logos-lpl-separator-blc

Dimanche 24 octobre

Quête des Missions au service de la Foi au Mexique

Maintenir et encourager la foi des héritiers des Cristéros.

Il y a tout juste 500 ans, Hernán Cortés et quelques soldats espagnols accompagnés de nombreux indigènes, délivraient la capitale du Mexique de la barbarie et du paganisme. En effet, à peine quelques années avant la découverte de l’Amérique, les aztèques inauguraient leur dernière pyramide à Tenochtitlán y faisant 80 000 sacrifices humains et dégustant la chair des victimes. Cette barbarie explique tout simplement pourquoi tant d’indigènes, souvent attaqués par les voisins aztèques cherchant des victimes, se sont rapidement mis sous les ordres de Cortés, leur sauveur. 

Les franciscains, suivis quelques temps après des dominicains et autres ordres religieux, vinrent à l’appel de Cortés concrétiser la parole de Notre Seigneur, le jour de l’Ascension : «Allez, donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. (Saint Matthieu XXVIII, 19-20). 

En 1981, dans l’unique but de maintenir et encourager la foi des héritiers des Cristéros, Monseigneur Lefebvre faisait son premier voyage au Mexique, faisant plus de mille confirmations : une épopée ! Aujourd’hui, ce District de la FSSPX compte 38 centres de messes (Cuba inclus), 19 prêtres, 5 prieurés et 2 écoles, sachant que la superficie du Mexique, c’est 4 fois la France. Considérant les distances et la quantité de prêtres, seulement 8 centres de Messe ont la Messe tous les dimanches. En cet été 2021, 2 centres de Messe viennent d’être ouverts : dans chacun des deux, nous avions déjà plus de 90 fidèles à la Messe dominicale et plus de 50 fidèles à la Messe du vendredi antérieur, malgré les distances. Parmi ces 38 centres de Messe, prenons deux exemples :

San Luis Potosí

Cette région fut évangélisée principalement par les franciscains et les jésuites. La tornade du Concile Vatican II a fait ses ravages comme partout ailleurs. Appelée en 1989 par des catholiques voulant vivre leur foi sans mélange, notre « Mission Saint Louis Roi » est desservie 2 fins de semaines par mois, par le prieuré de León. La chapelle «garage», au départ, avait pour banc des bidons d’huile couverts avec du tissu. Peu à peu, la Mission réussit à acheter sièges, ornements et tout le nécessaire pour y dire la messe.

Notre chapelle provisoire de San Luis Potosí

Cette chapelle « garage » est sur le point de disparaitre car nous venons d’acheter un terrain de 1000 m2 dans l’espoir d’y construire une chapelle, digne de son roi ! Actuellement, seulement 50 fidèles sur 110 arrivent à suivre la messe à l’intérieur. Le terrain n’est pas encore complètement payé, mais personne ne désespère car les fidèles augmentent, leur foi également et les futurs bienfaiteurs aussi ! 

Le terrain de San Luis Potosí – il n’y a plus qu’à finir de payer et construire

Celui qui, depuis 20 ans, nous prêtent une partie de sa boulangerie-pâtisserie (l’odeur traverse les murs !) pour y dire la Messe, a su vivre sa foi et la transmettre à ses 11 enfants. Voyant que l’éducation publique ne garantissait point une éducation catholique, sinon tout le contraire (dans les années 70-80), ces enfants ne suivirent que les classes du primaire ; et après : au travail dans la boulangerie ! Il y a toujours du pain sur la planche ! Aujourd’hui, trois de ses filles sont religieuses dans la Tradition. La foi bien vécue, en fin de compte, c’est payant ; elle suscite la joie malgré la pauvreté matérielle !

Oaxaca

Située au sud du pays, cette région fut évangélisée par les dominicains qui surent y construire rapidement de belles églises, très touristiques aujourd’hui.

Santo Domingo – église dominicaine de Oaxaca

Moins touristique, notre Mission « Nuestra Señora de la Soledad » est desservie par le prieuré le plus proche, celui d’Orizaba (7 heures de voyage en autobus), seulement une fois par mois. Cette chapelle compte aujourd’hui plus de 100 fidèles. Il y a dix ans, un ferronnier nous prêtait un local pour y dire la messe, mais l’évêque le menaça de perdre ses clients s’il continuait à nous recevoir. Puis, un prêtre diocésain, bien intentionné, nous prêta une chapelle latérale de son église ; mais cela parvint aux oreilles de l’évêque, et nous dûmes chercher logis ailleurs. Devant cette situation, les fidèles firent un pèlerinage à Notre-Dame de Juquila avec notre abbé, l’abbé Alejandro Jiménez, demandant la grâce de trouver une église pour y dire la Messe. Une semaine après, la solution temporaire était trouvée : une chapelle appartenant aux gens d’un quartier, à 5 minutes du centre de la ville !    

Notre chapelle prêtée à Oaxaca

En décembre dernier, des religieuses de bonne foi nous prêtaient leur couvent pour y prêcher les exercices de Saint Ignace : 30 retraitantes furent présentes. En ce premier semestre 2021, nous avons fait plus de 20 baptêmes dans cette région. Oui, le potentiel est important. Voilà pourquoi les supérieurs espèrent dans un futur « proche » (?!) y installer un prieuré, et ainsi éviter pour les prêtres la fatigue et les dangers de la route.

Retraite à Oaxaca

Le 2 septembre 2021, le prieuré organisait à Orizaba une Adoration Nocturne après la Messe de 18h30 jusqu’à minuit dans le but de restaurer l’Adoration nocturne Mexicaine (approuvée par Saint Pie X). 2 familles firent le voyage en voiture (5 heures aller), et une autre famille (dont le grand-père âgé de 106 ans décédait deux jours avant) a fait le voyage en autobus (7 heures l’aller et 7 heures le retour) pour assister à la Messe et à l’Adoration. En ce même jour, le sacristain de la cathédrale fut tout heureux de nous prêter la bannière de l’Adoration Nocturne Mexicaine pour qu’elle soit mise à l’honneur auprès du Saint-Sacrement.

Conclusion

Ces deux exemples montrent un peu comment la foi des Cristéros est encore présente au Mexique grâce à la présence de la Fraternité Saint-Pie X. Sans aucun doute, cette Foi demeure aussi et surtout grâce à la dévotion à Notre-Dame de Guadalupe. Le Pape Léon XIII disait en 1895 aux évêques mexicains : « Soyez tous persuadés et profondément convaincus que cette Foi demeurera dans toute son intégrité tant que cette piété à la Vierge de Guadalupe se maintiendra, à l’exemple de vos prédécesseurs. Par conséquent, efforcez-vous, avec la plus grande affection, de l’aimer et de la vénérer ».

Pour que cette Foi demeure et grandisse pour le moins dans tous les mexicains que le Bon Dieu nous confie, nous vous remercions d’avance, chers fidèles « catholiques et français toujours » pour votre générosité que le Divin Sauveur saura vous rendre au centuple. 

Cette quête d’octobre 2021 a pour but d’aider ces deux centres de Messe : San Luis Potosí et Oaxaca. « Que Dios los bendiga ».  

Pour nous aider

Par virement bancaire : 

(nous ne fournissons pas de reçus fiscaux) 

IBAN : 
FR94 3000 2072 3300 0011 7336 C30 

Titulaire du compte et adresse : 
FSSPX-MEXIQUE 
LIEU-DIT TOUS VENTS 
37110 VILLEDOMER 
FRANCE 

BIC (Swift Code) : 
CRLYFRPP 

Banque : 
LCL 

PAYPAL : 

https://www.fsspx-donate.info

Derniers articles parus

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X

Articles en relation