logos-lpl-separator-blc

Seigneur, donnez-nous des prêtres ! – Appel aux mamans et aux grand mères en faveur du sacerdoce catholique

Partager sur print
Partager sur email

Un petit village de haute Italie, dénommé Lu, comptait quatre mille âmes. Les familles y avaient en moyenne sept à dix enfants. De 1919 à 1929 le nombre des naissances dépassait de 304 celui des décès. En 1881 les mères de famille de Lu décidèrent d’offrir, chaque premier dimanche du mois, leur communion dans un but bien précis, parfaitement exprimé dans la prière qu’elles récitaient :

« Dieu, faites qu’un de mes fils devienne prêtre ! Je veux vivre en bonne chrétienne.
Je veux élever mes enfants dans la piété et la vertu, pour obtenir la grâce de vous offrir un saint prêtre

Ainsi priaient les femmes de Lu. La formule était courte mais si efficace que les vocations sacerdotales étaient nombreuses dans la paroisse. En l’espace de cinquante années, cette petite localité fournit cinq cents prêtres, religieux ou religieuses. Pendant cinquante ans il y eut chaque année à Lu, une floraison de premières messes alors que dans les villages voisins, il n’y en avait pas une seule. Heureuse paroisse vraiment comblée de bénédictions ! Telle est la puissance de la prière des mamans lorsqu’elles demandent des prêtres. Dieu attend leurs prières pour faire fleurir les vocations comme les fleurs au mois de mai.

Parce que la crise de l’Eglise est avant tout une crise du sacerdoce et que vous souhaitez le triomphe de la Sainte Eglise, il vous est proposé d’offrir votre communion du premier dimanche de chaque mois afin d’obtenir de saintes vocations sacerdotales et religieuses dans votre famille. Nous vous proposons plusieurs manières de concrétiser cette offrande :

– en récitant la prière des « femmes de Lu »;

– en récitant la prière « Seigneur, sauvez-nous, nous périssons »;

– en faisant un acte d’offrande personnelle, pendant l’Offertoire ou après la messe, à votre place ou au pied de l’autel, selon les circonstances.

SEIGNEUR, SAUVEZ-NOUS, NOUS PÉRISSONS !

Nous sommes plongés dans une tempête sans précédent qui ébranle l’Eglise de fond en comble. L’esprit du monde pénètre jusque dans nos familles et séduit nos enfants.
Plus que jamais, ô mon Divin Sauveur, nous avons besoin de nombreuses et saintes vocations religieuses et sacerdotales.
Par la grâce du baptême, ô mon Dieu, vous avez fait de chacun de mes enfants, votre enfant. C’est pourquoi j’ose Vous demander avec confiance de susciter parmi eux de bonnes et solides vocations religieuses et sacerdo-tales. Je Vous offre les fruits de cette messe et de cette communion à cette intention chère au Sacré-Coeur de Jésus.
Pour ma part je veux, avec l’aide de votre grâce, ô mon Dieu être un modèle de mère chrétienne. Je veillerai en particulier à former mes enfants dans la piété et la pureté de coeur, dans la docilité de l’esprit et la joie simple, dans l’effort persévérant et le zèle des âmes, dans l’éloignement de l’esprit du monde.
O Marie Médiatrice de toutes grâces, Mère de l’Eglise, intercédez pour moi auprès de votre Divin Fils. Ainsi-soit-il.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X