logos-lpl-separator-blc

Rupture ou fidélité – Une congrégation religieuse dans l’Eglise ébranlée

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Ce nouvel ouvrage de Sœur Alice-Marie, dominicaine enseignante de Fanjeaux, fait suite à son Histoire de la Congrégation du Saint-Nom-de-Jésus de Toulouse, de 1800 (son origine) à 1953, issue de sa thèse de doctorat soutenue avec succès en Sorbonne en 2004.

Les congrégations religieuses ont été, du coup, confrontées à des choix sans précédent. La société nouvelle, et les réponses nouvelles que l’Église lui donnait, tout cela a bouleversé les conceptions traditionnelles de la vie religieuse et de l’enseignement catholique. Les dominicaines enseignantes du Saint-Nom-de-Jésus, comme toutes les religieuses, n’ont pas pu rester à l’écart des réflexions que ces bouleversements suscitaient. Elles ont, de ce fait, écrit l’histoire de leur congrégation au sein de ce qu’on appelle la « crise de l’Église ».

Dans cette tourmente, leur mère générale a un jour adressé ces mots aux évêques :

« Quand nous paraîtrons devant le Seigneur, je n’aurai à répondre que de moi, de mon gouvernement pendant cette époque déchirée et déchirante, et du service des âmes des enfants qui nous auront été confiées. J’aurai beau répondre que je n’ai volontairement sacrifié des âmes d’enfants que par obéissance à tel ou tel directeur diocésain, je n’en serai pas moins coupable et rien ni personne alors ne me viendra en aide pour justifier mes complicités… Malgré tout ce qui nous sépare, je vous redis, Excellence, ma volonté de ne servir que Jésus-Christ, même dans votre diocèse… Avec la certitude que le Seigneur qui a souffert et qui souffre en chacun de nous, par nous, avec nous et pour nous, est définitivement ressuscité, je prie pour que cette douloureuse passion que traverse l’Église à l’heure actuelle débouche sur la vie, la lumière et la vérité qui est le Seigneur Jésus-Christ. »

C’est l’écho de ce combat et de ce déchirement que les pages de ce livre voudraient faire entendre.

Soeur Alice-Marie est membre de la congrégation des dominicaines du Saint-Nom-de-Jésus de Fanjeaux où elle a prononcé ses voeux perpétuels en 2005. Titulaire d’un doctorat, elle a publié, aux éditions Privat, sa thèse qui retraçait l’histoire de cette Congrégation de 1800 à 1948. Le présent ouvrage s’inscrit dans la lignée de ce premier travail qu’il prolonge en évoquant les années plus récentes, de 1948 à 1975.

Édition avec cahiers cousus. Papier ivoire.

384 pages – 14 x 21 cm – 24 €

A commander ici :