logos-lpl-separator-blc

Pour l’honneur du crucifix, manifestons tous notre indignation !

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

A Avignon, une exposition appelée « je croix aux miracles » est organisée autour de la photo d’un Christ plongé dans l’urine. Des affiches de cette photo blasphématoire, appelée « Piss Christ », sont exposées publiquement dans les rues de la ville.

Le Ministère, le conseil régional, la municipalité, le groupe LVMH (Dior, Guerlain, Moët, Hennessy, etc.), cofinancent cette image et la présentent sur la voie publique au sein de la cité des papes. Il y a cent ans, on excluait l’image de Notre Seigneur des écoles, des tribunaux, des salles publiques. Aujourd’hui, on la jette à la vindicte d’un anticléricalisme qui se pare du doux nom de « liberté artistique », laquelle se révèlerait créative lorsqu’elle bafoue Dieu et la vérité, mais devient soudainement choquante si elle s’aventure à s’en prendre à l’erreur.

Quel enfant accepterait un instant que la « liberté artistique » présente le visage de son père à travers des matériaux dégradants ? Il est de notre responsabilité de fils de Dieu d’utiliser tous les moyens pour que cessent ce grave blasphème et son financement et que réparation soit faite. En ce temps de carême, accompagnons Notre Seigneur sur le chemin de la Croix. Ne le laissons pas moqué par ceux qui sont animés par la haine de Dieu.

La Porte Latine

Le Ministère de la culture du gouvernement Sarkozy, une mairie UMP et un conseil régional PS financent actuellement cette exposition. Le groupe LVMH (Dior, Guerlain, Moët, Hennessy etc ) , dirigé par Bernard Arnauld, cofinance ce « Piss Christ » et met son logo sur l’affiche, alors que ce même groupe LVMH se définit sur son site internet, comme « l’ambassadeur de l’art de vivre occidental dans ce qu’il a de plus raffiné » !!! (NB: On comprend pourquoi la société Hermès s’est récemment battue pour ne surtout pas être engloutie dans ce groupe.) Enfin quelques sponsors secondaires (non présents sur les affiches) participent au blasphème comme la SNCF ou la Fondation CARTIER

Aux Etats Unis, puis en Australie, cette photo blasphématoire réalisée en 1987 a été bannie.

Le gouvernement Sarkozy, la mairie UMP, le conseil général PS et LVMH, eux, en font tranquillement la promotion dans l’ancienne cité des papes. L’œuvre y est installée dans un des plus beaux hôtels particuliers de la ville, devenu une sorte de temple du blasphème.
Devant ces faits inacceptables, nous exigeons des autorités et dirigeants impliqués les mesures immédiates suivantes :

1 – Faire retirer la photo blasphématoire de cette exposition et interdire toute présentation publique en France, en raison de son caractère provoquant et discriminatoire envers les chrétiens.

2 – Faire enlever et détruire tous les supports de communication utilisant cette photo (affiches, panneaux municipaux, brochures etc.)

3 – Faire stopper tout financement public et privé de cette exposition (près d’un million d’euros par an prévus pour une nouvelle période de 10 ans !!! dont une grande partie par le contribuable). Nous attendons avant la fête de Pâques la prise en compte de ces trois mesures sans aucunes négociations possibles.

Signé : Votre nom, prénom, âge

Pour plus de renseignements

Institut Civitas
17, rue des Chasseurs
95100 Argenteuil
01.34.11.16.94
www.civitas-institut.com