logos-lpl-separator-blc

L’avortement, première cause de décès dans le monde en 2021

La société Worldometer a publié le 31 décembre un rapport montrant que l’avortement a été la première cause de décès dans le monde en 2021 avec 42,6 millions de morts. Cela élève l’avortement au niveau d’un génocide.

Plus de 42 % de tous les décès survenus en 2021 concernaient des enfants assassinés dans le ventre de leur mère, selon le Worldometer, un site de référence, exploitant les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les décès, toutes causes confondues, se sont élevés à 101,5 millions de personnes : ceux dus à l’avortement à 42,6 millions.

Les décès dus à toutes les autres causes combinées s’élèvent à 58,7 millions. Ainsi, l’avortement a tué plus de personnes que le cancer, le sida, la malaria, les accidents de la route, etc.

Si l’on compare ce chiffre au nombre de décès dus au Covid 19, qui, selon l’OMS, s’est élevé à environ 3,5 millions dans l’année, il est douze fois plus élevé. On peut mesurer l’ampleur du génocide de vies innocentes à naître.

Worldometer a été reconnu comme l’un des meilleurs sites de référence par l’American Library Association, rapporte Breitbart. Cette organisation est dirigée par une équipe internationale de développeurs, de chercheurs et de bénévoles dont l’objectif est de réaliser des statistiques mondiales.

Le crime de l’avortement, commis contre des innocents sans défense, crie vengeance devant Dieu, selon l’expression biblique. Et certains se demanderont pourquoi nous sommes frappés par les maux d’aujourd’hui…

Source : Fsspx.Actualités / La Porte Latine

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X

Articles en relation