logos-lpl-separator-blc

11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 01 : mardi 14 février 2017

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp


Le but est de conduire une grande statue de Notre-Dame de Fatima jusqu’au Capitole

Ils arrivent du monde entier, étudiants, retraités, de 19 à 76 ans, médecins, informaticiens, enseignants, infirmières, etc. Ils sont allés de Manille à General Santos sur trois vols différents, après un voyage au long cours avec plusieurs escales, et une ou deux nuits sans sommeil… Mais ils sont tous heureux d’être là, pour découvrir ou recommencer la fabuleuse aventure annuelle qu’est la mission Rosa Mystica !

Nous sommes à nouveau tout au sud du pays, dans l’île de Mindanao, terre de feu et de terroristes, c’est pourquoi la misère y est grande. Cette année, le gouverneur de la province voisine de Sarangani nous accueille dans son Capitole, modeste réplique du Capitole américain. Nous sommes derrière le palais officiel dans un grand gymnase sécurisé par l’armée.

En arrivant au prieuré, nous découvrons l’avancée des travaux du dispensaire situé au chevet de l’église : désormais, il y a un bâtiment achevé jusqu’en haut, avec portes et fenêtres, et de la peinture aux murs. Quant à l’église, hum, une nouvelle volontaire demande si c’est un vieil édifice en cours de réparation… Pour ceux qui ne le sauraient pas, elle a moins de cinq ans. Mais les murs extérieurs sont sales, le bois des échafaudages a noirci, le fond de l’église et la tribune semblent servir de débarras. Heureusement, il y a des plantes disposées tout autour pour agrémenter l’ensemble. Aux Philippines, la Providence est très patiente : espérons que l’église sera un jour achevée !

Pour ce jour d’arrivée, veille de la mission, nous avons la consigne de faire la sieste avant d’accompagner avec les paroissiens du lieu une procession de la Vierge.

C’est le grand luxe cette année, tout le monde a un matelas et un vrai lit ! Après quelques heures de sommeil réparateur, la procession démarre de l’église : le but est de conduire une grande statue de Notre-Dame de Fatima jusqu’au Capitole où elle veillera sur les missionnaires et leurs patients. Ce sont quand même douze kilomètres à pied sous une chaleur moite, en bord de route, dans l’odeur des pots d’échappement. Plusieurs vieilles femmes philippines font notre admiration : elles suivent la procession d’un bon pas et chantent avec conviction, sans aucun signe extérieur de fatigue. Quelques volontaires héroïques les accompagnent sur la totalité du trajet, mais beaucoup bénissent le jeepnee qui les récupère en cours de route : nuits sautées ou écourtées, décalage horaire, chaleur, il s’agit d’être en forme pour le lendemain matin.

Quand la procession arrive au Capitole, Father Timothy Pfeiffer, prieur de Gensan, préside la cérémonie. Il rappelle la confiance qu’il faut avoir en la Vierge Marie, et la charité qu’elle nous demande : c’est la principale vertu que nous aurons à pratiquer les prochains jours.

Après de nombreuses prières et un chapelet international en anglais, français et visaya, nous avons la surprise de voir des danseuses venir se produire devant la statue de la Vierge. C’est un spectacle de bienvenue pour tous les volontaires : elles évoluent gracieusement devant nous, dans leurs longues robes de style espagnol.

Juste après arrivent enfin nos médecins, dont le docteur Dickès et son épouse. Nous sommes alors presque tous réunis pour le dîner : les habitués de la mission ont hâte de remettre le pied à l’étrier, les nouveaux posent beaucoup de questions où se mêlent curiosité, appréhension et excitation. Suspense jusqu’à demain !

Et pour mieux nous rappeler que le confort « cosy » n’est pas de rigueur cette semaine, avant de dormir sereinement, nous avons à livrer une guerre sans merci aux cafards. Voir un grillon sur sa pelouse l’été, c’est amusant, mais voir un semblant de grillon, en trois fois plus gros, en cinq exemplaires, dans une salle-de-bain de 3m2, c’est beaucoup moins plaisant…

A demain, chers lecteurs et bienfaiteurs, pour commencer vraiment à vous raconter nos activités missionnaires !

Sophie Challan-Belval, envoyée spéciale de La Porte Latine aux Philippines.

Suite des reportages de la Mission Acim Asia 2017

11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 02 : mercredi 15 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 03 : jeudi 16 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 04 : vendredi 17 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 05 : samedi 18 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 06 : lundi 20 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 07 : mardi 21 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 08, fin de la mission 2017

Pour continuer à aider la Mission Acim Asia 2017

Les dons pour ACIM ASIA doivent être envoyés au :

Dr Jean-Pierre Dickès
2, route d’Equihen
62360 St-Etienne-du-Mont
jpdickes@gmail.com

Il est rappelé que la totalité des dons est envoyé à la mission sans prélèvement de quelque nature que ce soit.
D’autant qu’ACIM France prend en charge intégralement le fonctionnement
de sa petite sœur d’Asie. Tous les volontaires sont les bienvenus tout au long de l’année.

Reçus fiscaux sur demande