Bénédiction de la chapelle du MJCF

Événement attendu depuis longtemps, la bénédiction de l’Oratoire Saint-Dominique du local national du Mouvement de la Jeunesse Catholique de France (MJCF) a été faite le jour de l’Ascension.

L’Ascension 2022 fut bien remplie au local national du MJCF de l’avenue Pasteur à Gentilly. En effet, le Protecteur ecclésiastique de ce mouvement de jeunes, son excellence Mgr Alfonso de Galarreta, a procédé à la bénédiction de l’« Oratoire Saint-Dominique »  devant une centaine de membres actifs, anciens, parents et amis. Bénédiction tant attendue.

Cette cérémonie termine en effet la phase d’installation du MJCF dans ses murs, une quinzaine d’années après avoir acquis, au sud de Paris, une spacieuse maison dont le rez-de-chaussée avait été l’entrepôt d’un maraîcher : c’est dans cette vaste salle de plus de 200 m² et d’une hauteur de 5 mètres de plafond que furent aménagées une chapelle pour recevoir un peu plus de cent personnes et une belle salle de réunion de capacité équivalente. Le reste de la maison, trois étages d’habitation, avait été transformé dès l’acquisition pour recevoir la logistique de cette association catholique et tout un étage fut réservé aux logements d’une douzaine de garçons, essentiellement des animateurs du mouvement.

Le local, cœur du Mouvement de la Jeunesse Catholique de France

Car le local MJCF n’est pas qu’une entité administrative ; il est le cœur du mouvement. La chapelle, en particulier, voit les animateurs chantant l’office divin, récitant le chapelet et assistant à la messe, exemple essentiel de prière pour l’ensemble du MJCF. Dans son homélie, Monseigneur insista justement sur la nécessité de la contemplation pour être de vrais apôtres du Christ : c’est l’Âme de tout apostolat, selon l’ouvrage de dom Chautard, bien connu des animateurs. Sans elle, les « fleuves d’eau vive » ne peuvent couler du sein de l’apôtre, malgré la promesse du Christ, son action sera nulle. Et d’insister : il faut que l’apôtre ait d’abord un grand désir de Jésus-Christ, puis qu’il vienne au Sauveur par l’oraison et le sacrifice. « Celui qui a soif qu’il vienne à moi et qu’il boive ; des fleuves d’eau vive couleront de son sein… » (Jean 7,38).

Le local MJCF, lieu d’étude

Le local est aussi un lieu d’étude : la salle-bibliothèque aménagée à côté de la chapelle a cette destination. D’abord par les 7000 livres, enfin rangés dans leurs étagères après 12 ans de stockage poussiéreux dans les caves de Gentilly. Le MJCF édite une revue bisannuelle, Savoir et servir, des livres plus élaborés – par exemple l’ouvrage de synthèse sur La Passion de Jésus-Christ ou le recueil d’actes du magistère romain, Encycliques de combat – et tout l’ensemble des courriers internes pour ses propres membres. La diffusion de toute cette littérature est une des tâches des animateurs : apostolat du livre. La formation intellectuelle est en effet nécessaire pour « livrer aux autres le fruit de sa contemplation », selon la devise de saint Dominique sous le patronage duquel sont placés les animateurs du MJCF. Là aussi, Monseigneur en toucha un mot dans son sermon car la transmission est vitale dans un mouvement de jeunesse qui perd et renouvelle en continu ses animateurs ; non seulement transmission de la foi catholique, mais aussi de la manière de vivre cette foi – pour les animateurs, Vivre le christianisme (Jean Daujat) constitue l’exemple premier qui convertit les âmes des jeunes – et enfin de la manière de rayonner cette foi, selon une pédagogie éprouvée depuis plus de cinquante années. La salle de conférence devrait faciliter les réunions des équipes et des provinces MJCF au local et même donner un coup de fouet par des rassemblements plus élargis encore. Et qui sait si le local ne pourrait pas devenir un important centre intellectuel catholique ?

L’ambiance conviviale devrait servir aussi à attirer ceux que le monde a, depuis longtemps, déçus. Et ce n’est pas la moindre des forces du mouvement que cet accueil de tous et sans complication : au 41 de l’avenue Pasteur, à toute heure du jour et de la nuit, la table est toujours dressée…

Voici vraiment un complexe apostolique des plus adaptés que la Providence a confié aux jeunes du MJCF.

À cette bénédiction, le clergé s’était fait vaillamment représenter. Les fonctions des diacres d’honneur étaient assurées par Messieurs les abbés Loïc Duverger, premier assistant du district de France de la Fraternité Saint-Pie X, et Alain Lorans, responsable de la presse pour la maison générale de la même Fraternité. Le père gardien Antoine des capucins de Morgon avait délégué deux des siens comme diacre et sous-diacre. Tout ce petit monde fut heureux de se retrouver à visiter le local – exceptionnellement rangé de près pour l’occasion – avant d’entamer les traditionnelles agapes par lesquels se termine, dans la France traditionnelle, toute cérémonie qui se respecte.

Perspectives

Le MJCF recherche encore une demi-douzaine des vitraux ainsi que des bancs d’église avec agenouilloirs. Toute proposition sera la bienvenue.

Des camps itinérants de vacances sont aussi organisés par les animateurs entre le 23 juillet et le 21 aout, en France et en Espagne : tout jeune de bonne volonté peut s’y inscrire.

Vous pouvez aussi signaler les garçons et jeunes filles de 18 à 25 ans qui désireraient connaître la foi catholique.

Contact : sg.mjcf@gmail.com