logos-lpl-separator-blc

Janvier 2014 – Les moniales dominicaines fondent et …elles ont besoin de votre aide

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Pour l’acquisition de la propriété avant le 31 mai 2014, il manque
encore 13 600 €…sur les 250 000 € qui nous manquaient le 1er janvier 2014 !

Deo gratias ! La signature a eu lieu le 31 mai 2014.
Les moniales vous remercient et vous assurent de leurs prières.

Tout don, même le plus minime est attendu avec espoir et reconnaissance : 10, 20, 30 € ou plus : qui ne le peut ? Nous serons alors les premiers à bénéficier des grâces obtenues par ces religieuses qui ont conscaré leur vie entière à la prière et au sacrifice.

Lorsque que vous effectuez un virement bancaire, merci d’indiquer vos nom et adresse afin que nous puissions vous remercier et/ou vous envoyer un reçu fiscal.

Présentation de la fondation

Les moniales du Monastère Saint-Joseph n’ont plus de cellules pour accueillir les vocations qui se présentent. Après 27 ans de vie dominicaine cloîtrée en Anjou, les voilà maintenant dans l’heureuse nécessité d’essaimer.

La Providence les a conduites en Périgord, dans une propriété de 30 ha, classée site protégé. Les bâtiments d’une beauté simple et dépouillée, ont une âme monastique et une note de pauvreté propre à leur Ordre mendiant. Tout s’y prête à la louange divine, selon leur vocation de moniales au coeur de l’Eglise, pour Dieu seul et les âmes à sauver.

Les moniales dominicaines qui ont consacré leur vie à Dieu dans le silence, vous remercient de ce que vous ferez pour elles. Elles prient et s’offrent pour vous, au rythme pérenne de leur antique liturgie dominicaine.

Cadre prenant de sérénité et de silence, ouvert sur de larges horizons verts et boisés, propice à la vie contemplative, au recueillement, à la prière.


La grange, future église du monastère

Nonobstant le bon état du gros oeuvre, de lourds travaux d’aménagements intérieurs s’imposent aux moniales, afin de permettre à la communauté fondatrice de s’installer dans ce « petit hameau » en pierres du pays.

Comment aider cette nouvelle oeuvre d’Eglise ?

Les Dominicaines Contemplatives

Monastère Saint-Joseph
10, avenue Jeanne-de-Laval
49240 Avrillé
FRANCE

02 41 69 69 65 [Fax]

Nées voici huit siècles, les filles de saint Dominique, éprises de la Vérité, vivent cachées en Dieu et dans le rosaire de Marie pour le salut de toutes les âmes. Une même vie contemplative unit les moniales choristes et converses.
Entretien avec Mère Marie-Emmanuel – Un cloître dominicain scandale de l’inutilité ? Fideliter n° 204 de novembre-décembre 2011