Reportage des voeux chez les Soeurs consolatrices de l’Inde le 8 décembre 2018

M. l'abbé Benoît Wailliez donne une conférence à 230 femmes de ménage Philippines du Moyen Orient


Les sœurs Maria Cecilia et Maria Aloisia ont pro­non­cé leurs pre­miers vœux

Les Sœurs Consolatrices s’emploient à conso­ler le Sacré-​Cœur de Jésus, non seule­ment par leur dévo­tion et par la pro­mo­tion de la dévo­tion au Sacré-​Cœur – en par­ti­cu­lier, par la pra­tique de « la garde d’honneur » et la réci­ta­tion des neuf « offices du Sacré-​Cœur » –, mais elles veulent aus­si le conso­ler dans leur tra­vail au ser­vice des per­sonnes âgées qui résident au couvent, et par l’aide qu’elles apportent aux prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint-​Pie X, tel l’encadrement de retraites spi­ri­tuelles et de camps d’été.

En 2006, à l’invitation de M. l’abbé Daniel Couture, alors Supérieur du District d’Asie, les Sœurs Consolatrices ont accep­té d’accueillir une pos­tu­lante indienne qui diri­geait son propre orphe­li­nat et son foyer pour per­sonnes âgées. Cette pos­tu­lante était sœur Maria Immaculata, et son œuvre est désor­mais celle des Sœurs Consolatrices en Inde.

Le reportage photos et texte des voeux chez les Soeurs consolatrices de l’Inde le 8 décembre 2018

En la fête de l’Immaculée Conception, ce 8 décembre 2018, les sœurs Maria Cecilia et Maria Aloisia ont pro­non­cé leurs pre­miers vœux, et sœur Maria Immaculata ses vœux per­pé­tuels. La céré­mo­nie a été mar­quée par la pré­sence de plu­sieurs prêtres venus spé­cia­le­ment pour l’occasion, M. l’abbé Daniel Couture, pré­di­ca­teur de la retraite, M. l’abbé Robert Brucciani, ancien prieur pour l’Inde, qui fut un père pour l’orphelinat, M l’abbé Emmanuel du Chalard, supé­rieur ecclé­sias­tique des Sœurs Consolatrices, sans oublier sœur Maria Rita, Supérieure géné­rale accom­pa­gnée de sœur Maria Pia, venues de Vigne di Narni (Italie). Tous furent accueillis cha­leu­reu­se­ment par le père Theresian Babu Xavier, actuel prieur, et par ses col­la­bo­ra­teurs. De nom­breux fidèles sont éga­le­ment venus mani­fes­ter leur atta­che­ment à l’œuvre.

L’orphelinat com­prend main­te­nant 7 sœurs pro­fesses qui se dévouent d’une manière admi­rable auprès de 45 filles et une dizaine de per­sonnes âgées ou infirmes. La mai­son abrite aus­si du per­son­nel laïc, pour per­mettre aux sœurs de suivre leur règle reli­gieuse : cui­si­nières, femmes de ménage et vacher – il y a actuel­le­ment 17 têtes de bétail, vaches et veaux. 

Comme en Europe, les ins­pec­tions admi­nis­tra­tives et poli­cières ne manquent pas, avec tou­jours de nou­velles exi­gences comme des camé­ras de sur­veillance exté­rieures et inté­rieures, mais aus­si l’installation d’un ber­ceau à l’entrée de l’orphelinat pour don­ner la pos­si­bi­li­té d’y dépo­ser les nouveau-​nés aban­don­nés par leurs parents.

32 enfants vont à l’école de la Fraternité, et 13 dans d’autres éta­blis­se­ments pour com­plé­ter leur for­ma­tion, dont 2 futures infir­mières. Depuis sa fon­da­tion, 7 filles se sont mariées, dont 3 cette année. En géné­ral, ces filles res­tent à l’orphelinat jusqu’au mariage et ensuite gardent contact avec les sœurs et fré­quentent les centres de messe de la Tradition.

L’orphelinat vit uni­que­ment de l’aide de la Providence pour faire face à toutes les exi­gences : nour­ri­ture, per­son­nel, entre­tien des bâti­ments, frais médi­caux (car il n’y a aucune assis­tance), frais pour les études, etc. Chaque semaine, pour nour­rir plus de 75 per­sonnes qui vivent à l’orphelinat, il faut comp­ter autour de 12.000 rou­pies (150 euros) pour le seul mar­ché. Un enfant repré­sente une dépense de 600 euros par année (50 par mois), sans comp­ter la sco­la­ri­té. Les dons subissent les effets de la crise éco­no­mique, d’où la néces­si­té de faire connaître tou­jours plus cette œuvre de cha­ri­té exemplaire.

Pour aider l’œuvre des Sœurs Consolatrices du Sacré-​Cœur par une offrande :

Associazione Consolatrici del Sacro Cuore di Gesù (onlus, 00429700552)
IBAN : IT22 L030 6972 7111 0000 0000 121
BIC : BCITITMM
A l’ordre de : Orphelinat Inde 

Les chèques peuvent être adres­sés à Menzingen (avec men­tion : « Orphelinat Inde ») : Priesterbruderschaft St. Pius X Schwandegg CH-​6313 Menzingen

Les Sœurs Consolatrices du Sacré-​Cœur de Jésus
Via Flaminia Vecchia, 20
05030 Vigne di Narni (TR) Italie
Courriel : consolatrici@gmail.com

Sources : Fsspx.news-District d’Asie /​La Porte Latine du 15 décembre 2018

Les Soeurs Consolatrices du Coeur Sacré de Jésus

Suore Consalatrice del Sacre
Cuore di Gesu
20, Via Flaminia Vecchia
05030 Vigne (TR)
ITALIE
39 744 79 61 71
39 744 79 70 07
Voir le repor­tage sur les Soeurs Consolatrices du Sacré-​Coeur de Jésus de juillet 2010
8 sept. 2010 – Profession reli­gieuse chez les Sœurs Consolatrices du Sacré Cœur de Jésus
8 sept. 2010 – Vidéo de la pro­fes­sion reli­gieuse chez les Sœurs Consolatrices
12 juin 2015 : trois pos­tu­lantes, dont deux fran­çaises, pour les Sœurs Consolatrices 

Les Soeurs consolatrices du Coeur Sacré de Jésus en Inde

Les Soeurs conso­la­trices du Coeur Sacré de Jésus en Inde
The Society of Servi Domini Orphanage
6/​128 Opp. Govt. H.S. School,
Burkitmanagar, Tirunelveli,
Tamil Nadu 627351. INDIA

Les Soeurs conso­la­trices d’Inde appar­tiennent à la Congrégation des Soeurs Consolatrices du Coeur Sacré de Jésus d’Italie [ Voir ci-dessus]

00 91 462 248 3255
servi_domini@yahoo.com