logos-lpl-separator-blc

Réconciliation de l’ancienne chapelle de la Visitation au Puy-en-Velay

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Ce mardi 16 juillet 2019, en la fête de Notre-Dame du Mont-Carmel, eut lieu la belle et émouvante cérémonie de réconciliation de l’ancienne chapelle de la Visitation au Puy-en-Velay, récemment acquise par la Fraternité Saint-Pie X en juin dernier.

Une histoire mouvementée

En effet, pendant la tourmente révolutionnaire, la chapelle du couvent des Visitandines, construite en 1655, fut transformée en parodie de tribunal jugeant et condamnant à mort de nombreux prêtres, religieux et laïcs pour leur foi et leur attachement à l’Église. Ces sacrilèges et ces profanations successives, toutes ces graves offenses envers Dieu, empêchaient toute célébration cultuelle dans cette chapelle, tant que celle-ci n’était pas « réconciliée » selon le rituel de l’Église.

Reprise par la Fraternité Saint-Pie X et réconciliation

Monsieur l’abbé Pierre Barrère officia, entouré des fidèles de la région qui purent assister à cette rare cérémonie par laquelle le Ciel reprend possession de son bien. D’abord, les murs extérieurs sont aspergés d’eau bénite en récitant le psaume « Miserere mei Deus », puis tous rentrent dans la chapelle en invoquant les saints. Ensuite le psaume 67 est chanté. Chaque verset est précédé de l’antienne « Exsurgat Deus » [Dieu se lève et ses ennemis se dispersent, ses adversaires fuient devant sa face]. Enfin les murs intérieurs sont aspergés… La messe du jour peut commencer.

Pendant son homélie, le célébrant évoqua la sainteté du lieu, de par les religieuses de saint François de Sales qui s’y sont sanctifiées, et de par le sang versé des nombreux martyrs. Sainteté des lieux environnant, le Mont-Anis, choisi entre mille par la Sainte Vierge pour y être servie et honorée jusqu’à la fin des siècles. En effet, grâce insigne, la chapelle de la Visitation est à 400 m de la cathédrale-basilique du Puy-en-Velay.

La cérémonie de ce jour est bel et bien un nouveau point de départ d’une reconquête et d’une conquête de la sainteté personnelle sous le regard bienveillant de Notre-Dame et de l’Enfant-Jésus. Du Mont-Carmel ou du Mont-Anis, Notre-Dame est tout aussi maternelle et prête à nous porter secours, pour la gloire de Dieu, le bien des âmes, de la France et de toute la Chrétienté.

La tradition rapporte que la basilique du Puy fut consacrée par les anges, ces mêmes anges qui fêtent Notre-Dame du Mont-Carmel, comme nous pouvons le chanter dans l’introït de la messe du jour : « Réjouissons-nous ensemble dans le Seigneur, car la fête que nous célébrons aujourd’hui est celle de la Bienheureuse Vierge Marie. Cette Solennité réjouit les anges et tous en chœur louent le Fils de Dieu. »

Une aide bienvenue !

Pour l’instant, l’état délabré de la chapelle ne permet pas une desserte régulière tant que les travaux de rénovation n’ont pas été entrepris. Pour que cette chapelle retrouve toute sa vocation première, le prieuré Saint François-Régis d’Unieux sait qu’il peut compter sur votre générosité afin que tous, nous puissions prier et honorer la Vierge sur cette sainte colline.

Source : La Porte Latine du 20 juillet 2019