logos-lpl-separator-blc

Mysterium Fidei nº 31

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Dans quel esprit assister à la messe

Ce mois-ci, le bulletin du district de France de la Fraternité a édité un large dossier sur le Tiers-Ordre. Parmi les articles très intéressants de ce dossier, nous détacherons principalement un sermon de son Exc. Mgr Marcel Lefebvre prononcé le 3 septembre 1988 à l’occasion d’une récollection de tertiaires.
Méditons ces sages paroles de Monseigneur :

« … Le saint pape Pie X disait à des congressistes qui étaient venus le voir à Rome, à l’occasion d’un congrès de l’Action Catholique, qu’il leur donnerait comme consigne trois mots : Piété, Etude, Action. Et je pense que cette consigne convient bien aussi pour un Tiers Ordre. »

« Dans vos règlements, il est marqué précisément que le Tiers-Ordre vous demande de faire votre possible pour accomplir certains actes de piété, certains exercices de prière qui vous mettent dans cette ambiance de prière, d’oraison, d’union au Bon Dieu, de dévotion à la très sainte Vierge Marie et aux saints, de vous approcher de cet idéal religieux que vous vous efforcez de rechercher. »

« Piété particulièrement en assistant au saint sacrifice de la Messe autant qu’il est possible quotidiennement et si possible également en faisant la sainte communion : communion quotidienne, c’est un idéal qui n’est pas toujours possible, mais ce désir de vous approcher de Dieu par la sainte Messe est aujourd’hui plus nécessaire que jamais, précisément parce qu’on détruit l’idéal de la sainte messe. On a détourné la messe de sa fin. Sa fin qui est avant tout propitiatoire, qui est avant tout d’effacer nos péchés. Sans doute le premier but de la sainte messe est de rendre gloire à Dieu et de le remercier de tous ses bienfaits, mais le saint sacrifice de la messe n’aurait pas eu lieu s’il n’y avait pas le sacrifice du calvaire, la réparation de nos péchés. Notre-Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, s’est incarné pour mourir sur la croix, pour nous racheter de nos péchés. C’est le but essentiel de son incarnation. »

« Alors le but de la messe, c’est surtout de venir dans cet esprit de contrition, dans cet esprit de réparation de nos péchés, et de nous soumettre à toutes les grâces qui descendent de l’autel par la croix de Notre-Seigneur Jésus-Christ pour nous purifier de nos péchés. Voilà l’esprit dans lequel nous devons assister à la sainte Messe. Et cet esprit est un esprit qui nous donne en même temps, le courage de porter les épreuves dans la vie quotidienne et d’offrir tout en union avec les souffrances que Notre-Seigneur a subies sur la croix. Voilà l’objet particulier de cette piété que saint Pie X nous demande. »

† Mgr Lefebvre – Sermon au Tiers-Ordre
3 septembre 1988

Que ces paroles de Monseigneur nous aide à toujours mieux correspondre à l’intention qui a présidé à la création de notre Tiers-Ordre sanctification et réparation. Les grâces qui en découlent dépendent de cette fidélité à l’esprit du fondateur.
Que le Bon Dieu vous bénisse et vous accorde un saint été.

Abbé François Fernandez †

fraternité sainte pie X