logos-lpl-separator-blc

Décret d’excommunication du 1er juillet 1988

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Mgr Marcel Lefebvre, archevêque-évêque émérite de Tulle, négligeant la monition canonique formelle du 17 juin ainsi que les appels répétés à ne pas donner suite à son projet, a commis une action par elle-même de nature schismatique : il a consacré évêques quatre prêtres sans mandat pontifical et contre la volonté du Souverain Pontife. C’est pourquoi il a encouru la peine prévue par le canon 136§1, et le canon 1382 du Code de droit canonique.

À tous effets juridiques, je déclare gué le susnommé Mgr Marcel Lefebvre, ainsi que Bernard Fellay, Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso de Galarreta ont encouru ipso facto l’excommunication latae sententiae réservée au Siège apostolique.

De plus, je déclare que Mgr Antonio de Castro Mayer, évêque émérite de Campos (2), a encouru l’excommunication prévue par le canon 1364 §1, parce qu’il a directement participé à la célébration liturgique en tant que co-consécrateur et adhéré publiquement à un acte schismatique.

Les prêtres et les fidèles sont avertis de ne pas donner leur assentiment à l’acte schismatique de Mgr Lefebvre afin de ne pas encourir la même peine.

Bernardin Cardinal GANTIN, Préfet de la congrégation pour les Evêques

Notes

(1) Texte latin dans l’Osservatore Romano du 3 juillet. Traduction, titre et note de la DC.
(2) Né à Campinas (Brésil) le 20 juin 1904, Mgr Castro Mayer a été ordonné prêtre le 30 octobre 1927. Il est nommé évêque coadjuteur de Mgr Ottavio Pereira de Albuquerque, évêque de Campos, le 6 mars 1948 et reçoit l’ordination épiscopale le 23 mai suivant. Il devient évêque de Campos le 3 janvier 1949 et renonce à son siège le 29 août 1981. Le 21 novembre 1983, il avait signé avec Mgr Lefebvre une lettre ouverte au Pape, suivie d’un « bref résumé des principales erreurs de l’ecclésiologie conciliaire » (DC 1984, n° 1874, p. 544-547).