logos-lpl-separator-blc

LAB n° 8 du Nigeria – L’apostolat au Nigeria : où en sommes-nous ? – Décembre 2017

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

SOS-Africa – Les lettres aux amis et bienfaiteurs
de la mission Saint-Michel du Nigeria

Lettre n° 8 de décembre 2017


Messe à Lagos

L’apostolat au Nigeria : où en sommes-nous ?

Ce bulletin est l’occasion de faire le point de l’apostolat de la Tradition Catholique au Nigeria. Malgré les difficultés de tout ordre, on voit clairement le doigt de Dieu à travers les évènements et le développement constant de la Mission. Cette petite analyse est une action de grâce à la Divine Providence et un remerciement à nos généreux bienfaiteurs qui rendent possible les secours apportés à nos chers fidèles.

Voilà 5 ans que la Fraternité s’est installée au Nigeria. Installée est un bien grand mot pour l’instant mais depuis août 2012, en louant une maison à Enugu, l’apostolat a pu se développer. Désormais, même s’il nous manque une base solide tant que nous n’aurons pas construit le prieuré et son église, on peut dire que le ministère est en place et commence à bien s’organiser. Que ce soit au prieuré ou dans les quatre chapelles desservies régulièrement dans le pays, à chaque fois une équipe solide seconde activement le prêtre desservant.

« Le ministère est en place et commence à bien s’organiser »

Sous la responsabilité du coordinateur local, plusieurs fidèles se mobilisent pour assurer le catéchisme, un service de Messe de qualité, la chorale, la sacristie (sachant que bien souvent il faut tout apporter, tout monter puis tout démonter, même au prieuré où la Messe est toujours célébrée dehors), la diffusion du bulletin, le prêt de livres, la vente d’articles religieux, le transport et l’hébergement du prêtre… C’est toute une organisation qu’il a fallu mettre en place et qui porte ses fruits maintenant.

Sauf une ville, où les catholiques sont proportionnellement moins nombreux, partout le nombre et la conviction des fidèles augmentent. Port-Harcourt en est un bon exemple. Dans cette ville côtière du sud, trois jeunes gens motivés, encouragés par leur retraite de Saint Ignace, ont décidé d’inviter leurs amis étudiants ou jeunes travailleurs.

« C’est toute une organisation qu’il a fallu mettre en place et qui porte ses fruits maintenant »

Les prêtres sont venus une fois de temps en temps pour dire la Messe pour huit d’entre eux, mais à la rentrée dernière, ils étaient plus de quarante. Et Dieu sait la dose de courage qu’il faut pour trouver l’argent du transport, pour passer deux ou trois heures dans des bus hors d’âge et arriver pour les confessions à sept heures le dimanche matin parce que le prêtre doit célébrer la messe de bonne heure pour filer ensuite vers une autre chapelle.


Cette mobilisation des fidèles et l’arrivée des nouveaux nous encouragent et montrent que la Providence bénit nos efforts. Maintenant, il faut durer et pour durer, il faut s’installer un peu mieux. Le terrain pour la Mission à Enugu est acquis, il reste à construire. Les plans ont bien avancé. Les Supérieurs ont décidé de construire par étapes.

« Maintenant, il faut durer et pour durer, il faut s’installer et construire »

Le prieuré d’abord, puis l’église et enfin l’école. Mais pour aménager au mieux, il faut tenir compte de l’ensemble du projet et donc faire tous les plans, ce qui prend du temps. Ce temps n’est pas de trop pour essayer de récupérer notre partie de terrain squattée.

La corruption ne touche pas que les sommets du pays. Elle est partout. Heureusement, grâce à un avocat excellent (c’est un ami proche du Gouverneur) les choses progressent.

« Il nous reste à trouver un conducteur de travaux digne de confiance »

Enfin il nous reste à trouver un conducteur de travaux digne de confiance qui accepterait de venir ici pour superviser la construction pour un prix raisonnable. C’est une intention de prière importante.

Mais nous ne doutons pas qu’avec votre aide spirituelle et matérielle, la grâce de Dieu ne nous fera pas défaut. Comptez sur nos prières ferventes et celles des Nigérians.

Sources : SOS Africa de décembre 2017 / La Porte Latine du 21 décembre 2017

Lettre Aux Amis et Bienfaiteurs de la mission Saint-Michel au Nigéria – N° 8 – Décembre 2017


Pour lire toute la lettre cliquez sur l’image ci-dessus

Comment nous aider concrètement ?

Nigeria – Prieuré Saint-Michel Archange d’Enugu

Prieur : Abbé Pierre Yves Chrissement

Saint Michael’s Priory
Society St Pius X
15 Umukwa Street
Independence Layout
ENUGU – NIGERIA
00 234 70 60 96 98 09
sspxnigeria@gmail.com
Le reportage photos sur l’inauguration du prieuré le 26 aôut 2012