21 Mars 2000

Jean-​Paul II en Jordanie : « Que saint Jean Baptiste protège l’Islam »

« Je désire saluer cha­cun de vous, réunis ici pour cette brève prière. Je prie en par­ti­cu­lier pour Sa Majesté le Roi et je le remer­cie à nou­veau pour l’ac­cueil que j’ai reçu ici en Jordanie

Dans l’Evangile de saint Luc, nous lisons que « la Parole de Dieu fut adres­sée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert. Et il vint dans toute la région du Jourdain, pro­cla­mant un bap­tême de repen­tir pour la rémis­sion des péchés » (3, 2–3). Ici, sur le fleuve du Jourdain, où les deux rives sont visi­tées par des foules de pèle­rins qui rendent hon­neur au Baptême du Seigneur, j’é­lève moi aus­si mon cœur en prière :

Gloire à toi, O Père,
Dieu d’Abraham, Isaac et Jacob !
Tu as envoyé tes ser­vi­teurs,
les pro­phètes,
pour annon­cer ta parole
d’a­mour fidèle
et appe­ler ton peuple au repen­tir.
Sur les rives du fleuve Jourdain ;
tu as envoyé Jean le Baptiste ;
une voix qui crie dans le désert,
envoyé dans toute la région
du Jourdain
pour pré­pa­rer la voie du Seigneur,
pour annon­cer la venue du Christ.

Gloire à toi, ô Christ, Fils de Dieu !
tu es venu dans les eaux
du Jourdain
pour être bap­ti­sé
par la main de Jean.
Sur toi l’Esprit est des­cen­du
comme une colombe.
Au-​dessus de toi
les cieux se sont ouverts,
et la voix du Père a reten­ti :
« Celui-​ci est mon Fils bien-​aimé!« 
Du fleuve béni par ta pré­sence
tu es par­ti pour bap­ti­ser
non seule­ment avec l’eau
mais avec le feu et l’Esprit Saint.

Gloire à toi, ô Esprit Saint,
Seigneur et Dispensateur de vie !
Par ta puis­sance,
l’Eglise est bap­ti­sée,
som­brant avec le Christ
dans la mort
et s’é­le­vant avec lui
à la vie nou­velle.
Par ta puis­sance,
nous somme libé­rés du péché
pour deve­nir les enfants de Dieu ;
le corps glo­rieux du Christ.
Par ta puis­sance,
toute peur est vain­cue,
et l’Evangile de l’a­mour est prê­ché
dans tous les coins de la terre,
pour la gloire de Dieu,
le Père, le Fils et le Saint-​Esprit ;
à lui toute gloire
en cette année du Jubilé,
et dans tous les siècles à venir.
Amen.

Je désire remer­cier tous ceux qui ont par­ti­ci­pé et tous ceux qui ont contri­bué à l’organisation.

J’adresse un remer­cie­ment par­ti­cu­lier aux patriarches, aux évêques, aux prêtres et aux reli­gieuses. Prier avec la com­mu­nau­té catho­lique en Jordanie a été une expé­rience émouvante.

Je salue cor­dia­le­ment les repré­sen­tants des autres com­mu­nau­tés venus ici de nom­breuses autres par­ties du Moyen-​Orient. Je suis recon­nais­sant à cha­cun d’entre vous.

Je suis par­ti­cu­liè­re­ment proche des enfants et des jeunes. Sachez que l’Eglise et le Pape placent une grande confiance en vous !

J’adresse un salut par­ti­cu­lier à Son Altesse royale le Prince Mohammed.

Dans mes prières, je me sou­vien­drai du peuple de Jordanie tout entier – chré­tiens et musul­mans – et de manière spé­ciale des malades et des per­sonnes âgées.

Avec gra­ti­tude, j’in­voque d’a­bon­dantes béné­dic­tions sur Son Altessse le roi et sur toute la nation.

Que Dieu vous bénisse tous ! Que Dieu bénisse la Jordanie !

Que saint Jean-​Baptiste pro­tège l’Islam, tout le peuple de la Jordanie et tous ceux qui ont par­ti­ci­pé à cette célé­bra­tion, une célé­bra­tion mémo­rable ! Je vous suis recon­nais­sant à tous.

Merci. »

Jean-​Paul II, mar­di 21 mars 2000 – Visite à WADI AL-​KHARRAR en Jordanie

Source : Vatican.va

264e pape ; de 1978 à 2005