logos-lpl-separator-blc

Nouvelles attristantes et prévisibles de Campos : Mgr Rifan concélèbre…

Table des matières

Reconnaissance de l’Union Sacerdotale Saint-Jean-Marie-Vianney par Rome

I – 18 janvier 2002

Extrait du site de l’Union Sacerdotale Saint-Jean-Marie-Vianney (Campos)

Cérémonie de Reconnaissance présidée par le Cardinal Castrillon Hoyos, en présence
du Cardinal Eugenio Sales, archevêque Emérite de Rio et de plusieurs évêques de la région.

« Après le retour dans la pleine communion de l’Eglise de l’Union Sacerdotale Saint-Jean-Marie-Vianney (diocèse de Campos – Brésil), le Saint Père l’a érigé en Administration Apostolique Personnelle Saint Jean-Marie-Vianney dirigée par Monseigneur Rangel. » « En juillet 2002, le Saint Père a nommé Monseigneur Fernando Aréas Rifan, évêque coadjuteur de cette même Administration Apostolique. »

Accéder au site de Campos

Précisions sur la reconnaissance des Pères de Campos

« Nous conserverons, dans notre Administration Apostolique Personnelle Saint Jean Marie Vianney, comme le Saint Père le Pape Jean Paul II nous en donne le droit: la Sainte Messe traditionnelle, codifiée par le Pape Saint Pie V, mais non seulement la Messe mais aussi toute la discipline liturgique traditionnelle, conformément au dire du Saint Père. »

« Et nous la conservons parce que c’est une richesse authentique de la Sainte Eglise Catholique, parce que c’est une Liturgie qui a sanctifié beaucoup d’âmes, parce que cette Messe est celle que les Saints ont célébrée, parce que cette messe est celle à laquelle les Saints ont assisté, messe qui exprime d’une façon claire et sans ambiguïtés les dogmes eucharistiques, elle constitue une authentique profession de foi, symbole de notre identité Catholique, un vrai patrimoine théologique et spirituel de l’Eglise. Elle doit être conservée. »

Accéder au site AMDG qui fournit ces précisions

Avril 2003 : Administration apostolique St-Jean-Marie-Vianney

« […]Des personnes liées à ces publications ont poussé des fidèles de l’Administration apostolique à se séparer d’elle. Elles avaient diffusé la nouvelle selon laquelle les prêtres de l’administration sont divisés et que certains veulent la quitter. […] »

« Notre intention n’est pas de diffamer en écrivant cette note, mais, selon ce qu’enseigne la morale, d’avertir les fidèles d’un danger de schisme, but où mènent de semblables publications. »

« […)La Fraternité, qui se consacre presque entièrement à critiquer les autorités ecclésiastiques et à leur résister, et ceux qui lui sont liés (caractéristique du schisme, selon St Thomas d’Aquin), ont répandu un peu partout des publications contre l’Administration apostolique. »

« Cependant, malheureusement, ils ne voient pas la situation gravissime dans laquelle ils se trouvent: hors de l’église, schismatiques et disant des choses telles qu’elles sont déjà devenues au moins suspectes d’hérésie. »

« Nous voulons donc affirmer bien clairement que nous n’avons aucun lien, ni avec la Fraternité St-Pie X, ni avec le monastère de Nova Friburgo, tant qu’ils ne seront pas retournés au sein de l’Église apostolique romaine, dont le chef visible, principe et fondement de son unité, est le Saint-Père le pape.»

Concélébration de Mgr Rifan avec ses frères évêques à Aparecida

II – 8 septembre 2004

18 janvier 2002 – 8 septembre 2004 : à peine 20 mois…

septembre 2004 : cérémonie qui s’est déroulée à Aparecida au Brésil, à l’occasion
du centenaire du couronnement de Nossa Senhora Aparecida.

Mgr Rifan debout, en aube blanche et étole, parmi ses frères évêques pendant la concélébration.
qui a lieu le 8 septembre 2004, jour de la Nativité de Notre-Dame…

Mgr Rifan assis et mitré, en aube blanche et étole, écoute attentivement un des concélébrants…

Suite du reportage sur Campos

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X

Articles en relation