logos-lpl-separator-blc

Evêques réintégrés : satisfaction et attentisme – La Nouvelle République

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Sauf avis contraire, les articles ou conférences qui n’émanent pas des
membres de la FSSPX ne peuvent être considérés comme reflétant
la position officielle de la Fraternité Saint-Pie X

En 1988, le Pape Jean-Paul II prononçait l’excommunication de Mgr Lefebvre et de quatre évêques à Ecône en Suisse.

Benoît XVI, le successeur de Jean-Paul II, vient récemment d’annuler cette mesure : une décision qui a fait du bruit dans l’Eglise dans l’Eglise, d’autant qu’un des bénéficiaires de la clémence du Pape, Mgr Richard Williamson (Suède( [sic], a déjà tenu des propos négationnistes niant l’existence des chambres à gaz pendant la seconde guerre mondiale.

En Indre-et-Loire, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X est installée à Saint-Avertin au 104, rue Grandmont : trois prêtres y résident, ils en ont charge la communauté des fidèles fréquentant les lieux de culte traditionalistes de Tours (la chapelle Saint-Grégoire des Minimes, rue de la Préfecture) et Orléans.

L’abbé Lionel Héry, prieur, ne cache pas sa satisfaction : « nous nous réjouissons du décert supprimant les excommunications des quatre évêques consacrés en 1988 et nous remercions le pape de cet acte que notre supérieur avait sollicité, mais que nous n’attendions pas de sitôt. »

De son côté, Mgr Aubertin, Archevêque de tours, attend de voir : « La levée de l’excommunication n’est pas une réhabilitation, c’est une mesure de miséricorde en espérant que les quatre évêques feront un pas : on l’attend. L’unité, no la souhaite, mais pas à quel n’impoirte quel prix. Pas en reniant Vatican II, l’oecuménisme, la liberté religieuse, le dialogue avec les autres religions ou la tradition évolutive. Quant aux propos de Mgr Williamson, je les trouve scandaleux et inacceptables. Je les condamne fermement. »

In