logos-lpl-separator-blc

Reportage du 40ème anniversaire de la fondation des Soeurs de la FSPX

Partager sur print
Partager sur email

Ci-dessus, photo de famille, en présence des abbés de Cacqueray et Bouchacourt.

La modestie proverbiale des Soeurs de la Fraternité les fait redouter qu’on parle trop d’elles ; mais il est permis de les laisser parler d’elles-mêmes, et de raconter leur quarantième anniversaire célébré dans l’action de grâces. [Présentation de Fideliter n° 223]

Le reportage de Fideliter n° 223 de janvier-février 2015

En cette fin de septembre, il y avait affluence de soeurs à Ruffec-le-Château, dans ce petit village tranquille de la Brenne où est installé le noviciat de la congrégation.

Et pourtant, seules les communautés les plus proches avaient pu se réunir ; les Soeurs d’école, en plein lancement de l’année scolaire, n’avaient pas pu abandonner leurs élèves.

Elles étaient quand même 64 à faire résonner de leurs chants les voûtes de l’abbatiale romane du noviciat pour la messe solennelle d’action de grâces : il y a en effet quarante ans, le 22 septembre 1974, la première postulante recevait l’habit de Soeur de la Fraternité Saint-Pie X.

Elle avait été préparée à cette première donation par mère Marie Gabriel Lefebvre, propre soeur de Mgr Marcel Lefebvre, religieuse missionnaire de la congrégation des Soeurs du Saint-Esprit, qui avait à l’appel de son frère accepté de venir transmettre le flambeau de la vie religieuse traditionnelle.

Les vocations n’allaient pas tarder à affluer, bravant la tourmente postconciliaire, pour faire de la messe, renouvellement du sacrifice du Christ, le centre de leur vie au service de Jésus dans ses prêtres.

Quarante ans après, les soeurs venaient remercier le bon Dieu des grâces qui leur ont permis de rester fidèles à l’idéal transmis par Mgr Lefebvre.

La messe solennelle était célébrée par M. l’abbé Christian Bouchacourt, assisté de l’abbé Régis de Cacqueray et du père Jean-Marie, supérieur de la Fraternité de la Transfiguration, venu de Mérigny en voisin.

L’abbé Bruno Tignères, aumônier de Ruffec, et l’abbé Patrick Troadec, qui venait de prêcher la retraite de rentrée des postulantes, étaient aussi présents, ainsi que des soeurs de Romagne et de Mérigny.

Au cours de la cérémonie, une novice a prononcé ses premiers voeux, devenant ainsi la 171e professe de la congrégation.

Après le repas, un diaporama a présenté la rétrospective de ces quarante ans et un rapide voyage dans les 26 maisons où oeuvrent les Soeurs de la Fraternité. Les soeurs ont alors chanté quelques chants de leur composi­tion pour dire leur gratitude et leur désir de rester fidèles au pied de la croix à la suite et à l’image de Notre-Dame de Compassion, que Mgr Lefebvre leur a donnée comme patronne particulière.

Sources : Fideliter n° 223 de janvier-février 2015/Texte et photos des Soeurs de la FSPX

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X