Les indulgences pour les défunts

Du 1er au 8 novembre, tout fidèle peut gagner chaque jour une indul­gence plé­nière appli­cable aux âmes du Purgatoire. 

Voici les condi­tions à rem­plir pour gagner cette indulgence : 

  • Le jour même du 2/​11 : Visiter une église, réci­ter un Notre Père et un Je crois en Dieu pour les défunts.
  • Du 1er au 8 novembre : Visiter un cime­tière, prier (de façon libre) pour les défunts.
  • Conditions géné­rales de l’indulgence : 
    • Réaliser l’œuvre pres­crite (cf les points ci-dessus).
    • Confession dans les huit jours avant ou après.
    • Communion sacra­men­telle.
    • Prière aux inten­tions du pape par un Notre Père et un Je vous salue Marie (les inten­tions du pape sont l’exaltation de la sainte Église, la pro­pa­ga­tion de la foi, l’extirpation de l’hérésie, la conver­sion des pécheurs, la concorde entre les princes chré­tiens et les autres biens du peuple chrétien).
    • Détachement de toute affec­tion au péché même véniel.

Quelques rap­pels tirés du Catéchisme de Saint Pie X :

Qu’est-ce que l’indulgence ?

L’indulgence est la rémis­sion de la peine tem­po­relle due aux péchés déjà par­don­nés quant à la faute ; rémis­sion que l’Église nous accorde en dehors du sacre­ment de Pénitence. 

NB : par oppo­si­tion à la peine éter­nelle (l’en­fer), la peine tem­po­relle est celle qui a un terme, et qui cesse quand elle a été subie ou remise. 

De qui l’Église a‑t-​elle reçu le pou­voir d’accorder les indulgences ?

L’Église a reçu de Jésus-​Christ le pou­voir d’accorder les indulgences. 

Comment l’Église nous remet-​elle la peine tem­po­relle par les indulgences ?

L’Église nous remet la peine tem­po­relle par les indul­gences, en nous appli­quant les satis­fac­tions sur­abon­dantes de Jésus-​Christ de la très sainte Vierge et des Saints qui forment ce qu’on appelle le tré­sor de l’Église 

Combien y a‑t-​il d’espèces d’indulgences ?

Il y a deux espèces d’indulgences : l’indulgence plé­nière et l’indulgence partielle. 

Qu’est-ce que l’indulgence plénière ?

L’indulgence plé­nière est celle qui remet toute la peine tem­po­relle due pour nos péchés. 

Si donc quelqu’un mou­rait après avoir reçu cette indul­gence, il irait tout droit au para­dis, échap­pant abso­lu­ment aux peines du purgatoire. 

Qu’est-ce que l’indulgence partielle ?

L’indulgence par­tielle est celle qui ne remet qu’une par­tie de la peine tem­po­relle due pour nos péchés.