logos-lpl-separator-blc

Apparition du lundi 15 février 1926 à Pontevedra : L’apparition de l’Enfant-Jésus

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Revenant du jardin pour y vider la poubelle, Sœur Lucie trouva un enfant qu’elle avait déjà vu en fin d’année 1925 dans les mêmes circonstances. Lui demandant s’il avait demandé l’Enfant-Jésus à Notre Mère du Ciel, comme elle lui avait demandé de le faire lors de ladite rencontre, l’Enfant lui fit la réponse suivante : – « Et toi, as-tu révélé au monde ce que la Mère du Ciel t’as demandé ? »

C’est à cet instant que Lucie reconnut l’Enfant-Jésus. Elle lui expliqua pourquoi cela n’a pas encore été fait ; mais Jésus dit : – « C’est vrai que beaucoup d’âmes me reçoivent déjà chaque premier samedi, en l’honneur de Notre-Dame et des quinze mystères du Rosaire, mais hélas peu vont jusqu’au bout, et celles qui persévèrent le font pour recevoir les grâces qui y sont promises. Les âmes qui font les cinq premiers samedis avec ferveur et dans le but de faire réparation au Cœur de ta Mère du Ciel, me plaisent davantage que celles qui en font quinze dans l’indifférence. »

Lucie expliqua que bien des âmes ont des difficultés à se confesser le samedi et demanda à Jésus s’il permettait que la confession soit valide dans les huit jours ; ce en quoi l’Enfant-Jésus répondit : – « Oui, la confession peut être faîte même au delà de huit jours, pourvu que les âmes soient en état de grâce le premier samedi lorsqu’elles me recevront, et que, dans cette confession antérieure, elles aient l’intention de faire ainsi réparation au Sacré-Cœur de Marie. Celles qui oublieront de formuler cette intention pourront le faire à la confession suivante, profitant de la première occasion qu’elles auront pour se confesser. »

Puis l’enfant disparut.

Quelle conclusion peut-on en tirer ? Une pratique toute simple :

Chaque premier samedi du mois, pendant 5 mois consécutifs :

  • Se confesser ;
  • Recevoir la sainte Communion ;
  • Réciter le chapelet ;
  • Méditer pendant 15 minutes les 15 Mystères du Rosaire en esprit de réparation.
  • Et nous seront assisté par la Très Sainte Vierge lors de notre mort, avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de notre âme.

Suites des apparitions

Jeudi 19 juin 1929 à Tuy : La demande de consécration de la Russie

fraternité sainte pie X