logos-lpl-separator-blc

Pour qu’Il règne

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Pour qu’Il règne – Mai-juin 2004, n° 62

La Belgique consacrée au Coeur Immaculé de Marie

Editorial de l’abbé Claude Pellouchoud

I y a 325 années, à la demande du roi Charles Il d’Espagne, le pape Innocent XI proclamait saint joseph patron de la Belgique… Il y a 50 ans, après trois jours de congrès national marial à Bruxelles, la Belgique fut consacrée au Coeur Immaculé de Marie à l’occasion de l’année mariale qu’avait voulue le pape Pie XII pour célébrer le 100ème anniversaire de la définition du dogme de l’Immaculée Conception. C’était le dimanche 5 septembre 1954.

Le pape Pie IX en effet avait défini solennellement ce dogme en 1854, répondant ainsi aux voeux de nombreux évêques et confirmant la foi soumise et enthousiaste du monde entier. Quelques années plus tard, la Vierge Marie elle-même venait à Lourdes signifier son attachement à ce titre d’Immaculée Conception que l’Église venait de lui décerner (cf. page 3). Cinquante années plus tard, le pape saint Pie X eut la joie de célébrer le jubilé de ces deux événements (cf. page 6). Cinquante nouvelles années plus tard, le pape Pie XII invita le peuple chrétien à fêter le centenaire de ces deux événements.

Et c’est à cette occasion que la Belgique fut consacrée au Coeur Immaculé de Marie … Un chroniqueur de l’époque a donné, dans la Libre Belgique du lundi 6 septembre 1954, le récit de cette mémorable journée :

« Sur les marches de la Basilique de Koekelberg, faisant fond à l’autel, se dresse une haie de drapeaux multicolores, étendards de tous les mouvements d’action catholique du pays . De là, sous une pluie dense, on ne voit, à perte de vue, plus un espace de sol. Jusqu’à la place Simonis, au-delà de laquelle la bruine empêche de rien distinguer, le peuple des pèlerins couvre les deux branches de l’autostrade et toutes les rues et avenues voisines. A peine est-il encore possible aux personnalités attardées de gagner les places réservées, parmi l’ignoble boue qui colle aux semelles et macule les bas de pantalon . »

« Il y avait de très nombreuses personnalités civiles et religieuses. La messe pontificale, prévue pour 16 heures, commença avant même l’arrivée du Roi, en raison de l’inclémence persistante du temps , vers 14 h 15. Au moment de la consécration, le peuple silencieux, pour autant que la place ne manque pas, s’agenouille, sans égard pour ses vêtements, lorsque le Cardinal tend l’hostie vers le ciel au moment de l’élévation . La messeachevée, la foule unanime récite le chapelet, chacun dans sa langue, puis chante le “Salve Regina”. Le vent qui vient de changer cap pour cap et ramène les lourds nuages qu’il avait emportés, emmène aussi, groupées, ces paroles d’hommage à la Reine des Cieux. »

« Puis, S. Em. le cardinal van Roey, qui a dépouillé les ornements sacerdotaux et repris la cape pourpre, accueille le Roi au bas des derniers degrés montant à l’autel, et conduit le Souverain au trône royal dressé du côté de l’Evangile . Debout et immobile , le Souverain reçoit ensuite, avec la foule immense et silencieuse , la bénédiction “radiophonique” du pape Pie XII. C’est alors que le Cardinal-Archevêque, debout devant l’autel et tourné vers la multitude, se place devant le micro. Son Eminence lit, en français d’abord, en flamand ensuite, l’acte de consécration de la Belgique à Marie Immaculée… Après lecture du texte français et après celle du texte flamand, S. Exc. Mgr Suenens convie la foule immense à répondre à cet acte de consécration, par l’engagement de rester fidèle au Christ, à Marie, à l’Eglise. Et la voix de la foule, plus forte que le tonnerre, répond. »

Aujourd’hui, 50 années après, nous aimerions que les Belges puissent répondre encore à cette consécration, d’une seule voix « plus forte que le tonnerre et proclamer de nouveau leur “engagement de rester fidèle au Christ, à Marie, à l’Église”. Puissent les pages de notre bulletin ranimer dans tous les coeurs une tendre et fervente dévotion en l’Immaculée Conception.

Claude Pellouchoud †

Sommaire de ce numéro

Editorial, page 2
Dossier – l’Immaculée Conception, pages 3 à 12
Education, page 13 et 14
Liturgie, page 15 et 16
Hagiographie, page 17 et 18
Actualités, page 19
Chroniques, annonces, revue de presse, pages 20 à 22
Les 25 du Prieuré du Christ-Roi, page 24

Renseignements

Pour vous abonner à “Pour qu’Il règne”, rendez-vous sur le site de la FSSPX en Belgique.