logos-lpl-separator-blc

Communiqué de l’ACIM du 3 juillet 2012 : la création des premiers bébés génétiquement modifiés

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le Daily Mail du 3 juillet 2012 annonce la création des premiers bébés génétiquement modifiés.

Une femme était stérile. Des biologistes ont injecté directement dans ses ovules des gènes d’une autre femme. Puis la fécondation par les spermatozoïdes du conjoint, et la naissance sont intervenues. L’enfant aura ainsi trois parents.

Quinze enfants sont nés dans ces conditions au Reproductive Medicine and Science de St Barnabas dans le New Jersey.

Trente enfants seraient nés aux Etats-Unis de cette manière. Ceux-ci seraient tous en bonne santé.

Le programme génétique de ces enfants a bien sûr été vérifié : effectivement on retrouve des gènes des deux mamans et du père.

Ce qui se présente comme une prouesse technique au service de l’infertilité pose de très graves problèmes moraux.

Car surtout les généticiens craignent que cette méthode ne soit utilisée pour créer de nouvelles races humaines avec des caractéristiques programmées comme par exemple la force physique et une intelligence supérieure.

Attali dans son ouvrage Petite histoire de l’avenir avait déjà évoqué la possibilité pour les savants d’arriver à préprogrammer des êtres humains. Nous y sommes

Dr. Jean-Pierre DICKES, Président de l’ACIMPS

Pour tout savoir sur l’ACIM

le site de l’ACIM