logos-lpl-separator-blc

Vidéo sur les apparitions de l’île Bouchard

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le récit des apparions par Marie-Jacqueline AUBRY


Les petites voyantes

Le 8 décembre 1947, fête de l’Immaculée conception, la France victorieuse traverse une grave crise interne. De Gaulle a démissionné du gouvernement. Les communistes restent en bonne place. C’est la grève générale, la multiplication des sabotages, l’affrontement avec la police: un climat de guerre civile et la menace d’un putsch communiste comme bien d’autres. C’est alors qu’à l’Ile Bouchard, un village de 1255 habitants entre deux bras de la Loire, à 42 kilomètres au sud-ouest de Tours, quatre petites filles voient la Vierge, durant une semaine, à partir de ce 8 décembre, date de l’enterrement du Maréchal Leclerc, mort d’un mystérieux accident d’avion, étrangement analogue au déraillement du Paris- Tourcoing après le sectionnement de deux rails, dans la nuit du 2 au 3 décembre. Faut-il voir un rapport entre cette semaine d’apparitions, durant tout l’octave de l’Immaculée Conception, et la fin soudaine de cette crise?
Ce lundi 8 décembre, vers 12 h.50, Jacqueline Aubry, 12 ans, et sa soeur Jeannette, 7 ans, partent pour l’école, après le déjeuner familial qu’a partagé leur compagne Nicole Robin (10 ans). Elles sont en avance. L’école reprend à 13 h. 30. Ce matin, la Soeur directrice, soucieuse des événements, a invité les enfants à prier pour la France. Les trois filles passent devant l’église.
Nous sommes en avance. Si on entrait pour prier? suggère Jacqueline. Les deux petites la suivent volontiers. Elles récitent une dizaine de chapelet devant l’autel de la Vierge, avec l’invocation qui répond à la fête du jour: « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. »

Récit des apparitions de Notre Dame à l’île Bouchard [61′ 57 »]

Gracieusement mis en ligne par www.chretiensmagazine.fr

fraternité sainte pie X