François va consacrer la Russie et l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie

Statue de Notre-Dame de Fatima, sanctuaire de Fatima (Portugal)

La nouvelle a été annoncée par le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, ce mardi 15 mars. L’acte prendra place pendant la célébration de la pénitence que le pape François présidera dans la basilique Saint-Pierre le 25 mars.

L’humanité, et même les catholiques, en intégrant dans ce mot la hiérarchie de l’Église, ne répond souvent aux sollicitations du Ciel que lorsqu’elle est secouée par quelque épreuve. L’histoire de la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie demandée à Fatima en est une illustration. Voici le texte de l’annonce de la consécration qu’accomplira le Pape dans 10 jours.

« Le vendredi 25 mars, au cours de la célébration de la pénitence qu’il présidera à 17 heures dans la basilique Saint-Pierre, le pape François consacrera la Russie et l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie. Le même acte, le même jour, sera accompli à Fatima par le cardinal Konrad Krajewski, aumônier pontifical, envoyé par le Saint-Père. »

La consécration de la Russie a été demandée par la sainte Vierge à Fatima lors de l’apparition du 13 juillet 1917. La demande était assortie d’une menace, ou d’un avertissement, qui prédisait que si l’acte n’était pas réalisé, la Russie répandrait ses erreurs dans le monde entier, favorisant les guerres et la persécution de l’Église.

Notre Mère du Ciel ajoutait que « les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites ».

Les divers actes réalisés par les Papes

Il y a eu divers actes de consécration en réponse à cette demande durant le XXe siècle. Ainsi, Pie XII, le 31 octobre 1942, a consacré le monde, l’Église et l’humanité au Cœur Immaculé de Marie, et, le 7 juillet 1952, il a consacré spécialement les peuples de Russie à ce même Cœur par la Lettre Apostolique Sacro vergente anno :

« De même qu’il y a quelques années, nous avons consacré le monde entier au Cœur Immaculé de la Vierge Mère de Dieu, peut-on lire, nous consacrons aujourd’hui, de manière toute particulière, tous les peuples de Russie à ce même Cœur Immaculé. »

Le 21 novembre 1964, Paul VI a renouvelé la consécration de la Russie au Cœur Immaculé en présence des Pères du Concile Vatican II. Certains ont fait remarquer que la demande n’avait pas été parfaitement réalisée par ces deux papes, puisque, d’après Sœur Lucie, tous les évêques devaient s’associer à cet acte.

Le Pape Jean-Paul II a composé une prière pour un « acte de consécration » du monde qui devait être célébré dans la basilique Sainte-Marie-Majeure le 7 juin 1981, en la solennité de la Pentecôte. Mais le 14 mai, il est victime d’un attentat sur la place Saint-Pierre, perpétré par le turc Ali Agça. Il accomplira finalement cet acte le 13 mai 1982, acte qui sera renouvelé en 1983.

Le 25 mars 1984, place Saint-Pierre, en union spirituelle avec les évêques du monde entier, préalablement avertis, le pape Jean-Paul II renouvellera l’acte qu’il avait fait seul l’année précédente. Mais dans tous ces cas, le pape n’a pas mentionné la Russie.

Enfin, la dernière consécration du monde a été faite par le pape François le 13 octobre 2013.

Ainsi, en la fête de l’Annonciation, il s’agira de consacrer nommément la Russie et l’Ukraine. Cet acte a certainement une grande force symbolique, et l’on peut espérer que le Cœur Immaculé de Marie exauce la prière de ses enfants pour faire cesser la guerre. Mais surtout, que notre Mère céleste fasse cesser la diffusion des erreurs au sein de l’Église, ce qui est bien plus urgent.

Source : Vatican news – FSSPX.Actualités