logos-lpl-separator-blc

Le Vatican au jour le jour – 15 avril 2019

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

L’hebdomadaire catholique anglais The Tablet rapporte avec délectation l’accueil chaleureux fait par le pape aux militants LGTB amenés par le cardinal Nichols. Il leur a tous serré la main, donné un chapelet, puis il y a eu une messe pour les victimes de l’homophobie et la transphobie.

Source : https://www.thetablet.co.uk/news/11471/lgbt-catholics-westminster-meet-pope-francis-?fbclid=IwAR1DiTnhejn1qh-BH9nz-
eZBtE93iCdPejvqL8QvC-AIKF5vfLzPXwBMzNw

*

Alexandre Gizotti, le directeur par intérim de la salle de presse du Saint-Siège et ami intime du pape François, fait ses confidences. Le pape est courageux et il fait face aux scandales de mœurs, auxquels il va répondre par un nouveau motu proprio qui va tout arranger. Le pape est un saint. Le pape est un homme de paix. Une paix qui vient de Dieu. Et il va de succès en succès : Les Rohingas en Asie ! L’ouverture de la porte sainte à Bangui ! La rencontre avec l’imam Al-Tayyeb à Abou Dhabi !

La journaliste recueillant ses confidences n’a pas demandé si le pape se préoccupait des massacres de chrétiens partout dans le monde, de la culture du blasphème et de la profanation en Occident. Mais certainement le pape y pensera dès que les urgences auront été traitées : la mise en place de la grande religion mondiale purifiée sans dogme sans morale et sans Dieu, la grande religion du respect de la liberté et du dialogue.

Source : https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-03/gisotti-francois-constructeur-de-ponts-en-chemin.html

*

Dans La Croix du 6 avril 2019, un titre révélateur : Le Vatican reçoit des avocats opposés à la criminalisation de l’homosexualité.

En fait, ils ont été reçus par le cardinal Parolin qui n’a dit que quelques banalités diplomatiques. Paroles qui n’ont pas été jusqu’à heurter l’un des avocats : il n’a entendu ni le mot de péché ni de loi morale, mais seulement retenu qu’il y avait des « questions doctrinales propres à l’Eglise » On n’en saura pas plus, et ça n’est pas le moment d’approfondir : « Notre propos est de parler de dignité humaine ».

Est-ce la phrase-clé du Pape François dans l’exhortation apostolique post-synodale Christus vivit, citée par La Croix, qui aurait dû l’éclairer ? L’Eglise, rappelle le pape, est engagée « contre toute discrimination et toute violence liées à l’orientation sexuelle ».

En attendant, l’article détaille complaisamment les revendications du groupe de pression : condamnation par l’Eglise des pays dont les lois interdisent l’homosexualité ; que l’Eglise se prononce contre les thérapies de guérison (évidemment, car on ne guérit que des maladies).

Source : La Croix du 6 avril 2019