logos-lpl-separator-blc

Reportage photos n° 03 du pèlerinage 2013 à Saint-Jacques-de-Compostelle

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Reportage photos n° 03 du pèlerinage 2013

Accès au reportage n° 01
Accès au reportage n° 02


29.07 – La Cruz de Ferro-Chaque pèlerin dépose le caillou représentant le poids de ses péchés

Nous avions laissé nos Jacquets de Tradition un peu après León, à Villar de Mazarife. Ils ont quitté les chemins plats de Castille et León, poursuivant leur pèlerinage vers une zone montagneuse de cette province où chaleur et vent se conjuguent : La Cruz de Ferro !


28.07 – Orbigo-Pont romain

28.07 – Santa Marta à Ortega (juste à côte de la cathédrale)

29.07 – Foncebadon- La Capilla de l’ermitage (après refus à Rabanal del Camino)

Quittant Villar de Mazarife, ils se sont arrêtés à Astorga, où les Rédemptoristes les ont quelque peu menés en bateau pour avoir une église, aussi coupant court à toute tergiversation, nos pèlerins se sont-ils retranchés sur une petite chapelle, la Capilla Santa Marta.

Et, enfin, un peu de pluie que les pèlerins apprécient pour rafraîchir cet atmosphère lourde avant d’attaquer la montée vers la Cruz de Ferro, en s’arrêtant non à Rabañal del Camino, comme prévu, parce que les bénédictins ont refusé, bien que l’ayant accordé la veille, l’accès tant à leur abbatiale qu’à l’église du village, mais à Foncebadon, tout petit hameau à flanc de montagne pour se réfugier dans la chapelle de l’ermitage.


29.07 – Foncebadon-Petit apéro cohésion après la messe

29.07 – La Cruz de Ferro-Ascension vers le cairn

Le lendemain ils ont repris leur ascension vers la Cruz de Ferro, ce cairn surmontée d’une colonne avec une croix en fer où chaque pèlerin dépose un caillou qu’il a porté depuis chez lui et qui représente le poids de ses péchés.


01.08 – Cebreiro :le miracle eucharistique

01.08 – O Cebreiro : messe avec plus de 50 communions

Puis c’est la grande (et dangereuse) descente vers Ponferrafa, la ville templière, puis Pereje, avant d’attaquer à nouveau la montagne (un dénivelé passant de 600 à 1 350 m sur 8 km, soit une côte à 10% sur une telle distance !) pour entrer en Galice en rejoignant O Cebreiro, un autre haut-lieu du Camino où a eu lieu un miracle eucharistique au Moyen-âge quand un paysan bravant une terrible tempête monta jusqu’à l’église afin d’y entendre la messe. Le prêtre, peu convaincu de sa foi et de son sacerdoce, célébra l’office saint à contrecoeur pour ce seul fidèle présent, quand subitement, au moment de l’Elévation, le pain se changea en Chair, et le vin en Sang ! Depuis ce jour, les vases sacrés ayant été utilisés lors de ce miracle sont exposés à la dévotion des fidèles.

Puis nos pèlerins redescendent en vallée vers Saint-Jacques, et trouvant alors un terrain plus facile pour les 162 km restant (ils en ont déjà parcouru 658…), et seront logés à Samos dans l’abbaye romane des bénédictins, le Père abbé lui-même étant venu les chercher pendant leur dîner pour leur offrir le gîte dans ses cellules !

Mais ce soir, en ce 4 août, à Airexe, quelque chose d’épatant, de fantastique, de prodigieux se passe sur le pèlerinage !

Alors que 3 étudiants lillois avaient pris le Chemin à l’initiative de l’un d’entre eux, ils ont rencontré un « athée » (ou du moins se prétend-il et se présente-t-il ainsi alors qu’il suit notre groupe et assiste à nos messes quotidiennes…) à qui ils ont dit qu’ils étaient désespérés par le manque de nourriture spirituelle ! Et « l’athée » de leur dire qu’un groupe de pèlerins avec un curé en soutane les précédait de quelques heures. Et ils ont rejoint les nôtres qui les ont accueillis, parlé et reparlé avec notre aumônier pendant plusieurs jours, et ce soir, si l’un recevait déjà la Sainte Communion, et si un autre est encore hésitant, le troisième faisait sa première Communion !

Le fruit de la Charité par un bon accueil et une saine prédication, le fruit de la Foi de notre aumônier et de celle des pèlerins, de quoi vivre de l’Espérance de la bonté divine qui se donne à toutes les âmes !

La nuit du 4 août redevient la nuit de la reprise des privilèges : ceux de la présence et de la bonté de Notre-Seigneur Jésus-Christ venu pour sauver tous les hommes de bonne volonté !

Encore un miracle du Chemin de Saint-Jacques !


Photo de famille

Nous les laissons donc à Airexe accomplir les 4 étapes couvrant les 77 km qui les séparent de Saint-Jacques où ils pourront s’écrier alors Ultreïa ! E sus Eïa !!!

Suite des reportages photos

Accès au reportage photos n° 04

Pèlerinages de Tradition

Pèlerinages de Tradition
20, rue Gerbert
75015 Paris

France

01 55 43 15 60
01 55 43 15 61

Adresse mail de Pèlerinages de tradition

fraternité sainte pie X