Reportage du pèlerinage 2018 de Bordeaux à Notre-​Dame de Verdelais

Messe solen­nelle célé­brée par M. l’ab­bé Coulomb, assis­té des abbés Mérel et de Sainte-​Marie.

En 1099, un preux che­va­lier est pré­ser­vé mira­cu­leu­se­ment de la mort par la pro­tec­tion de la Vierge Marie, lors de la pre­mière Croisade. Le Sieur Géraud de Graves fait alors de voeu de lui consa­crer sa vie, ce qu’il fera en construi­sant un petit ermi­tage dans le bois du Luc. A sa mort, il lègue le site à l’ordre des Grandmontains qui élèvent là une cha­pelle en l’hon­neur de la Vierge Marie…

Samedi 17 mars 2018

Plus de neuf cents ans plus tard, en ce 17 mars 2018, ce sont près de 80 pèle­rins qui se retrouvent au che­vet de la Cathédrale de Bordeaux pour se mettre en route vers ce lieu béni. Dans la fraî­cheur du matin de prin­temps, leurs chants réveillent peut-​être les bour­geois endor­mis, et amusent les fêtards pas encore cou­chés. Mais la ville avec ses arti­fices et ses bruits s’éloigne. 

Et avant de se retrou­ver en pleine cam­pagne, la messe chan­tée par dans la magni­fique église de Latresnes devant plus de 100 fidèles per­met de faire le plein de forces spirituelles.Si le ciel s’é­tait mon­tré clé­ment le matin, l’après-midi réserve quelques bonnes gibou­lées aux valeu­reux mar­cheurs, témoin l’arc-​en-​ciel qui brille quelques ins­tants : qu’à cela ne tienne, des lou­ve­teaux et lou­vettes aux anciens qui en sont à leur 28e pèle­ri­nage, tout le monde avance en chan­tant et en priant. pour l’hon­neur de Jésus-​Christ ! Halte à Langoiran pour la nuit, avec une bonne soupe chaude et une sym­pa­thique veillée ani­mée avec brio par les chefs et cheftaines.

Dimanche 18 mars 2018

Le dimanche 2 avril, les rangs sont gros­sis par des ren­forts, sur­tout à par­tir de la halte de midi dans le cadre magni­fique du châ­teau de Benauge. D’autant que deux Pères capu­cins d’Aurenque nous ont fait l’hon­neur de leur pré­sence tout au long de la journée. 

C’est ain­si que fidèles de Bordeaux, Vérac, Saintes et Saint-​Macaire, jeunes filles de la Société Saint-​André, Croisés de l’Eucharistie et scouts du Groupe Henri de la Rochejaquelein se mettent en ordre de marche pour les der­niers kilo­mètres avant l’ar­ri­vée dans notre cher sanc­tuaire de Verdelais. Une délé­ga­tion des domi­ni­caines ensei­gnantes de Saint-​Macaire est pré­sente éga­le­ment, alors que les sœurs de la Fraternité Saint-​Pie X ont assu­ré, effi­ca­ce­ment et dis­crè­te­ment comme de cou­tume, la pré­pa­ra­tion de la sacris­tie et l’en­ca­dre­ment du cha­pitre de la Croisade Eucharistique. 

Chaleureusement accueillis par le rec­teur du Sanctuaire, nous sommes plus de 400 fidèles à pou­voir dépo­ser aux pieds de la Vierge toutes nos inten­tions et la remer­cier pour les immenses grâces reçues. 

Le R.P. Jean-​Joseph prêche lors de la messe célé­brée par Monsieur l’ab­bé Coulomb, assis­té des abbés Mérel et de Sainte-​Marie. Notez les belles sou­ta­nelles bleu nuit des ser­vants de messe, cou­leur tra­di­tion­nel­le­ment usi­tée dans ce sanctuaire. 

Puis M. l’ab­bé Graff pro­pose à ceux qui le sou­haitent l’en­ga­ge­ment dans la Milice de l’Immaculée du Père Kolbe, qui voit alors plus de 60 che­va­liers (de tous âges, du pre­mier au 3e!) gros­sir ses rangs ! Tous les fidèles pré­sents peuvent alors redire l’Acte de Consécration à l’Immaculée du Père Kolbe. Et c’est ain­si que s’a­chève avec le magni­fique chant de « l’Ave de Verdelais » notre pèle­ri­nage annuel. 

Chacun repart chez soi l’âme ragaillar­die par Celle qui est invo­quée ici au titre spé­cial de « Consolatrice des affli­gés », et ne peut s’empêcher de pen­ser : « Vivement l’an prochain ! »

Sources : Prieuré Ste-​Marie de Bruges /​La Porte Latine du 26 mars 2018