logos-lpl-separator-blc

Mysterium Fidei nº 25

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Les Tertaires dans la FSSPX

Ce mois de juin, nos tertiaires ne manqueront pas de prier pour les diacres qui vont se préparer à leur ordination sacerdotale à Ecône, le 27 juin prochain. Qu’ils soient saints comme le veut l’Eglise.
Comme vous pourrez le lire dans votre bulletin, le nombre de tertiaires est de 285 membres. Depuis le début de l’année, 13 nouveaux membres sont venus grossir les rangs de ceux qui se sanctifient pour le sacerdoce et pour l’Eglise, en union avec la Fraternité. Deo gratias! Ce qui compte, ce n’est pas la quantité mais la qualité de nos chers tertiaires car la quantité de la qualité est toujours difficile à obtenir. Nous n’oublierons pas dans ce compte, nos trente huit tertiaires qui ont rejoint la patrie céleste et qui continuent à ouvrer d’une autre façon pour le salut des âmes.
Nous avons reçu les insignes du Tiers-Ordre que nous avons fait re-faire après rupture du stock.
Vous pouvez dès à présent nous les commander. Les tertiaires doivent porter leur insigne sur leur vêtement en signe d’appartenance à la Fraternité Saint Pie X. C’est un honneur et une exigence d’exemple à offrir autour de nous. Que la sainteté de notre vie soit un témoi-gnage de la sainteté de l’Eglise à laquelle nous appartenons depuis le baptême et encore d’une façon plus étroite par le Tiers-Ordre.

Voici ce que disait le pape Pie XII, le 1er juillet 1956 aux tertiaires franciscains d’Italie. Cela vaut aussi pour nous : « Le Tiers-Ordre est avant tout une école de perfection chrétienne intégrale. Il est né pour satisfaire cette soif d’héroïsme chez ceux dont le devoir était de rester dans le monde, mais ne voulaient être du monde. Le Tiers-Ordre veut donc des âmes qui dans leur état de vie aspirent à la perfection. S’il n’est pas possible à tous de mettre en prati-que les conseils évangéliques, il est possible, dans n’importe quel état de vie, de renoncer à soi-même, d’être de dociles instruments entre les mains du Christ prêts à tous ses désirs, à tous ses ordres. Cette adhésion continuelle et totale à la volonté de Dieu peut être vécue par tous les chrétiens. Au travail donc, chers fils ! C’est Jésus qui vous le dit par la bouche de celui qui, bien qu’indigne, est son Vicaire. Accourez tous et allez au secours du monde. Soutenez l’Eglise où – si ne manquent pas, hélas, en certains de ses membres, l’erreur et le mal – il se rencontre heureusement tant d’héroïsme et de sainte-té. » Magnifiques paroles de Pie XII qui semblent encore s’adresser à nous malgré les années qui nous en séparent.

Votre aumônier vous souhaite de saintes fêtes de Pentecôte et un été sanctifié.
Avec ma prière et ma bénédiction

Abbé François Fernandez