logos-lpl-separator-blc

14° Opération Rosa Mystica aux Philippines – Reportage N° 01 dimanche 16 février 2020

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Chers amis lecteurs, voici le début de nos nouvelles aventures en terre Philippine ! Et pour cette année 2020, cela promet d’être exceptionnel !

Il y a d’abord eu, côté volontaires, plusieurs vols annulés à cause du coronavirus : Manille refusait d’accueillir tout visiteur ayant transité par la Chine ; puis la municipalité de Butuan, par prudence exagérée semble-t-il, a jugé bon de refuser notre mission, et cela le 10 février dernier.

Il restait donc moins d’une semaine à Yolly et Elaine, nos responsables philippines Acim Asia, pour tout réorganiser, des lieux de mission à la publicité, en passant par les repas et les médicaments, les autorisations locales, le logement des volontaires, etc.

Dimanche 16 février 2020 : Entre catastrophe et miracle

Nous voilà donc arrivés à Butuan. Elaine nous accueille à l’aéroport. C’est parti pour un programme inconnu ! Première halte pour un petit-déjeuner ; à défaut de dormir (après deux nuits sans lit), c’est toujours bien de prendre un peu de forces. Puis nous montons en voiture pour quelques heures de trajet sur des routes en travaux, caillouteuses et sinueuses.

Le premier lieu de mission est en montagne au-dessus de Gingoog. Il y a quelques maisons au bord de la route. Entendons-nous bien par le terme « maison » : ce sont des palissades en bois recouvertes de quelques tôles. Un préau ouvert au vent, à la poussière et à la pluie, où les soeurs sont en train d’installer le coin chapelle sera notre lieu de consultations le jour, et l’hôtel des volontaires la nuit ; quelques tentes posées sur le sol, et c’est presque le luxe !

Brigitte va aux nouvelles de sa pharmacie : elle trouve un monceau de cartons entassés dans une pièce insalubre et sombre : ce lieu servira aussi de salle d’opération, et peut-être de consultation pour les examens des yeux. Il suffit juste de s’adapter, et se dire que les précédentes années, nous avions beaucoup de chance !

Nous commençons par la messe, et juste après le repas, Father Tim emmène tout le monde en procession pour mettre sous la protection de la Vierge cette semaine dont le programme est encore bien improbable… Les enfants des maisons voisines nous rejoignent, certains en spectateurs, d’autres en chantant et dansant devant nous, accompagnés de leurs animaux domestiques : chiens, canards et cochons !

De retour sous le préau, la consécration à Marie est renouvelée par les prêtres et les médecins.

Pour finir la journée, nous avons le briefing de présentation : il y a moins de Philippins volontaires, tous n’ont pas pu venir de General Santos ; quant aux autres volontaires, ils se répartissent entre Français, Suisses et Américains toujours plus nombreux ! Nous avons en plus un Croate, une Polonaise, et nos deux Moldaves de l’année dernière. Elaine et Yolly nous présentent le programme encore vague : demain, s’il ne pleut pas trop, la mission sera dans un petit baranguay plus haut dans la montagne. On ne sait pas trop encore qui ira : inutile de transporter les lunettes qui ne sont pas triées ; quelques médecins monteront, peut-être une pharmacienne avec un peu de médicaments… On ne sait pas si des lieux abrités seront utilisables, et s’il y aura des tables et des chaises. « Wait and see », notre chère devise philippine, plus que jamais vraie cette année !

Quelques volontaires ont le privilège d’aller dormir dans un hôtel, au risque de leur vie : une demi-heure de route dans un 4×4 militaire, pour redescendre la montagne que nous avions montée en plus d’une heure le matin. Il paraît que nous avions un chauffeur exceptionnel !

Sources : Rosa Mystica 2020 / Jeanne de Vençay

Suite des reportages 2020

Accès au reportage n° 02 du lundi 17 février 2020
Accès au reportage n° 03 du mardi 18 février 2020
Accès au reportage n° 04 du mercredi 19 février 2020
Accès au reportage n° 05 du jeudi 20 février 2020
Accès au reportage n° 06 du vendredi 21 février 2020
Accès au reportage n° 07 du samedi 22 février 2020

Pour continuer à aider la Mission Acim Asia 2020

Les dons pour ACIM ASIA doivent être envoyés au :

Dr Jean-Pierre Dickès
2, route d’Equihen
62360 St-Etienne-du-Mont
jpdickes@gmail.com

Il est rappelé que la totalité des dons est envoyé à la mission sans prélèvement de quelque nature que ce soit.
D’autant qu’ACIM France prend en charge intégralement le fonctionnement
de sa petite sœur d’Asie. Tous les volontaires sont les bienvenus tout au long de l’année.

Reçus fiscaux sur demande