logos-lpl-separator-blc

Communiqué de Credo du 21 septembre 2006

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

‘association CREDO a été mise sur pied pour rassembler autour de Mgr Lefebvre les catholiques désemparés, troublés et perdus devant les innovations dues à Vatican II, « ce 1789 dans l’Eglise« , comme l’ont qualifié certains de ceux qui savaient bien ce qu’ils faisaient: La Révolution au cour de l’Eglise catholique. Puis vinrent les sacres.

Cette décision a été prise par Mgr Lefebvre, après un long calvaire de souffrances, de prières et de sacrifices:

« Cette Rome moderniste et libérale poursuivant son ouvre destructrice du Règne de Notre-Seigneur, comme le prouvent Assise et la confirmation des thèses libérales de Vatican II sur la liberté religieuse, je me vois contraint par la Providence divine de transmettre le grâce de l’épiscopat catholique que j’ai reçue, afin que l’Eglise et le sacerdoce catholique continuent à subsister pour la gloire de Dieu et le salut des âmes » ( Extrait de la lettre envoyée aux futurs évêques, texte dans la « lettre aux amis » 13 juin 1988).

Depuis sa fondation, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X a résisté à toutes les attaques venues de l’extérieur.

Rappelons-nous le racolage éhonté du cardinal Decourtray au moment des sacres, la mise sur pied rapide de la Commission Ecclesia Dei et de la Fraternité Saint-Pierre.

Les Membres de CREDO ont toujours admis qu’il puisse y avoir des divergences, que nous nommerons « doctrinales » et que des prêtres aient hésité et abandonné la FSSPX, de même que des laïcs.

De plus il n’est pas sage que les laïcs interviennent dans les « affaires » internes des Congrégations et des Fraternités de prêtres et de religieux. Mais aujourd’hui, nous ne comprenons pas que, pour de simples questions d’obéissance disciplinaire ou administrative et non doctrinale, des prêtres, « sacerdos alter Christus » le prêtre autre Christ, quittent la Fraternité alors que saint Paul nous dit:

« Christus factus est obediens usque ad mortem, mortem autem Crucis »,

le Christ s’est fait obéissant jusqu’à la mort, jusqu’à la mort de la Croix.

Quel peut être alors l’état d’esprit de ces prêtres lorsque « in persona Christi« , ils prononcent ces paroles, oh combien sacrées et salvatrices!:

« Hic est enim calix sanguinis mei, novi et aeterni testamenti – mystérium fidei – qui pro vobis et pro multis effundetur in remissionem peccatorum »

et que, crucifiés avec Notre Seigneur, ils renouvellent à l’autel de façon non sanglante le Sacrifice du Calvaire?

Ne nous dispersons pas. Acceptons la déclaration du Chapitre Général de la FSSPX qui s’est tenu en juillet dernier.

Prions et agissons pour que les Responsables de la FSSPX et principalement son Supérieur, Mgr Fellay, aient la diplomatie et la force nécessaires pour accomplir la tâche qui est la leur : nous conduire à la sainteté par une fidélité sans faille à la Révélation et la Tradition de l’Eglise catholique.

Ce 21 septembre 2006,

En la fête de Saint Mathieu.

Le Président de CREDO Jean BOJO