logos-lpl-separator-blc

5ème Opération Rosa Mystica – 29 et 30 juillet 2011 aux Philippines

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Reportage n° 4 des 29 et 30 juillet 2011


Notre patient a perdu connaissance lorsque le prêtre lui donne l’absolution
et lui administre l’extrême onction avant son transfert à l’hôpital.

Vendredi 29 juillet 2011 : derniers soins et bénédictions des maisons

Vendredi est notre dernière journée de mission (un congrés de bioéthique est organisé pour samedi). Le temps s’annonce plus clément que les jours précédents et les effets se font sentir dès notre arrivée sur le lieu de la mission : une quarantaine de patients attendent avec impatience que nous nous mettions en place !


Transfert à l’hôpital de Ryan, notre patient sérépositif

La journée s’annonce dense et notre flair ne nous a pas trompé ! Nous avons à peine commencé notre travail qu’on nous amène, Ryan, notre patient séropositif : il est à demi conscient. Il est rapidement installé dans notre salle de soin et nous appelons en urgence un prêtre philippin. Notre patient a perdu connaissance lorsque le prêtre lui donne l’absolution et lui administre l’extrême onction avant son transfert à l’hôpital. Nous confions particulièrement ce patient à vos prières.

Une jeune fille nous arrive, les jambes couvertes de plaies purulentes. Les mauvaises conditions d’hygiène sont à l’ origine de sa maladie. L’une des volontaires lui prodigue des soins pendant près d’une heure afin de nettoyer et assainir les plaies. Pendant ce temps, les patients ne cessent d’arriver et les files d’attente se forment dans tous les services de notre hôpital de fortune. Les volontaires coréennes nous ont quitté le matin, certains volontaires sont souffrants et nous avons bien du mal à satisfaire toutes les demandes. Sans compter les médicaments qui commencent à manquer…. Les équipes mettent les bouchées doubles. Notre pharmacienne doit faire preuve d’une agilité intellectuelle impressionnante pour trouver les médicaments de substitution adéquats.

Alors que nous avons arrêté l’enregistrement des patients, fermé les portes d’accès au site et commencé à ranger, deux cars de patients sont annoncés. Branle bas de combat ! Nous ressortons tout notre matériel ! Le rythme reste très intense jusqu’au bout et l’équipe de pharmacie des pédiatres se met à chanter pour se donner du cœur à l’ouvrage. C’est un grand cri de joie lorsque le dernier patient reçoit ses médicaments.

Bénédiction de maisons

Pendant que les volontaires laïcs prennent soin des corps, l’abbé Castel se met à la disposition de la légion de Marie très active à Manille pour s’occuper des âmes. A chaque paire de légionnaires est attribué un « barangay » (un quartier) où elle visite les maisons pour encourager les gens à prier et essayer de les amener à « Our Lady of Victories Church », l’église du prieuré. Elle organise, entre autres, des « block rosary » : une vierge pèlerine passe sans arrêt de maisons en maisons. ; elle reste une semaine dans chaque famille qui l’honore par la récitation du chapelet quotidien.

C’est un grand encouragement pour ces dames zélées d’avoir un prêtre pour les accompagner dans leurs visites. Elles peuvent ainsi proposer des « house blessing » (bénédiction de maison). C’est l’occasion de faire de l’apostolat auprès de ces gens et de leur imposer le scapulaire.

La plupart des « maisons » ont leur « autel » : un coin où s’entasse statues, images pieuses, chapelets et médailles. Ce n’est pas toujours de très bon gout, mais ils y tiennent beaucoup et le montre au prêtre avec fierté. Ces gens sont ravis qu’un prêtre vienne les visiter, ce qui semble, hélas, ne pas arriver souvent. Toute à sa joie, une vielle dame paraphrase le Nunc dimittis du vieillard Siméon : « Je suis maintenant prête à mourir, nous dit elle, je suis heureuse. Un prêtre a visité mon humble demeure. »

C’est avec un pincement au cœur que nous rangeons, pour la dernière fois, le lieu de notre mission. Nous avons le sentiment d’avoir accompli une première partie de ce pour quoi nous sommes venus. Car le soin des corps est au service du soin des âmes et nous espérons que les liens tissés avec le baranghay conduirons de nouveaux fideles auprès de nos prêtres.

Samedi 30 juillet 2011

C’est maintenant une tradition : le dernier jour de la mission s’achève par un petit diner « de gala ». Tous les volontaires sont là, ainsi que les prêtres du prieure et les officiels du baranghay. Nos amis philippins nous ont réservé une surprise : nous sommes accueillis par un groupe de musique folklorique. Leur particularité : tous sont handicapés. Ils sont conduits par une dame Belge qui, depuis son veuvage il y a 30 ans, se consacre aux enfants handicapés des Philippines.

Apres les remerciements officiels (en anglais, français et japonais !) et la musique philippine, les volontaires francophones donnent un petit concert avec, entre autre, une chanson de leur composition pour remercier les équipes locales et l’abbé Couture. Alors que la soirée s’achève par le chant du Salve Regina, la dame Belge est toute émue : cela fait 30 ans qu’elle n’a pas chanté ce chant. Elle demande également où elle peut trouver une messe en latin. Une nouvelle rencontre providentielle !


Après son baptême par M. l’abbé Mac Pherson, la petite Christelle avec son parrain
et sa marraine, le Docteur Jean-Pierre Dickès et Madame.

Nouvelle joie spirituelle en ce samedi matin : Le Baptême de la petite Christelle, gravement atteinte de tuberculose à lieu aujourd’hui en la chapelle du prieuré. A peine sommes nous sortie de la messe de 7 H 15, les yeux embués par la nuit courte, que la maman est déjà la ! Avant-hier elle avait donc demandé au Dr Dickès d être le parrain. « Mais il vous faut une marraine aussi ! » « Oh j ai rencontré une dame plus loin et j aimerais que cà soit elle, venez je vais vous la montrer ». Cette marraine idéale s’avère être justement la femme du Dr Dickès ! Ils sont inévitablement faits pour être ensemble ! La petite Christelle est vive et ni la grâce du baptême, ni la consécration à sa maman du ciel ne suffiront à la calmer.

Quelques volontaires et l’abbé Castel sous les « ciseaux militaires »…


Merci à notre « équipe internationale de journalistes » qui n’a pas hésité à prendre
sur son temps de repos pour partager avec vous ces moments inoubliables.
De gauche a droite : Wivine, Jeanne, Blandine et Jacinthe en plein effort pour La Porte Latine.
Merci aussi à tous ceux qui les ont aidées ou remplacées à un moment ou à un autre.

Tous les volontaires sont heureux de constater les premiers fruits spirituels de la mission en ce dernier jour. Puissent vos prières contribuer à en apporter de nouveaux !

Merci de nous avoir suivi et a l’année prochaine si Dieu veut !

Photos et textes envoyés par Monsieur l’abbé Daniel Couture et « l’équipe internationale de journalistes »


Pour aider la Mission Acim Asia 2011

Les dons pour ACIM ASIA doivent être envoyés au :

Dr Jean-Pierre Dickès
2, route d’Equihen
62360 St-Etienne-du-Mont

Il est rappelé que la totalité des dons est envoyé à la mission sans prélèvement de quelque nature que ce soit. D’autant qu’ACIM France prend en charge intégralement le fonctionnement
de sa petite sœur d’Asie. Tous les volontaires sont les bienvenus tout au long de l’année.