logos-lpl-separator-blc

Reportage de la messe solennelle et la procession aux flambeaux à Narbonne le 13 octobre 2017

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Pour commémorer le centenaire du miracle du soleil, le prieuré de Fabrègues a organisé une grande procession à Narbonne, dans l’église Notre Dame de Grâce, église appartenant à la confrérie des Pénitents blancs. Pourquoi Narbonne ? Parce que cette église se trouve à mi-chemin entre le prieuré de Fabrègues et celui de Perpignan.

Le but était de rassembler nos fidèles de toutes nos chapelles aux pieds de Notre Dame. Et cela a abouti puisque c’est plus de 200 fidèles, renforcés par la chorale des « Petits chanteurs de Saint-Joseph des Carmes », qui sont venus rendre hommage à leur Mère du ciel.

La messe solennelle fut célébrée par Monsieur l’abbé Jean-Marie Mavel, nouveau prieur de Fabrègues, assisté de Monsieur l’abbé Jean de Lassus, directeur de l’école Saint-Joseph-des-Carmes, et de Monsieur l’abbé Denis Quigley, responsable des chapelles de Millau et Rodez. La messe du Cœur Immaculé de Marie fut chantée par les élèves de l’école des Carmes.

La messe terminée, la procession se met en place : en tête le clergé, suivi de la statue de Notre Dame de Fatima, puis les enfants de nos écoles primaires dont certains portent des costumes rappelant quelques apparitions de la Sainte Vierge, puis les trompettes qui accompagnèrent les chants pendant la procession, et enfin les fidèles.

La procession eût lieu dans le vieux Narbonne, le long du canal de la Robine, fit une petite pause devant la statue de la sainte Vierge pour la récitation des litanies, puis prit le chemin du retour. Nombre de personnes se sont arrêtées pour regarder passer la procession, quelques personnes ont chanté un peu également. Une maison mit même le drapeau français frappé du Sacré-Cœur à l’une de ses fenêtres.

La procession achevée, tout le monde se retrouva autour d’un buffet et d’un verre pour profiter de ces instants privilégiés, avant de s’en retourner chez soi, le plein de grâces et de courage ayant été fait.

Sources : Prieurés de Fabrègues et Perpignan / La Porte Latine du 26 octobre 2017

Fabrègues

1, rue Neuve des Horts 34690 Fabrègues