logos-lpl-separator-blc

24 juillet 2011 – Pélerinage islamo-chrétien et lecture de la sourate 18 sous la présidence de Mgr Barbarin

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Ouest-France titre dans son édition du lundi 25 juillet « Le 57° pèlerinage islamo-chrétien célèbre la fraternité universelle » et relate ainsi cette cérémonie :

« Ce week-end le hameau des Sept Saints a accueilli le 57e pèlerinage Islamo-Chrétien institué par Louis Massignon. Sur les traces du grand orientaliste, chrétiens et musulmans se sont retrouvés au pied de la fontaine du Stivel pour écouter la lecture de la Sourate 18 qui, comme la gwers bretonne, raconte le miracle des sept dormants d’Ephèse. Ils ont ensuite partagé le lait et les dattes, signe de bienvenue et d’acceptation de l’autre dans ses différences. C’est ce thème, au travers de « La fraternité universelle », qui la veille avait aussi été au centre d’un colloque entre les représentants des deux cultures. »

Psalmodie de la sourate « les gens de la caverne » près de la source en présence
du cardinal Barbarin qui écoute « religieusement » l’imam de service…

Dans son édition du 19 juillet, le même quotidien annonçait :

« Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, primat des Gaules, participera dimanche 24 juillet à la grand-messe de 11 h du 57e pèlerinage islamo-chrétien du Vieux-Marché. Présidée par Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, cette célébration aura lieu dans la chapelle du hameau des Sept-Saints. Elle sera suivie de la lecture de la Sourate 18 du Coran à la fontaine du Stiffel, distante de 600 m. Ce texte évoque la légende des sept Dormants d’Éphèse, que l’on retrouve également dans une gwerz. Dimanche après-midi : place à la fête et à la poursuite des échanges islamo-chrétiens dans la chapelle. »

Son Eminence a ce qu’il est convenu d’appeler « l’esprit de suite » puisque déjà, le 4 janvier 2011, à Versailles, il incitait les catholiques à prononcer la chahâda, la profession de foi de l’Islam !

Pendant ce temps, les ennemis de la religion catholique bafouent, dans le silence épiscopal le plus glacial, la persone de Notre Seigneur dans un nouveau spectacle à Avignon où dans le cadre du festival annuel de la ville, une pièce dénommée « Opéra théâtre », aussi vulgaire que blasphématoire, fait jouer successivement un vieillard indigent dont on retire la couche et dont on présente pendant plusieurs minutes les excréments devant le public et une bande d’enfants lançant des grenades sur un grand portrait de Jésus Christ, formant le décor.

Prions pour que cette indifférence devant les insultes faites à Dieu, doublée d’une compromission malsaine et hérétique, cesse et redoublons de pénitence pour que Notre Dame nous exauce.

fraternité sainte pie X