logos-lpl-separator-blc

6 prêtres, 2 frères : un apostolat paroissial sous le patronage de St Pie X

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

SIX PRÊTRES ET DEUX FRÈRES, POUR UN APOSTOLAT PAROISSIAL,
SOUS LE PATRONAGE DE SAINT PIE X

Accès au prieuré Saint-Férreol de Marseille

Photo : M. l’abbé Daniel Vigne

Notre communauté du Prieuré Saint Ferréol s’agrandit, avec l’arrivée de Monsieur l’abbé Daniel VIGNE, qui s’occupera principalement du ministère à la Chapelle de l’Immaculée Conception à Aix-en-Provence, et du Frère Pascal, qui aura en charge la direction de la sacristie de l’église Saint-Pie X.

Monsieur l’abbé Christophe CALLIER, directeur de l‘Ecole Saint Ferréol, sera donc un peu plus présent sur Marseille le dimanche, Monsieur l’abbé Etienne BEAUVAIS continuera à s’investir à Avignon, et Monsieur l’abbé BERNHARD et moi-même garderons principalement le ministère à Marseille.

Dans l’ensemble de la France, la Fraternité Saint-Pie X étend sagement son ministère, avec notamment l’ouverture de deux nouveaux prieurés (dont celui de Vendée sous la direction de Monsieur l’abbé Laurent RAMÉ!).

Après la période où ont été créés beaucoup de prieurés, les supérieurs ont veillé ensuite à renforcer les maisons existantes, de manière à assurer une vie de communauté conforme aux statuts de la Fraternité, pour un apostolat qui y puise une véritable efficacité.

Une fois cette précaution assurée, le ministère a repris une certaine expansion. C’est la même chose qui se passe en Provence...à Avignon, la Chapelle des Pénitents Noirs nécessite plus de ministère, à Aix-en-Provence, la Chapelle Notre-Dame de l’Immaculée Conception voit ses effectifs grandir tout doucement, mais sûrement. Et Marseille demande que nous maintenions tous nos efforts pour assurer à l’Eglise Saint-Pie X et à la Chapelle de l’Immaculée Conception une vie de paroisse rayonnant autour d’elles, et à l’Ecole Saint Ferréol sa tâche éducatrice. Je n’oublie pas la Corse, où nous cherchons un local pour renforcer notre ministère à AJACCIO. Le travail ne manque donc pas pour les prêtres du prieuré Saint Ferréol.

Selon quel programme allons nous ainsi étendre nos efforts? Inutile d’attendre un discoursprogramme époustouflant, ou la naissance d’une nouvelle activité apostolique qui « fera parler de nous ». De même que la cité catholique, la vie des communautés des fidèles n’est pas à réinventer: c’est la vie de paroisse, avec ses activités traditionnelles. Si cette vie est surnaturelle, fondée sur Notre-Seigneur Jésus-Christ, sur la Foi et les sacrements, elle rayonnera d’elle-même et touchera beaucoup d’âmes: notre Foi nous l’assure.

L ‘on cite souvent comme exemple significatif le tout premier acte du Pape Saint Pie X: le motu proprio sur la musique sacrée. Le Bréviaire Romain résume: « Il ramena la musique sacrée à sa splendeur et à sa dignité première ».

Le même que l’architecture sacrée, l’orfèvrerie sacrée, et la confection des ornements sacrés, la musique sacrée réunit tout ce que l’art humain a pu façonner, au cours des siècles, de plus beau, de manière à ce que la beauté soit dans la Liturgie l’éclat des mystères invisibles, source de grâces pour tous ceux qui seront attirés par elle. La musique sacrée (dont le premier instrument est, ne l’oublions pas, la voix) est vraiment l’ornement de la prière solennelle.

Ce n’est donc pas seulement pour satisfaire des goûts artistiques que nous devons développer la musique sacrée (quoique ces goûts artistiques soient déjà une élévation de l’âme qui peut l’ouvrir à la prière), mais pour mieux élever nos âmes à la prière et nous unir au culte public de l’Eglise. Tous ceux qui y collaborent: chefs de choeur, organistes, instrumentistes, choristes…mais aussi et surtout les fidèles, doivent aimer s’unir aux chants liturgiques de la messe: kyriale, réponds…et des autres offices liturgiques, ainsi qu’aux chants qui entourent la liturgie (les cantiques).

Ainsi, mes souhaits, mes prières et mes encouragements en ce moment de reprise des activités, sont tournés vers tous ceux qui participent à cette première activité de toute paroisse: la liturgie. Les prêtres du Prieuré Saint Ferréol y mettront, eux aussi, soyez en assurés, tout leur zèle.

Abbé Jean-Luc Radier – Septembre 2010