logos-lpl-separator-blc

La FSSPX achète la chapelle de l’ancien Grand séminaire diocésain d’Amiens

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

La caserne Dejean : la chapelle, dans l’aile nord

Privée de lieu de culte depuis fin 2007 la FSSPX s’est toujours vue opposer un refus obstiné de la part de Mgr Jean-Luc Bouilleret de permettre que la sainte messe puisse être célébrée dans une des nombreuses églises désaffectées d’Amiens.

Rappelons pour mémoire – et par esprit de justice… – que Mgr n’a pas craint, entre autres, de prêter sa cathédrale pour une cérémonie anglicane et de participer à l’inauguration de la mosquée d’Etouvie : il serait étonnant que ces actes puissent être qualifiés de « catholiques » ou être en « communion avec l’Eglise »…

Passant outre à cet ostracisme d’un autre temps, après quatre années de recherche, la Fraternité a finalement pu faire l’acquisition de la chapelle de l’ancien Grand séminaire diocésain d’Amiens. Cet édifice, construit en pierre de taille, et recouvert d’ardoise, édifié entre 1736 et 1741, comprend un corps central et des ailes sur cour. (voir photo ci-dessus)

C’est un bâtiment d’une architecture élégante, un ensemble monumental homogène, avec une sculpture Louis XVI au niveau de l’avant corps, et des garde-corps en ferronnerie, datant du 18e.

Dans la chapelle, qui possède des vitraux et des plafonds sculptés et décorés, le décor, qualifié de néo-Louis XVI, a été réalisé entre 1877 et 1882.

Ce monument servait, entre 1741 et 1906, au Grand Séminaire, puis fut occupé par l’armée à partir de 1909, sous le nom de la caserne Dejean, les bâtiments militaires ont été mis en vente par l’Etat.

L’ensemble est composé d’un bâtiment monumental sur 4 niveaux, en forme de H, sur une surface de 7 000m², chaque étage comprend de nombreuses grandes pièces séparées par un couloir.

La FSSPX n’a acquis que la chapelle. Les travaux de restauration devraient durer un an et l’inauguration est prévue, si Dieu le veut – courant 2013.

La Tradition en France continue à se développer (chapelles, écoles, prieurés) au prix de grands sacrifices financiers rendus possibles par la générosité des fidèles et la gestion rigoureuse qui en faite par le District.

Pour aider la FSSPX à assurer l’avenir de la tradition

Faire un don en ligne
Nous aider autrement