logos-lpl-separator-blc

4ème Opération Rosa Mystica du 25 juil. au 05 août 2010 aux Philippines(1)

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

1ère partie du reportage – Le grand départ et l’arrivée
du 23 au 25 juillet 2010, appelé aussi le « 1er jour »…


Une partie des 90 bénévoles de l’opération 2010 et l’encadrement dans la joie des retrouvailles : sursum corda !


Le luxe du départ : un AirBus A380- 800 !

23 juillet 13 H 30: c’est le grand jour – 35 volontaires français se retrouvent à l’aéroport Charles de Gaulle pour le grand départ

Les anciens se congratulent largement tandis que les nouveaux, un peu intimidés font connaissance. Nous progressons lentement au comptoir d’enregistrement d’Emirates pour la première partie du voyage qui doit nous mener a Dubaï.

Malheureusement, nous sommes obligés d’abandonner une des volontaires qui n’a pu embarquer a cause d’une erreur sur son nom. Les services d’immigration sont impitoyables! Nous embarquons à bord du dernier né d’Airbus, l’A380 pour un vol sans histoire vers la capital des Emirats Arabes Unis connue pour son Duty Free. C’est le grand luxe! Pour certains des jeunes volontaires, c’est un baptême de l’air.


Elles se détendent. Elles ont bien raison, car la tache qui les attend ne sera pas une partie de repos…

A Dubaï, tandis que certains flânent au milieu du Duty Free très fréquenté, d’autres en profitent pour se rafraîchir autour d’une bière au prix exorbitant de 8,50E la canette. Puis c’est l’embarquement pour les Philippines: déjà l’esprit de la mission commence. Nous passons du luxe de l’A380 au confort spartiate d’un B777 dont le voyage est plus que « turbulent ».


La descente sur l’immense ville de Manille

Après plus de 8 heures de vol, c’est la descente sur Manille. A l’arrivée, les téléphones portables crépitent et l’impatience se fait sentir de retrouver les six volontaires déjà sur place. Les retrouvailles sont plus que chaleureuses, Sylvia sur place depuis plusieurs mois a tout organisé.

Nous embarquons à la mode philippine dans un car et trois voitures pour un long voyage de trois heures vers notre destination : Sampaloc, à 70 km de Manille. Apres un réconfortant dîner, Jean-Pierre [NDLR : le docteur Dickès] nous donne les premières consignes.

L’alchimie a fonctionné parfaitement et une véritable charité fraternelle règne entre les anciens et les nouveaux volontaires : 50 français (plus du double de l’année dernière), un allemand, trois suisses, cinq coréens, deux canadiens, deux américaines et, comme à l’habitude de nombreux philippins, en tout plus de 90.


Il faut peu de temps pour que les contacts se nouent ou … se renouent !

Les philippins, comme de coutume, nous accueillent à bras ouverts et ce n’est qu’effusions et embrassades ! Après une nuit réparatrice nous assistons à la messe chantée célébrée par Father Couture qui, arrivé tard dans la nuit, malgré sa fatigue nous fait un sermon plus qu’encourageant.

Après le chant du Veni Creator, une réunion dirigée par Father Couture, se poursuit par la présentation de chacun des volontaires, et assigne à chacun le rôle qu’il devra assumer pendant la mission.


Le maire de Tanay en compagnie de l’abbé Daniel Couture, Supérieur du District d’Asie

Au cours de celle-ci, nous avons l’honneur d’accueillir le maire de Tanay et d’autres responsables du secteur. Après le départ fort matinal des volontaires de GenSan c’est au tour de ceux de la mission volante de Leyte de nous quitter sous un soleil radieux réconfortant le cœur de chacun.

Heureux de se retrouver, malheureux de se quitter déjà…

L’après midi est consacrée au repos, la fatigue se faisant sentir a cause du décalage horaire. Seul quelques volontaires restent éveillés pour aménager la pharmacie Saint-Anna.

Suite des reportages de la mission Acim-Asia 2010

Deuxième journée : lundi 26 juillet 2010

Photos et textes envoyés par Monsieur l’abbé Daniel Couture


Pour aider la Mission Acim Asia 2010

Les dons pour ACIM ASIA doivent être envoyés au :

Dr Jean-Pierre Dickès
2, route d’Equihen
62360 St-Etienne-du-Mont

Il est rappelé que la totalité des dons est envoyé à la mission sans prélèvement de quelque nature que ce soit. D’autant qu’ACIM France prend en charge intégralement le fonctionnement
de sa petite sœur d’Asie. Tous les volontaires sont les bienvenus tout au long de l’année.