essentiels de la vie intérieure. Les deux ouvrages- clés qui ont servi de base à ce livre sont les Conférences spirituelles, données à Mortain (1945-1947), et l’Itinéraire spirituel (1990).

Il ne s’agit donc pas d’un traité exhaustif de spiritualité, mais d’une présentation de ses aspects fondamentaux, à partir notamment de la Somme théologique de saint Thomas d’Aquin.

La clé du mystère de Dieu

L’un des thèmes les plus fréquemment abordés par Mgr LEFEBVRE est la charité. Voilà pourquoi l’ouvrage a pour sous-titre sa devise épiscopale : Credidimus caritati, « nous avons cru à la charité » (I Jn 4, 8). L’ancien supérieur des pères du Saint-Esprit avait particulièrement approfondi ce grand mystère de la charité.

« La charité, disait-il, est à la fois la clé du mystère de Dieu, si on peut trouver une clé à ce mystère, et aussi celle du mystère de notre vie. Parce que nous sommes faits à l’image de Dieu, nous ne pouvons pas avoir d’autres tendances, d’autres désirs que celui d’aimer. Nous sommes nés avec ce désir d’aimer Dieu et notre prochain[1]. »

La première partie de l’ouvrage porte sur Dieu et sur son amour pour les hommes. La vie intérieure consiste en effet à demeurer en compagnie du divin Maître pour nous laisser modeler, former par son Esprit. Aussi, après avoir porté son regard sur Dieu, le lecteur est-il amené à découvrir les merveilles que Dieu opère dans l’âme en état de grâce. Or, « celui qui nous a tant aimés, qui ne l’aimerait pas en retour [2] ? » Mais pour correspondre à l’attente de Dieu, il est nécessaire d’écarter les obstacles à son règne et de coopérer à son action par la pratique des vertus chrétiennes. Cela suppose de connaître à la fois ses faiblesses et ses richesses intérieures : c’est l’objet de la deuxième partie de l’ouvrage. Il reste alors à voir quels moyens Dieu a institués par son Fils pour permettre à l’homme de dépouiller le vieil homme et de revêtir l’homme nouveau. Enfin le livre s’achève sur la vie bienheureuse avec Dieu, qui attend l’homme une fois qu’il aura franchi les portes de l’éternité.

Un ouvrage écrit pour des laïcs

Bien qu’il ait été élaboré à partir de propos le plus souvent adressés à des séminaristes, des prêtres ou des religieux, ce recueil est tout à fait adapté aux fidèles désireux d’acquérir une vie spirituelle profonde.

Mgr LEFEBVRE disait en effet : « On s’exagère beaucoup la différence [entre la] vie intérieure d’une personne du monde [et] celle d’une religieuse, celle d’un prêtre, celle d’un missionnaire. Il y a une seule espèce de vie intérieure, une seule façon de s’unir à Dieu, une seule espèce de justification, un seul amour des âmes, parce qu’il n’y a qu’un seul Jésus-Christ, cause exemplaire et modèle de tout homme venu en ce monde. « Il nous a choisis en luimême avant le commencement du monde pour que nous soyons saints » (Ep 1, 4). Devenir d’autres christs, non pas extérieurement mais intérieurement, modeler nos âmes sur la sienne, voilà l’idéal de toute âme venue en ce monde[3]. »

Un livre accessible à tous Mgr LEFEBVRE vivait si près du bon Dieu qu’il parvenait à rendre accessibles les vérités les plus élevées en s’appuyant sur les principes les plus sûrs du Docteur angélique. Voilà pourquoi ses paroles se révèlent denses, profondes et nourrissantes pour l’âme. Bien sûr, le lecteur devra adapter les discours du prélat à sa situation personnelle. Il pourra s’en servir pour acquérir une vue d’ensemble de la vie chrétienne, mais aussi pour rafraîchir ses notions de catéchisme, ou encore pour alimenter sa vie d’oraison. Il pourra même, en fonction des circonstances, se contenter de la lecture d’un seul paragraphe pour y trouver quelques bonnes pensées propres à éclairer toute sa journée.

Notre-Seigneur disait : « La vie éternelle, c’est qu’ils vous connaissent, vous, le seul vrai Dieu, et celui que vous avez envoyé, Jésus-Christ » (Jn 17, 3). Puisse cet ouvrage contribuer, chers amis et bienfaiteurs, à vous faire mieux connaître cette vie extraordinaire que le bon Dieu a voulu nous faire commencer ici-bas afin d’en vivre dès maintenant, en attendant d’en jouir pleinement dans l’éternité bienheureuse du Ciel.

Abbé Patrick Troadec, Directeur,

Le 29 septembre 2014, en la fête de saint Michel archange

Bon de commande du livre La vie spirituelle

Environ 510 pages, prix 30 € franco de port jusqu’à fin janvier, à envoyer au : Séminaire Saint-Curé d’Ars – 21 150 Flavigny–sur-Ozerain.

Nombre de livres souhaités : …………………………………………………………………
Dédicace au nom de : ……………………………………………………. à adresser à :
Nom : ……………………………………………. Prénom : …………………………………….
Adresse : …………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………..
Chèque à l’ordre du Séminaire Saint-Curé d’Ars.

Chronique du séminaire Saint-Curé-d’Ars de Flavigny de mai à octobre 2014

Cette année, la communauté compte 39 personnes dont 20 séminaristes,
14 frères (9 en formation : 4 postulants, 3 novices et 2 profès), 4 prêtres et une oblate.

Editer la lettre aux Amis et Bienfaiteurs n° 84 au format pdf pour lire la chronique et les autres événements

Renseignements pratiques

Messes à Flavigny :

– semaine : 7 H 15 (ou 6 H 50)
– dimanche : 7 H 20 – 10 H 15 (messe chantée), 17 H 00 (vêpres et salut).

Pension d’un séminariste

Nous vous remercions du soutien que vous procurez aux séminaristes
et de l’aide apportée à l’Œuvre du Séminaire

– 22 € par jour, soit environ 5 260 € par an

Pour aider le Séminaire :

– Les chèques sont à libeller à l’ordre de : Séminaire Saint-Curé-d’Ars

– Pour aider régulièrement le Séminaire, vous pouvez utiliser le virement automatique en faveur de notre compte au Crédit Mutuel de Venarey-les-Laumes (21) : 10278 02511 n° 00051861345 24.

Nous vous en remercions. Un reçu fiscal vous sera adressé sauf mention contraire.

Adresse :

Séminaire International
Saint-Curé-d’Ars
Maison Lacordaire
F 21150 FLAVIGNY-SUR-OZERAIN

03 80 96 20 74
03 80 96 25 32

Entretiens avec monsieur l’abbé Troadec, Directeur du séminaire

Entretien de janvier 2011 : Les fins dernières dans les Psaumes
Entretien de janvier 2011 : présentation des 17 séminaristes qui vont prendre la soutane
Entretien d’octobre 2003

Notes de bas de page

  1. - Conférence spirituelle, Écône, 6 juin 1974. []
  2. - Cantique Adeste fideles, du temps de Noël. []
  3. - Conférences spirituelles, Recueil dactylographié, Mortain, 1945-1947.[]