logos-lpl-separator-blc

Tenue à l’église, par vos prêtres

Extrait du Parvis n° 69 de mai 2014

Tant que la modestie chrétienne ne sera pas pratiquée, la société continuera de s’avilir. La société parle par le vêtement qu’elle porte.

Pie XII

Nous vous invitons à lire attentivement ce qui suit : un laisser-aller s’installe un peu partout. Vos prêtres seraient coupables au Jour du Jugement de ne vous avoir pas avertis.

  • Ceci concerne les messieurs, les dames, les jeunes gens et les jeunes filles.

La tenue vestimentaire est négligée par un grand nombre de paroissiens. L’esprit du monde prend le dessus sur l’esprit chrétien et il nous faut réagir avant d’être pris dans ses filets. Il semble que le tissu en effet devienne rare… ou trop coûteux ?

Les robes et jupes des dames et des demoiselles sont parfois fort courtes, bien au-dessus du genou lorsqu’elles sont debout. Que dire de la position assise ? Que vos jupes ou robes dépassent d’une main (10 cm) le dessous de votre genou. Elles seront alors décentes. De même les bras (jusqu’au coude) sont couverts et les épaules aussi.

Les messieurs et jeunes gens ne savent pas ou ont oublié qu’il est plus que louable de porter costume et cravate le dimanche. Faut-il aborder le rasage de votre barbe, vieille de quelques jours ? Le négligé semble devenir la nouvelle mode. On ne vient pas en chemise à l’église. Une veste ou au moins un gilet (enfilé et non sur les épaules !) sont de mise.

Dames et demoiselles ne savent ce qu’est un foulard ou une mantille. Ou plutôt elles se moquent bien des prescriptions de la sainte Église.

Pour certains jeunes, si nos chapelles avaient en plus deux ou trois rangées de bancs supplémentaires à l’arrière, ils seraient encore plus au fond. Ils affichent une attitude fort peu priante durant la messe. Certains quittent la chapelle lors du sermon et réapparaissent, après la cigarette, durant le Credo. Il s’agit plus que de la désinvolture, c’est un irrespect manifeste de la vertu de piété due à Dieu.

Pour venir à la communion, il est demandé d’être décemment vêtu et de se présenter dans une attitude simple et humble.

Chers Parents, nous vous demandons de vous occuper de vos adolescents. Ne capitulez pas devant vos propres responsabilités. Chefs de famille (messieurs), il vous incombe d’y veiller : montrez l’exemple à toute votre maisonnée. Et vous, mesdames, montrez l’exemple à vos filles.

Que diriez-vous de vos prêtres, arrivant à la messe en débraillé, pas rasés ? Vous seriez à juste titre, choqués.

Nous félicitons les fidèles qui, sans vouloir donner de leçons à qui que ce soit, savent se vêtir dignement et selon les règles de la piété la plus élémentaire envers Notre Seigneur Jésus-Christ et l’Église, son Épouse, qui ont tous les droits sur nous, leurs créatures et sujets, et à qui nous devons respect et obéissance filiale.

Il est temps pour un bon nombre de se ressaisir, et dans le vêtement et dans l’attitude en présence de Dieu. « On ne se moque pas de Dieu » !

Ce qui est dit ici pour la tenue à l’église vaut bien entendu pour la maison. Soyons cohérents. Quelle hypocrisie de respecter les règles de l’Eglise pour deux heures par semaine et de s’habiller autrement ailleurs…

En résumé, voici ce qui est demandé à tous, tant à l’église qu’à la maison : pudeur, bon sens chrétien, goût des belles choses, politesse et savoir-vivre, le tout dans la bonne humeur de servir Dieu dans la Joie!

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X

Articles en relation

Dimanche 24 octobre