Accueil     Sommaire     Ordo     Lieux de culte     Cours de catéchisme     Vidéos     Nous aider     Dons en ligne     Liens     Contact     Rechercher     Privé  

Les insolites de LPL

FSSPX - Page d'accueil du site officiel du District de France

Aujourd'hui, jeudi 25 août 2016

  Le Bon Dieu m’a presque contraint à fonder la Fraternité, à réaliser cette œuvre, qui dans son développement semble bien avoir reçu Sa bénédiction. Nier cela, serait nier l’évidence.

Diaporama


ORDO ou calendrier liturgique de l'année en cours

 
Jeudi 25 Août 2016
Fête St Louis Roi de France, confesseur
Couleur blanc
Classe 3ème classe
Epitre Sg 10,10-14
Evangile Lc 19,12-26
 

Cet Ordo se base sur le Code des Rubriques promulgué le 25 juillet 1960. Préparé par une Commission Liturgique nommée par Pie XII et composée de prélats et liturgistes traditionnels, ce Code est "le couronnement de tout le travail d'ordonnancement du culte public de l'Eglise commencé après le Concile de Trente et de l'oeuvre de saint Pie V [...] reprise récemment par saint Pie X et par Pie XII".
Jean XXIII, après de longues hésitations (en raison du prochain Concile), a décidé de publier cette oeuvre achevée en 1959; Pie XII était mort le 9 octobre 1958.

Cliquez ici ou sur l'image pour accéder à l'ORDO du mois ou au mois et à l'année de votre choix jusqu'en 2031

Martyrologe

Ange

Près de Carthage, saint Louis IX, roi de France et confesseur, illustre par la sainteté de sa vie et l'éclat de ses miracles; ses ossements furent plus tard rapportés à Paris.
A Rome, l'anniversaire de saint Joseph Calasanz, prêtre et confesseur, célèbre par l'innocence de sa vie et par ses miracles. Pour élever la jeunesse dans la piété et dans les lettres, il fonda l'Ordre des pauvres Clercs Réguliers de la Mère de Dieu des écoles pies. Le souverain pontife Pie XII l'a constitué auprès de Dieu patron céleste de toutes les écoles populaires chrétiennes qui sont sur la terre. Sa fête se célèbre le 6 des calendes de septembre (27 août).
A Rome également, les saints martyrs Eusèbe, Pontien, Vincent et Pérégrin. Sous l'empereur Commode, ils endurèrent successivement les tourments du chevalet, des entraves, de la bastonnade; ils eurent ensuite les flancs brûlés, et comme ils continuaient très fidèlement à louer le Christ, on les battit avec des fouets garnis de plomb jusqu'à ce qu'ils eussent rendu l'âme.
De plus, à Rome, l'anniversaire du bienheureux Némèse diacre, et de la vierge Lucille, sa fille. Demeurant fermes et inébranlables dans la foi du Christ, ils furent décapités par ordre de l'empereur Valérien. Leurs corps, que le pape saint étienne avait fait inhumer et auxquels le bienheureux Sixte II avait, la veille des calendes d'octobre (31 octobre), donné une sépulture plus honorable sur la voie Appienne, furent transférés par Grégoire V dans la diaconie de Sainte-Marie-la-Neuve, avec les saints Symphrone, Olympe tribun, Exupérie femme de ce dernier et leur fils Théodule : tous, convertis par les soins de Symphrone et baptisés par le même saint étienne, avaient reçu la couronne du martyre. Les corps de ces mêmes saints, retrouvés en ce lieu sous le pontificat de Grégoire XIII, furent replacés avec plus d'honneur sous l'autel de la même église, le 6 des ides de décembre (8 décembre).
A Rome encore, saint Genès martyr. Né dans le paganisme, il était comédien. Un jour qu'en présence de l'empereur Dioclétien, il mimait sur le théâtre les mystères des chrétiens, touché d'une inspiration divine, il se convertit tout à coup à la foi et se fit baptiser. Peu après, sur l'ordre de l'empereur, il fut cruellement meurtri de coups de bâton, puis étendu sur le chevalet, déchiré lentement avec des ongles de fer, brûlé avec des torches. Enfin, comme il demeurait ferme dans la foi du Christ et disait: « Il n'est d'autre roi que le Christ, et quand je devrais souffrir mille morts pour lui, vous ne pourrez jamais me l'arracher, ni de la bouche, ni du cœur, » on lui trancha la tête et il obtint la couronne du martyre.
A Arles, en Gaule, un autre bienheureux Genès. Greffier, il refusa d'enregistrer les décrets impies par lesquels on ordonnait le châtiment des chrétiens, jeta ses registres et déclara hautement qu'il était lui-même chrétien; il fut aussitôt saisi et décapité; baptisé ainsi dans son propre sang, il reçut la gloire du martyre.
En Syrie, saint Julien martyr.
A Tarragone, en Espagne, saint Magin martyr.
A Italica, en Espagne, saint Géronce évêque. Au temps des Apôtres il prêcha l'évangile dans cette province, et après beaucoup de travaux, mourut en prison.
A Constantinople, saint Mennas évêque.
A Utrecht, saint Grégoire évêque.
A Montefiascone, en Toscane, saint Thomas confesseur, qui fut évêque de l'église d'Hereford en Angleterre.
A Naples, en Campanie, sainte Patricia vierge.

 

 

Sanctoral

Ange

Saint Louis - Roi et Confesseur

Louis IX, né en 1214 et devenu roi de France à l'âge de douze ans, fut très pieusement élevé par la reine Blanche, sa mère, qui lui apprit à préférer mourir plutôt que de commettre un péché mortel. Il aimait à s'appeler Louis de Poissy, lieu où il avait été baptisé, pour marquer que son titre de chrétien était son plus glorieux titre de noblesse. « Méprisant les délices du monde, il ne chercha à plaire qu'à Jésus-Christ, le vrai Roi » et fut, dit Bossuet, « le roi le plus saint et le plus juste qui ait jamais porté la couronne ». Assidu aux offices de l'Église, il les faisait célébrer solennellement dans son palais où il entendait quotidiennement deux messes. A minuit, il se levait pour les Matines et commençait par l'office de Prime sa royale journée. Il introduisit dans sa chapelle la coutume de fléchir le genou à ces mots du Credo Et Homo factus est, et de se prosterner à l'endroit de la Passion où il est dit que Jésus-Christ expira; ces deux pieuses pratiques ont été ensuite adoptées par l'Église. « Comme il avait oui dire que quelques-uns des nobles murmuraient de ce qu'il entendait tant de messes et tant de sermons, dit Joinville, il répondit que s'il employait le double de temps à jouer aux dés ou à courir par les forêts pour la chasse, personne n'y trouverait sujet de parler ». Sa piété ne l'empêcha jamais d'ailleurs de donner la plus grande partie de son temps aux affaires de son royaume.
A la suite d'une maladie, il fit vœu d'entreprendre une croisade pour reconquérir Jérusalem. D'abord victorieux, il tomba ensuite entre les mains des Sarrasins. Lorsqu'on lui eut rendu la liberté, il demeura encore quatre ans en Orient pour secourir les chrétiens. Revenu en France, il s'appliqua à de nombreuses fondations pieuses et fit élever la Sainte-Chapelle, comme insigne reliquaire de la sainte couronne d'épines et de l'importante parcelle de la vraie croix que lui avait offertes Baudouin II, empereur de Constantinople. D'une grande austérité pour lui-même et d'une grande charité pour les autres, il disait: « Mieux vaut pour un roi se ruiner en aumônes pour l'amour de Dieu qu'en faste et vaine gloire ». « Maintes fois, dit Joinville, il advint qu'en été il allait s'asseoir au bois de Vincennes après sa messe, et s'accotait à un chêne, et nous faisait asseoir autour de lui. Et tous ceux qui avaient affaire venaient lui parler ». Sergent du Christ, il portait continuellement la croix pour marquer que son vœu restait à accomplir, il entreprit en 1270 une nouvelle croisade, mais une épidémie décima son armée en Afrique et l'atteignit lui-même. Les bras en croix et couché sur la cendre, il rendit à Dieu son âme en 1270, à l'heure même où le Christ mourut sur sa croix. La veille de sa mort, on l'entendait répéter: « Nous irons à Jérusalem ». C'est dans la Jérusalem céleste, conquise par sa patience au milieu de ses adversités, qu'il devait régner avec le Roi des rois.

 


  Recevez par email nos mises à jour


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima


Catéchisme n° 50
Il est descendu
aux Enfers


Abbé P. Troadec
De l'Assomption
à l'Avent


Fideliter n° 231
Dossier : Charles
de Foucauld,
histoire d'une âme

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 100 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2016
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 25 août 2016
06:59 20:45

  Suivez notre fil RSS