Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Entretien avec l'abbé A-M Nely

 

 

Abbé Alain-Marc Nely, Supérieur du District d'Italie
Mai 2005

 

La Porte latine : Monsieur l’Abbé Alain-Marc Nely, vous êtes depuis le 15 août dernier à la tête du District d’Italie de la Fraternité Saint-Pie X. Tout d’abord, quelles fonctions avez-vous occupées avant cette récente nomination ?

Abbé Alain-Marc Nely : En raison d’une urgence pastorale, j’avais été nommé en novembre 1984, encore séminariste, à l’école Saint-Joseph des Carmes, à Montréal de l’Aude, près de Carcassonne, pour y seconder le nouveau directeur et y enseigner la philosophie. Ordonné prêtre le 29 juin 1985 à Écône par Mgr Lefebvre, je suis revenu à cette école où je suis resté en tout dix ans. En août 1994, j’ai été nommé prieur à Marseille et doyen de la région PACA. Après dix nouvelles années, j’ai donc été nommé à Albano, près de Rome, pour prendre la suite de Monsieur l’abbé Simoulin à la tête du District d’Italie.

La Porte latine : Quelles sont les principales fonctions d’un Supérieur de District ?

Abbé Alain-Marc Nely : Comme le disent nos Statuts : « C’est tout un pays qui est confié à l’apostolat d’un Supérieur de District. » Telle est la différence essentielle avec la mission d’un prieur, comme je l’ai été à Marseille, et, plus encore, avec celle d’un collaborateur, comme je le fus à Saint-Joseph des Carmes.

« Pélerinage des sept basiliques »

Être responsable d’un pays entier, c’est se consacrer moins à l’apostolat direct qu’à tout ce qui rend possible et fructueux l’apostolat, c’est-à-dire les hommes, les lieux et les instruments matériels.
Ce sont évidemment les hommes, en premier lieu les prêtres mes collaborateurs, qui attirent mon attention et sont l’objet de mes soins. Il appartient au Supérieur de District, comme le disent encore les Statuts, de « mettre en œuvre les talents et le zèle de ses confrères pour la réalisation de la tâche de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X ».
Le Supérieur choisit donc les prieurs, qu’il présente à l’agrément du Supérieur général, et nomme directement les collaborateurs. Il s’occupe des frères et des oblates mis à la disposition du District. Il prépare le dossier des aspirants au sacerdoce et le remet au Supérieur du séminaire, qui décide de leur acceptation.
Le Supérieur de District veille à la bonne organisation pastorale, spirituelle et temporelle des communautés existant dans son district, selon les Statuts et l’esprit de la Fraternité Saint-Pie X. Nos Statuts, en particulier, demandent que ces communautés soient constituées d’au moins trois membres. Notre Fondateur avait grandement à cœur la pratique de la vie commune, comme soutien et garant de la sainteté sacerdotale, et condition nécessaire d’un apostolat fructueux.
Comme il nous le disait en juin 1988 à Saint-Nicolas du Chardonnet :

« Est-ce que l’apostolat prime sur la vie de communauté et sur la protection de la vie sacerdotale du prêtre ? Moi, je dis que c’est la vie de communauté et la vie sacerdotale, la vie intérieure, la vie spirituelle des prêtres qui prime l’apostolat. C’est inutile, s’il n’y a plus de vie intérieure, s’il n’y a plus de ressources spirituelles, pas la peine de faire de l’apostolat. »

« Monseigneur de Galaretta à Rimini, le 6 juin 2004 »

L’un des rôles essentiels du Supérieur est de veiller à la santé spirituelle et aussi corporelle de ses collaborateurs. Il doit pratiquer la prudence domestique. L’âme de son gouvernement sera d’assurer la bonne gestion des biens temporels, de maintenir l’ordre, la paix, la ferveur dans sa maison, et d’obtenir de chacun de ses subordonnés un bon travail apostolique.
Le Supérieur doit donc avoir avant tout une âme de père… et de mère à la fois. Aimer ceux que la Providence lui a confiés, c'est-à-dire vouloir et tout mettre en œuvre pour leur fournir le bien à la fois spirituel et corporel que chacun est en droit d’attendre de son gouvernement, tel est le cœur de la mission d’un Supérieur.

La Porte latine : Vous venez de parler des vocations. Quelle est la situation en Italie ?

Abbé Alain-Marc Nely : Nous avons actuellement trois séminaristes : un en première année au Séminaire de Flavigny, en France, et deux en deuxième année, l’un à Écône, en Suisse, l’autre à Zaitzkofen, en Allemagne. Un pré-séminariste se trouve actuellement à Albano et devrait intégrer Flavigny en octobre prochain. Nous avons également un frère et un aspirant frère à Flavigny.

« Tous les deux ans, Si si no no organise son Colloque doctrinal à Rimini »

La Porte latine : Pouvez-vous nous proposer un tour rapide de l’apostolat de la Fraternité en Italie ?

Abbé Alain-Marc Nely : Je ne suis arrivé en Italie que depuis quelques mois, et je m’efforce de faire méthodiquement le tour de ce District. A ce stade, il me serait normalement difficile de vous répondre exhaustivement. Heureusement, mon prédécesseur, Monsieur l’abbé Simoulin, a rédigé un compte rendu très détaillé de l’histoire et du développement de l’apostolat de la Fraternité dans ce pays. C’est grâce à ce précieux document que je puis répondre un peu sérieusement à votre question.

L’histoire du District commence le 27 mai 1973. C’est à cette date que Mgr Lefebvre fit à Mgr Macario, évêque d’Albano près de Rome, la demande d’ouvrir « une maison pour la résidence des jeunes prêtres qui viendraient compléter leur formation pendant une année ou deux, dans le but d’acquérir une meilleure connaissance et une adhésion plus profonde à l’Église avant de se livrer aux divers ministères qui leur seraient confiés ». Par décret du 22 février 1974, Mgr Macario accorda la faculté demandée pour la maison nouvellement achetée à Albano.

« Le prieuré d'Albano »

Les circonstances pratiques ne permirent pas la réalisation complète de ce désir de Mgr Lefebvre. En fait, la maison d’Albano devint d’abord la résidence des sœurs de la Fraternité, qui y demeurèrent jusqu’en 1977. En 1978, cette maison devint une annexe du Séminaire d’Écône, pour les années de philosophie. J’y ai moi-même passé deux ans et ai pu apprécier l’efficacité de ce séjour pour répondre au vœu de notre fondateur d’acquérir « l’esprit romain ». Ce n’est donc qu’en 1982 que la maison d’Albano devint exclusivement un prieuré, avant de devenir également en 1984 la maison de District, lorsque la Maison autonome d’Italie fut érigée en District.

Car, pendant ce temps, l’apostolat se développait régulièrement. En 1979, s’ouvrait le prieuré de Montalenghe, près de Turin, où se prêchent en particulier les Exercices spirituels. En 1983, à Rimini, s’ouvrait notre troisième et dernier prieuré à ce jour.

                                                                « La chapelle de Montalenghe »

Les onze prêtres qui résident dans ces trois prieurés assurent la messe chaque dimanche dans sept chapelles répandues sur tout le territoire, chaque quinzaine dans cinq autres chapelles, et chaque mois dans sept autres lieux. Au total, vingt-deux lieux sont ainsi visités au moins une fois par mois, auxquels s’ajoutent deux paroisses tenues par des prêtres amis.

Le District assure également l’assistance spirituelle de trois communautés religieuses. Tout d’abord, aux sœurs de la Fraternité, dont quatre religieuses se dévouent actuellement à notre maison d’Albano. Ensuite, aux sœurs « Disciples du Cénacle » de Velletri, communauté fondée par Don Putti, le créateur du célèbre bimensuel Si si no no qui fait trembler le Vatican. Enfin, aux sœurs « Consolatrices du Sacré Cœur » de Vigne de Narni, qui s’occupent d’une maison de retraite pour personnes âgées.

La Porte latine : Quels sont les problèmes que rencontre cet apostolat ?

Abbé Alain-Marc Nely : Le drame de l’apostolat en Italie est la dispersion des fidèles, qui oblige les prêtres à beaucoup circuler, pour satisfaire des petits groupes ou des familles dispersées, et ne permet que rarement un travail suivi et en profondeur.

C’est pourquoi, outre l’apostolat habituel : catéchismes, confessions, messes, sacrements de communion et confirmation, visites des malades, etc., nous nous efforçons d’organiser des activités qui touchent les gens où ils sont, où qui les rassemblent pour mieux les toucher.

« Le pélerinage annuel à Assise »

Dans cette deuxième approche, nous avons ainsi le pèlerinage annuel de Bevagne à Assise, qui est un peu le Chartres italien. Au moment de la fête du Christ Roi, nous organisons chaque année un Colloque d’études catholiques à Rimini. Tous les deux ans, Si si no no organise son Colloque doctrinal. Il existe des camps pour enfants, différents rendez-vous sous la bannière de la « Croisade Eucharistique », des camps pour les jeunes gens et les jeunes filles, le « Mouvement Catholique de la Jeunesse Italienne », une nouveauté dont nous aurons l’occasion de reparler, le Tiers Ordre de la Fraternité Saint-Pie X, etc.

Pour toucher les gens là où ils sont, une part notable de notre apostolat se fait par la voie des éditions, un peu à la manière de Clovis et de Fideliter. Outre les bulletins de prieuré, le District diffuse depuis 1999 un bulletin mensuel intitulé Roma Felix, et depuis 1986 une revue trimestrielle, La Tradizione Cattolica. Le nombre des abonnés est largement supérieur à celui des fidèles réguliers de nos chapelles.

Une maison d’édition, « Ichtys », édite ou diffuse livres et études. Depuis 1998, elle a lancé une collection intitulée « Contemplata aliis tradere » pour l’édition d’études de faible volume et de petit prix, donc faciles à acheter et à lire. Une dizaine d’ouvrages ont été ainsi publiées (dont le Catéchisme sur le modernisme), et d’autres sont en préparation : le « livre bleu », un catéchisme, et bientôt l’édition italienne de la vie de Mgr Lefebvre éditée par Clovis. Un missel latin-italien a aussi été imprimé et est aujourd’hui épuisé. Nous en préparons une seconde édition.

La Porte latine : Le District d’Italie a-t-il des projets de développement ?

Abbé Alain-Marc Nely : Les besoins, donc les projets, ne manquent pas ! Ce qui manque, ce sont les moyens humains (surtout les prêtres, évidemment) et les moyens financiers, car nous sommes un District pauvre.

Mon prédécesseur avait déjà le projet de l’ouverture d’un prieuré en Vénétie (actuellement desservie par notre prieuré de Rimini) et d’un autre à Florence (desservie par Albano). En ce lieu, nous avons hérité d’une maison particulière, où nous avons installé notre chapelle, en attendant des jours meilleurs.

                                 « Les enfants de la croisade Eucharistique »

Nous recherchons aussi des églises, pour donner à la liturgie traditionnelle l’écrin auquel elle a droit. Je rêve en particulier d’une église à Rome, afin de donner un témoignage public et visible au centre de la catholicité. Je suis persuadé que si nous trouvions enfin un édifice adapté à nos besoins et à nos ambitions, nous pourrions compter sur les fidèles de la Tradition du monde entier pour nous aider, spécialement les Français qui se sont toujours distingués par un grand amour de Rome.

Dans les mois à venir, nous allons travailler à améliorer nos deux principales maisons.
Ayant trouvé un acquéreur pour une partie de notre domaine à Montalenghe, nous serons en mesure, dès la signature de l’acte de vente, de commencer enfin les importants travaux de restauration du prieuré qui, depuis des années, étaient suspendus, faute de moyens.
Il nous faut également rénover notre grande maison d’Albano. Outre les retraites, camps et autres activités ponctuelles du District, cette maison accueille des pèlerins du monde entier qui se rendent à Rome. Nous aimerions rendre leur séjour plus agréable. Mon désir, en particulier, serait de pouvoir recevoir, selon le souhait de notre Fondateur, nos confrères prêtres qui aimeraient passer un séjour près de Rome, y prendre un peu de repos dans une atmosphère chaleureuse et fraternelle.
Tout cela demande des moyens que nous n’avons pas toujours, et je remercie la Maison Générale de nous aider généreusement.

La Porte latine : Votre résidence se trouve près de Rome, ce qui représente évidemment pour vous une responsabilité particulière. Quelles sont vos relations avec le clergé italien, et avec les autorités ecclésiastiques de la Curie romaine ?

Abbé Alain-Marc Nely : Concernant le clergé italien, des prêtres diocésains et des religieux viennent quelquefois assister à nos cérémonies. Nous avons ainsi reçu plusieurs confrères, fidèles à la messe de toujours, pendant la Semaine sainte et depuis Pâques. Certains sont même venus chez nous pour un séjour de plusieurs jours.

« Remise du scapulaire aux membres du M.G.C.I (Movimiento de la Gioventu Cattolica Italiana) : le Mouvement de la Jeunesse Catholique Italienne »

Beaucoup se renseignent sur notre apostolat, grâce à notre site Internet, ou par email ou par téléphone, voire en sollicitant une entrevue.

J’ai eu également l’occasion de prêcher, lors d’une mission organisée par un de nos confrères, à plusieurs jeunes prêtres diocésains qui ont chanté la messe que j’ai célébrée à cette occasion. J’ai visité quelques paroisses, rencontré quelques évêques, certains bienveillants, d’autres moins. Tout récemment, un prêtre ami, curé de plusieurs paroisses, est venu me demander de prêcher un Triduum en l’honneur de sainte Rita.

« Le logo du Mouvement de la Jeunesse Catholique Italienne (M.G.C.I) »

Je ne puis m’empêcher de penser, à travers tous ces petits événements, à ce que disait notre Fondateur, qui voulait que la Fraternité puisse

« aider à la sanctification des prêtres, en leur offrant la possibilité de retraites, récollections » (Satuts). Ils viendront vous chercher, commentait-il, pour que vous les aidiez dans leurs paroisses. »

Un de mes souhaits serait aussi de répondre au désir de notre Fondateur d’accueillir dans nos maisons des prêtres fidèles âgés ou infirmes, comme nous avons pu le faire à l’école Saint-Joseph des Carmes et à Marseille.
Voilà donc un rapide aperçu de nos contacts avec le clergé d’Italie.

La Porte latine : Et avec la Curie romaine ?

Abbé Alain-Marc Nely : Le Supérieur du District d’Italie, résidant près de Rome, a forcément un rôle à jouer dans les contacts officiels ou officieux entre la Fraternité Saint-Pie X et la Curie romaine.

Bien sûr, comme l’a voulu Mgr Lefebvre, ces contacts sont du ressort exclusif de la Maison Généralice, et je n’ai pas à m’y immiscer. Mais il appartient au Supérieur du District d’Italie de faciliter ces contacts, ne fût-ce que de façon très matérielle.

« Le Supérieur du District d’Italie, résidant près de Rome, a forcément un rôle à jouer dans les contacts officiels ou officieux entre la Fraternité Saint-Pie X et la Curie romaine. »

C’est à la maison d’Albano que résident les représentants du Supérieur général, ou ce dernier, lors de ces contacts. Il faut donc les loger décemment, leur offrir des salles de travail et de réunion, leur fournir de la documentation, les véhiculer, les guider dans Rome, bref leur rendre tous les services qui leur sont nécessaires.

Par ailleurs, le Supérieur du District d’Italie, se trouvant sur place en permanence, peut nouer à travers le temps certains contacts informels qui permettront de faire passer des informations dans un sens comme dans l’autre, selon les besoins de la Maison Généralice, ou qui pourront favoriser les rencontres.
C’est dans cet esprit que, grâce à la bienveillance d’une haute personnalité romaine, j’ai pu assister aux obsèques du pape Jean-Paul II au milieu du clergé romain, et ainsi nouer les premiers contacts, qui se développeront au fil du temps, je l’espère.

Il s’agit, pour le Supérieur du District d’Italie, d’une mission de confiance particulièrement délicate, quand on songe au climat souvent délétère pour la foi que l’on peut rencontrer à Rome. Dans ces moments, j’invoque volontiers Notre Dame Gardienne de la Foi, ainsi que notre Fondateur qui, dans ses contacts avec les Autorités conciliaires, sut allier la prudence du serpent à la simplicité de la colombe.

La Porte latine : Monsieur l’abbé, vous avez dit tout à l’heure, avec raison, que le District d’Italie est, au moins comparé à la France, plutôt un District pauvre, alors qu’il a de grandes responsabilités, notamment parce qu’il représente un peu la Fraternité Saint-Pie X auprès des Autorités romaines. Souhaitez-vous lancer un appel à nos lecteurs pour vous aider ?

Abbé Alain-Marc Nely : Oui, je souhaite lancer un appel à leur générosité. Mais d’abord en sollicitant le secours de leur prière. Car notre mission est essentiellement surnaturelle : elle consiste à sanctifier les âmes par la vraie foi et la liturgie de toujours, pour les guider sur la voie du salut éternel. Nous avons donc besoin d’une aide puissante du Ciel, que la prière fervente des chrétiens nous obtiendra de Dieu.

Bien sûr, si vos lecteurs souhaitent nous aider en nous adressant une offrande, nous la recevrons en toute humilité et reconnaissance. Ils peuvent la virer directement à la Banque de Rome Albano Laziale 1 :

Compte Fraternità Sacerdotale
S. Pio X
Cod. Naz : It
Check : 50, Cin : T
Cod Abi : 03002
C.A.B : 38864,=
N. Compte : 000088983939

Mais je voudrais aussi leur dire que notre maison d’Albano est grande ouverte pour les accueillir lors de pèlerinages ou de séjours à Rome. Nous serons heureux de nous mettre à leur disposition à cette occasion, car un tel séjour est une occasion privilégiée pour acquérir l’esprit romain, c’est-à-dire vraiment catholique et fidèle à la Tradition.

Alain-Marc Nely †
Supérieur du District d'Italie

 

Pour tout renseignement sur le District d'Italie

Supérieur : Abbé Alain NÉLY
Fraternita San Pio X
Via Trilussa 45
00041 Albano Laziale
Roma
ITALIE
 
00 39 06 930 68 16
00 39 06 930 58 48
Le site de l'Italie

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 121

Le sacrement de pénitence

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Lundi 22 juillet 2019
06:13 21:42