Étiquette 
Communautés Ecclesia Dei

41 articles
Le 11 février, le Pape François a signé un décret dans lequel il concède l’usage des livres liturgiques de 1962 pour la Fraternité Saint-Pierre. Un pas supplémentaire dans l’impasse du privilège particulier.
L’un des effets du motu proprio Traditionis custodes a été de produire de la part des sociétés Ecclesia Dei un concert d’adhésion au concile Vatican II et une reconnaissance de la bonté du novus ordo. Cette approbation fragilise encore davantage leur situation.
Depuis quelques jours, certains supérieurs ou certains prêtres d’instituts « Ecclesia Dei » ont commencé à réagir de manière un peu plus vigoureuse. Mais ces réactions demeurent timides.
Dans un entretien, le préfet de la Congrégation pour le Culte Divin a notamment répondu à la question de savoir si les Responsa ad dubia s’appliquent aux instituts Ecclesia Dei.
Comment les communautés Ecclesia Dei devront-elles réagir, dans les mois qui viennent ?  Devront-elles refuser d’obéir au Motu proprio de François ? Mais au nom de quoi ?
Douze supérieurs de communautés Ecclesia Dei ont signé une Lettre dans laquelle ils font part de leur réaction au récent Motu proprio Traditionis custodes du Pape François.
Si la nouvelle messe est « féconde » et « légitime », pourquoi alors ne pas en adopter l’usage exclusif ? D’autant plus si le pape motive sa décision par le souci de l’unité de l’Eglise…
Retrouvez tous nos éléments d’analyse du dernier motu proprio du pape François.
Homélie de Monsieur l’abbé Denis Puga en l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet au sujet du récent motu proprio Traditionis Custodes du pape François.
Le pape vient de décider par le Motu proprio Traditionis Custodes que seule la nouvelle messe de Paul VI a droit de cité dans l’Église conciliaire, la messe traditionnelle n’est plus que tolérée.
La situation des rites de saint Pie V et de Paul VI est celle que décrit le récent Motu proprio Traditionis custodes : une cohabitation impossible, sur le plan même des principes liturgiques.
Jusqu’ici, les espaces réservés à l’ancien rite comportaient une certaine latitude, un peu comme des réserves. Aujourd’hui, nous sommes passés au régime du zoo : des cages étroites.