logos-lpl-separator-blc

Un étonnant discours contre la christianophobie : l’abbé Pellouchoud répond à Mgr di Falco

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Un étonnant discours contre la christianophobie
Abbé Claude Pellouchoud

Depuis le 30 septembre 2010, KTO diffuse une émission nommée À la Source qui décrypte l’actualité de l’Église. Mgr Jean-Michel Di Falco Léandri y commente l’actualité tous les quinze jours en alternance avec le Père Jean-Robert Armogathe. Dans sa chronique du 20 janvier 2011, Mgr Jean-Michel Di Falco Léandri dénonçait la christianophobie…

Accès à la vidéo dans laquelle Mgr di Falco dénonce la christianophobie

Le 20 janvier 2011, dans une chronique d’une émission du média KTO intitulée À la Source, Mgr Jean- Michel Di Falco Léandri, évêque de Gap et d’Embrun, dénonçait la christianophobie en ces termes :

« (…) N’ayons pas peur des mots, nous sommes entrés dans l’ère de la christianophobie. Et là, pas de loi pour faire respecter les chrétiens. Les barbares assassinent avec les armes à feu. Mais il y a une autre manière d’assassiner, plus discrète, plus insidieuse, plus perverse même : c’est agir comme si une personne ou un groupe de personnes n’existait pas, on les ignore, on les compte pour rien. En voici une triste illustration. Depuis sept ans, la commission européenne publie un agenda distribué gratuitement aux élèves du secondaire des 27 pays de l’Union, soit 21’000 établissements. Dans cet agenda les grandes fêtes des religions présentes en Europe sont mentionnées : début du ramadan, nouvel an juif, et même le nouvel an chinois. Mais ne perdez pas votre temps à chercher Noël, Pâques et les autres fêtes chrétiennes, elles n’y figurent pas. Ce qu’on peut appeler une censure a aussitôt provoqué de nombreuses réactions. (…) »

Le 17 mars 2011, il s’adressait au directeur de France Culture, Olivier Poivre d’Arvor, pour lui dire qu’il ne comprend pas les raisons qui ont conduit à prendre la décision de ne plus diffuser les conférences de carême de Notre-Dame de Paris.

« Tu ne seras sans doute pas étonné d’apprendre que de nombreux chrétiens vivent très mal cet état de fait. Ils ne comprennent pas et ils reçoivent cela comme une brimade de plus à un moment où ils sont devenus les têtes de turc de tout un chacun et à l’heure où on les assassine sans que cela n’émeuve grand monde. (…) Les chrétiens respectent la laïcité, mais ils ne veulent pas d’une laïcité castatrice. (…)»

Quand une vidéo refait le « buzz »

Début novembre 2011, je reçois un email d’un ami, avec un lien vers la première vidéo de Mgr Di Falco, celle où l’évêque dénonce la christianophobie de notre époque. Ses propos sont on ne peut plus actuels. C’est la raison pour laquelle mon ami m’écrit :

« Saluons cette parole courageuse de cet évêque qui change des discours habituels. »

Je lui réponds aussitôt, un peu sceptique :

« Ce message de Mgr Di Falco est, il est vrai, toujours intéressant à revoir et à écouter à nouveau. Il a cependant été mis en ligne sur internet voici 11 mois, environ le 20 janvier 2011. Donc sans aucun lien avec les manifestations en France actuellement… »

Ce à quoi mon ami répond évidemment :

« Raison de plus s’il ne date pas d’aujourd’hui, que dirait-il maintenant ? Merci de l’info. »

Mon ami a bien raison de se poser cette question. Je cherche donc à savoir si Mgr di Falco a eu l’occasion de s’exprimer récemment sur les pièces de théâtre blasphématoires… et je puis donc répondre à mon ami :

« Maintenant, Mgr Di Falco est occupé par la tournée dans toute la France… non pas du spectacle blasphématoire contre lequel les chrétiens manifestent actuellement en France et à Paris, mais de ses « prêtres »… Le 27 octobre dernier [1], Mgr Di Falco était sur Europe 1 [2] . Il n’a malheureusement pas saisi cette occasion pour réactualiser son discours de janvier 2011 contre la christianophobie ! Alors, attention de ne pas le porter au zénith (c’est au Zénith de Lille qu’étaient les prêtres le 29/10). Encore une info, à faire suivre éventuellement… »

Ce trait montre bien la gravité de la crise que nous traversons dans l’Eglise actuellement. Des « prêtres » se sont mis au goût du jour pour chanter des chansons d’amour… Ils rencontrent l’enthousiasme des foules. Mais on ne les entend malheureusement pas élever la voix pour défendre Celui qu’ils sont censés servir !

Abbé Claude Pellouchoud

Article extrait du Rocher n° 75

Notes de bas de page

  1. cf. www.stars-actu.fr/2011/10/27/monseigneur-di-falco-et-les-pretres-invites-de-nikos-aliagas-video/[]
  2. Ecouter la question et la réponse à partir de 6’24 ».[]