logos-lpl-separator-blc

Les lefebvristes de retour au Vatican, la réunion du dégel après 21 ans…

Partager sur print
Partager sur email

Sauf avis contraire, les articles, coupures de presse, communiqués ou conférences
qui n’émanent pas des membres de la FSSPX ne peuvent être considérés comme
reflétant la position officielle de la Fraternité Saint-Pie X

Il Giornale du 27 octobre 2009

A Rome

La réunion du dégel entre le Saint Siège et les lefebvristes, la première depuis 1988 pour discuter des questions doctrinales, a commencé à 9 H 30, hier, au palais du saint-Office, et a duré jusqu’à 12 H 30.

Les experts de la Commission pontificale Ecclesia Dei, dirigé par Mgr Guido Pozzo, et ceux de la Fraternité Saint-Pie X, dirigée par l’évêque Don Alfonso de Galarreta se sont retrouvés autour de la même table.

« Dans une ambiance chaleureuse, respectueuse et constructive – rapporte la Salle de presse du Vatican – ont été mises en évidence les grandes questions de doctrine qui seront discutées au cours des pourparlers qui auront lieu dans les mois à venir. » « En particulier – continue la déclaration – nous examinons les questions relativesau concept de Tradition, au Missel de Paul VI, à l’interprétation du Concile Vatican II en continuité avec la tradition doctrinale catholique, aux thèmes de l’unité de l’Eglise et des principes catholiques de l’œcuménisme, du rapport entre le Christianisme et les religions non chrétiennes et de la liberté religieuse». C’est à dire la a liste des questions doctrinales que les lefevbristes tiennent pour problématiques etqui sont liées à l’interprétation du concile.

«Ça s’est bien passé, les difficultés existent – nous a confié l’un des participants – mais cela a bien commencé. »

Avant la réunion, les lefebvristes, depuis quelques jours déjà, avaient reçu du Vatican une sorte de texte préparatoire avec les sujets en discussion. Le débat qui a commencé hier a vu la Fraternité dire que certains textes du Concilel ne sont pas compatibles avec la tradition, tandis que les experts du Saint-Siège affirment le contraire.

« On ne peut prédire combien de temps vont durer les discussions – poursuit notre source du Vatican – aussi avons-nous décidé d’une cadence bimensuelle et donc nous nous retrouverons probablement juste après Noël».

Mais en attendant nous allons travailler, et activement, en utilisant internet pour échanger nos points de vue de telle sorte que nous arriverons à la prochaine réunion, si cela est possible, avec quelques points d’accord. »

Andrea Tornielli , In Il giornale du 27 octobre 2009

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X