Editorial du Président du MJCF : il y a 50 ans… – Automne 2017

Chers amis,

Il y a 50 ans nais­sait le MJCF. Un de ses fon­da­teurs décla­rait il y a peu que le 29 sep­tembre 1967, en la fête de saint Michel archange, un groupe de jeunes déci­da de fon­der un nou­veau Mouvement de jeu­nesse, Mouvement qui fut adap­té à la situa­tion inédite d’a­lors. Tandis que des pans entiers de l’Eglise et de la socié­té civile s’ef­fon­draient un à un, sous les coups répé­tés de pré­ten­dus réfor­ma­teurs, de jeunes « catho­liques per­plexes » s’en­ga­gèrent dans une entre­prise apos­to­lique, refu­sant tous les aban­dons : celui de suivre le mou­ve­ment révo­lu­tion­naire comme celui du pares­seux retran­che­ment. En temps de guerre, l’at­taque reste tou­jours la meilleure stratégie.

Le coup d’au­dace fut payant ; et comme toute oeuvre accueillie sous l’aile bien­veillante de la Providence, elle dépas­sa les visées et les espé­rances de ses ini­tia­teurs. Ce fut bien­tôt des mil­liers de jeunes qui s’en­ga­gèrent dans le com­bat de la foi et de la Chrétienté ; com­bat tou­jours mené avec la joie, la sim­pli­ci­té et l’en­thou­siasme qui font la véri­table jeunesse.

Cinquante années après, l’âme du MJCF n’a pas chan­gé. En un monde tou­jours plus éloi­gné de Dieu, les mêmes causes conti­nuent de pro­duire les mêmes effets ; la grâce aus­si pro­duit les mêmes effets dans le coeur de tous ceux qui, aujourd’­hui au MJCF, s’en­gagent dans l’oeuvre d’a­pos­to­lat auprès de la jeunesse.

Pour sou­te­nir cette action aux quatre coins de la France, nous comp­te­rons cette année plu­sieurs per­ma­nents à notre siège, à Gentilly. Et l’ou­vrage ne manque pas ! Nous enga­geons la der­nière tranche de tra­vaux de la cha­pelle et de la biblio­thèque du local ; plu­sieurs publi­ca­tions ver­ront jour cette année, ain­si qu’un cer­tain nombre de réédi­tions. Le pro­jet d’é­cri­ture d’une his­toire du MJCF est aus­si enga­gé : tra­vail d’ar­chive et contacts des anciens ont déjà com­men­cé. A tout cela s’a­joutent des « tour­nées apos­to­liques », aide de ter­rain aux équipes de pro­vince. Enfin, nous lan­ce­rons une cam­pagne d’af­fi­chage contre les pro­chaines lois sur la PMA et la GPA en début d’an­née 2018.

Pour tout cela, nous fai­sons appel à vos prières et votre fidèle sou­tien. Le MJCF ne vit que grâce à ses indé­fec­tibles bien­fai­teurs. Aujourd’hui 50 ans pas­sés, mais encore 50 années à venir…

Puisse le MJCF res­ter fidèle à ce qu’il a tou­jours été !

Le Président du MJCF

Sources : LAB du MJCF de l’au­tomne 2017 /​La Porte Latine du 30 novembre 2017