logos-lpl-separator-blc

4 novembre 2017 – Journée Mariale de recueillement à Chennai en Inde

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

La communauté Catholique Traditionnelle à Chennai en Inde fut l’enfant chéri du monde Catholique Traditionnel le 4 novembre 2017. En effet c’était la deuxième fois de l’année qu’elle eut le privilège d’une période de recueillement animée par l’Abbe Karl Stehlin, Supérieur du District d’Asie pour la FSSPX et Père Directeur de la Militia Immaculatae. Le thème choisi était « Paradis, Purgatoire et enfer », un catéchisme donne par la Sainte Mère elle-même aux trois enfants bergers de Fatima.

Les préparatifs eurent lieu au Sanctuaire de Notre Dame de la Lumière pour une journée de prière et de recueillement.

3 Novembre : la pluie est arrivée, Chennai fut balayé par des averses incessantes, et entre les craintes d’inondations et les coupures de courant, l’équipe organisatrice commençait à réfléchir à soit annuler soit reporter l’événement. Pris de panique, ils se tournèrent vers l’Abbé Stehlin pour demander conseil, « N’annulons pas », dit-il, « Notre Dame enverra ses fidèles ». C’est avec cette assurance que nous reprîmes les préparatifs et envoyèrent des messages à chacun pour signifier que l’événement était maintenu.

4 novembre, 8 H 30 : la pluie ne faiblit pas, le jouir de recueillement débute avec le chapelet, 4 dames assises dans l’église et l’Abbe Stehlin entra avec un grand sourire, plein de confiance, « Je commencerai ma première conférence à 9 H 15 », dit-il. Le fait que seulement 4 personnes étaient présentes ne semblaient pas l’inquiéter, il se repaissait de la splendeur de ce sanctuaire vieux de 500 ans et dédié à la Sainte Mère en tant que Notre Dame de la Lumière.

Alors que le chœur entonnait les litanies de la sainte Vierge en latin, les fidèles entrèrent lentement pour finalement atteindre les 100 personnes avant le début de la première conférence, venus malgré la pluie, ses bons et fidèles serviteurs, bravant la tempête pour écouter le Catéchisme d’un de ses fils les plus passionnés.

Nous vivons à une époque où les Catholiques sont habitués à entendre des sermons à propos de la mort en termes de « Il est dans un endroit meilleur » ou « Elle est dans les bras de Jésus », ce fut comme un coup de tonnerre quand l’Abbé leur apprit la réalité du Purgatoire et de l’enfer, telle que racontée par notre Sainte Mère aux bergers de Fatima. L’expression du visage des gens en disait long, et ainsi, juste avant l’interruption pour le déjeuner, le prêtre les rassura en disant « .. et après le déjeuner, je vous raconterai quelque chose de bon et de réconfortant, nous parlerons du Paradis. »

Plus de 150 personnes ont assisté à la Messe Latine Tridentine qui fut célébrée cet après-midi-là, l’église avait une atmosphère divine avec l’encens et les chants grégoriens, ce fut électrisant pour ceux qui y assistaient pour la première fois, le Saint Sacrifice de la Messe comme il se doit. 120 personnes furent investies du Scapulaire Brun du Mont Carmel et 48 se présentèrent pour s’engager en tant que Chevaliers de l’Immaculée.

Comme le disait un participant : « Merci d’avoir organisé cette journée, je sais maintenant que je dois tout faire pour sauver mon âme ; si les saints craignaient déjà pour la perte de leur âme ; alors combien dois-je craindre de surcroît ? »

Les mots nous manqueraient d’exprimer notre amour et notre gratitude à l’Abbé Stehlin qui a pris le temps sur un emploi du temps chargé pour être avec nous et prêcher cette conférence au combien utile, ils nous apprit par l’exemple à faire confiance en la Divine Providence et à la protection sans faille de notre Sainte Mère.

Notre gratitude reconnaissante va aussi à l’Abbé Peter Thumma, prêtre de la Paroisse du Sanctuaire de Notre Dame de la Lumière ainsi qu’au Vicaire Judiciaire de l’Archidiocèse de Madras-Mylapore pour son soutien constant et ses bénédictions dans toutes nos entreprises.