Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Lumen Fidei : première encyclique du pape François, dernière de Benoît XVI - 5 juillet 2013

Accès aux aberrations liturgiques dues à Vatican II
Accès aux archives sur l'apologètique
Accès aux documents sur la disputatio sur La Porte Latine
Accès aux compromissions des hommes d'Eglise avec les ennemis du Christ
Accès à Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Lumen Fidei : première encyclique du pape François,
dernière de Benoît XVI - 5 juillet 2013

 

Note de la rédaction de La Porte Latine :
il est bien entendu que les commentaires repris dans la presse
extérieure à la FSSPX [vatican.va/Apic/Croix/Figaro/Monde/Fait Religieux]
ne sont en aucun cas une quelconque adhésion à ce qui y est écrit.

 

Le 5 juillet 2013, le pape François a publié sa première encyclique, Lumen fidei (La lumière de la foi), signée le 29 juin dernier. En introduction, le souverain pontife mentionne le travail de son prédécesseur et précise que « ces considérations sur la foi – en continuité avec tout ce que le magistère de l’Eglise a énoncé au sujet de cette vertu théologale – entendent s’ajouter à tout ce que Benoît XVI a écrit dans les encycliques sur la charité et sur l’espérance ». Et le pape actuel indique que son prédécesseur avait déjà presque terminé une première rédaction d’une Lettre encyclique sur la foi : « Je lui en suis profondément reconnaissant et, dans la fraternité du Christ, j’assume son précieux travail, ajoutant au texte quelques contributions ultérieures ».

Au fil de ses quatre chapitres, l’encyclique expose les fondements de la foi dans l’histoire depuis Abraham, le lien entre la vérité et la foi, l’importance de la transmission de la foi par les sacrements, et la relation entre la foi et le bien commun. Il s’agit bien comme l’indique le pape de « considérations sur la foi », et non d’un enseignement dispensé avec autorité. Le document prend ainsi la forme d’une dissertation sur les rapports entre la foi et l’histoire, la foi et la Bible, la foi et l’amour, la foi et l’espérance, la foi et l’existence, la foi et l’humanité, la foi et la vérité, la foi et la raison, etc.

Les thèmes chers à Benoît XVI y sont nombreux : la crise de la vérité, le relativisme, la modernité, les idoles, ou encore les références à saint Augustin. Le texte contient des citations de Nietzsche, Dante et Dostoïevski, mais aussi du théologien allemand Romano Guardini, du philosophe autrichien Ludwig Wittgenstein, du philosophe juif Martin Buber et du dramaturge britannique T.S. Eliot. On relève cependant l’une des expressions favorites du pape François : « Ne nous faisons pas voler l’espérance ».

Tous les journalistes ont souligné la continuité de la pensée théologique entre Benoît XVI et son successeur. « Lumen fidei : l’encyclique écrite à 4 mains, 2 têtes, mais un seul cœur ! Et ce cœur, c’est un cœur aimant ! », déclare le P. Stéphane Lemessin dans La Croix. Selon lui, l’encyclique sur la foi est aussi un texte sur l’amour. « Ce terme apparaît 146 fois dans le texte ! »

Jean-Marie Guénois, dans Le Figaro, remarque que l’encyclique « est d’une facture… propre à Benoît XVI. Tout le trahit dans le texte : style, points d’insistance, références théologiques et littéraires. » Pour lui, l’encyclique « peut être considérée comme la quatrième et dernière du pontificat de Benoît XVI, mais elle demeure la première du pape François, qui entend illustrer par là la complémentarité et la continuité entre les papes. »

Stéphanie Le Bars, dans Le Monde, insiste aussi sur cette continuité. L’encyclique est « l’occasion pour le pape François, que l’on dit ‘en rupture’ avec son prédécesseur, tout au moins sur le style, de s’inscrire dans la droite ligne théologique de Benoît XVI. »

Pour le vaticaniste Ignazio Ingrao, sur le site fait-religieux.com, l’encyclique révèle surtout « le style et la stratégie que Jorge Mario Bergoglio entend adopter pour réformer l’Eglise. Cela signifie que le pape François ne veut pas d’une réforme qui rejette le passé (de son prédécesseur, ndlr) mais qui, au contraire, l’accueille et le transforme selon ses desseins. » Et d’ajouter : « L’action du pape François envers les personnes relève du même style. (…) Il fait venir un à un les cardinaux et les prélats et leur demande s’ils sont prêts à l’aider dans ses projets de réforme. Si la réponse est oui, alors ils restent en place. Autrement, s’ils montrent de la réticence à adhérer aux objectifs du pape, ils seront mis hors jeu ou écartés. »

Sources : vatican.va/Apic/Croix/Figaro/Monde/Fait Religieux/FSSPX – DICI n°279 du 19/07/13

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Nouvelles parutions
Lettre des Soeurs de la FSPX - L' Abbaye de St-Cyran : aidez-nous à restaurer ce lieu "canonisé".
Apostol nº 111
Magnificat !, abbé
D. Rousseau

Lettre à nos frères prêtres n° 74 - La Fraternité Saint-Pie X cette inconnue
Le Petit Eudiste
Pour sortir de la confusion, quelques considérations sur l'Église, abbé Nansenet

Fideliter n° 237
L'illégitime
messe de Paul VI

Petit Echo de N-D
Le saint Sacrifice de
la Messe – Padre Pio

Le Sainte-Anne
Pour une entente doctrinale ?, abbé Thierry Legrand

Le Chardonnet
Possession conciliaire,
abbé Denis Puga


Vierge Pèlerine
24 juin au 1er juillet : Colmar, Mulhouse, Rougemont-le-Château et Cravanche
Le circuit dans le
District de France


Catéchisme n° 71
La vie eternelle
(3ème partie)


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Lundi 26 juin 2017
05:51 21:57

  Suivez notre fil RSS